Livres blancs en téléchargement gratuit

Pour accompagner vos abonnements aux ressources documentaires et services, les Éditions Techniques de l'Ingénieur vous offrent les dossiers spéciaux de la rédaction sur des sujets variés, à télécharger gratuitement.

Voitures à hydrogène : la fausse bonne idée ?

Publié en août 2018

La voiture hydrogène est depuis peu au centre de toutes les attentions, et notamment en France : rapidité de chargement, pas de rejets directs de gaz à effet de serre… la rédaction vous propose d’évaluer les avantages et les inconvénients de ce nouveau type de véhicule.

L’agence Bloomberg New Energy Finance (BNEF) a comparé en septembre 2017 les ventes de voitures électriques à batterie et de voitures à hydrogène à l’échelle mondiale, en partageant un graphique particulièrement informatif à ce sujet. Les secondes sont quasi-inexistantes.

La situation pourrait-elle changer dans les années ou décennies à venir ? Cela semble a priori possible si l’on focalise sur le fait que la voiture à hydrogène a aujourd’hui deux avantages majeurs comparativement à la voiture à batterie : le plein d’hydrogène est réalisable en 5 minutes, et l’autonomie de la Toyota Mirai est d’environ 500 kilomètres. Mais selon Carlos Ghosn, patron de l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, «la technologie liée à l’hydrogène n’est pas accessible dans une phase immédiate car il reste beaucoup de progrès à réaliser en termes de coût et de sécurité.

Nous devrons attendre dix ans et plus encore car la force de l’hydrogène se base sur les faiblesses de l’électricité. Or, la prochaine Zoé affichera 600 km d’autonomie ! » Même son de cloche du côté de Patrick Pouyanné, PDG du groupe Total, numéro un français de l’énergie : «Quand on fait les calculs économiques et que l’on regarde la filière hydrogène, on a du mal a se convaincre qu’elle a un horizon à 10 ans. Cela coûte encore très cher. La batterie électrique a aujourd’hui un temps d’avance. Toyota, qui était complètement allé sur l’hydrogène, est d’ailleurs revenu sur l’électrique.»

En outre les systèmes de charge ultra-rapide des batteries se développent peu à peu comme en témoigne la mise en place du réseau Ionity en Europe. Et l’arrivée sur le marché dans la décennie 2020 des batteries à l’état solide (solidstate battery) qui permettent précisément une charge très rapide pourrait porter l’estocade finale aux espoirs des promoteurs de la voiture à hydrogène. Ces batteries de nouvelle génération fonctionnent dès à présent parfaitement au laboratoire, la compétition est mondiale.

Vous souhaitez partager ce livre blanc ?    Facebook Twitter Linkedin
Chargement

Merci de patienter ...