Article de référence | Réf : C125 v4

Échafaudages - Destinations et cadre réglementaire

Auteur(s) : René SANDBERG, Bernard BEZIAT, Claude BONETAT, Patrick ROSSIGNOL

Date de publication : 10 févr. 2007

Pour explorer cet article
Télécharger l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !

Sommaire

Présentation

RÉSUMÉ

Les échafaudages sont des structures mêlant éléments verticaux et horizontaux et éléments de contreventement pour la stabilité. Assemblés par des raccords et emboîtements, les échafaudages permettent un assemblage, un désassemblage et un stockage rapide et simplifié, afin d’être réutilisés dans de nombreux emplois. Grâce aux peu d’éléments de construction, de nombreuses structures très variées peuvent être montées. Après un bref rappel des généralités, cet article s’intéresse aux destinations des échafaudages (service, étaiement, structures temporaires). Pour terminer, un large récapitulatif des termes et définitions dans le cadre réglementaire est fourni.

Lire cet article issu d'une ressource documentaire complète, actualisée et validée par des comités scientifiques.

Lire l’article

ABSTRACT

Scaffolding is a structure which combines vertical and horizontal elements with bracing elements for stability. Assembled by fittings, scaffolding allows for rapid and simplified assembly, disassembly and storage in order to be reused for various purposes. Due to the limited number of construction elements, a large number of varied structures can be assembled. After a brief overview of general information, this article deals with the destinations of scaffolding (service, shoring, temporary structures). To conclude, an exhaustive list of terms and definitions within the regulatory framework is provided.

Auteur(s)

  • René SANDBERG : Ingénieur de l’École centrale de Paris

  • Bernard BEZIAT : Ingénieur de l’École de travaux publics

  • Claude BONETAT : Ingénieur Conseil

  • Patrick ROSSIGNOL : Chargé des questions techniques au Syndicat de l’Échafaudage

INTRODUCTION

Cette série de dossiers a pour but de donner aux ingénieurs, dans les bureaux d’études et sur les chantiers, des indications générales sur les matériels d’échafaudage pour les aider à les mettre en œuvre qu’il s’agisse d’échafaudages de service ou d’étaiements, auxiliaires de la construction, ou qu’il s’agisse d’autres destinations temporaires.

Elle a aussi pour but de leur donner les moyens de faciliter des échanges de vue avec les fournisseurs de ces matériels, ainsi qu’avec les instituts de contrôle, pour mener à bien les travaux entrepris par les utilisateurs.

Ces différentes parties remplacent le dossier datant de 1996 en tenant compte de l’état actuel de la normalisation européenne. Le Comité de normalisation européen (CEN) s’est consacré dans un de ces comités techniques (TC 53), depuis un certain nombre d’années, à unifier les normes nationales concernant les échafaudages de service et d’étaiement et il en est issu des normes européennes devant remplacer les normes nationales. D’autres normes sont encore au stade de l’élaboration (voir [Doc. C 125v2]).

La thématique « Échafaudages » est ainsi déclinée de la façon suivante :

  • [C 125v2] Destinations et cadre réglementaire ;

  • [C 126] Matériaux et matériels ;

  • [C 127] Calculs ;

  • [C 128] Exemples et organisation de chantier.

Dans leur plus grande généralité, les échafaudages sont des structures réticulées formées d’éléments verticaux (poteaux), d’éléments horizontaux (lisses, traverses) et d’éléments de contreventement pour assurer la stabilité. Ces éléments s’assemblent entre eux par des raccords, par emboîtement ou clavetage. Il y figure aussi des accessoires, tels que les pièces d’appui sur le sol, ou des pièces de soutien des charges au sommet des poteaux (fourches).

Les matériels d’échafaudage permettent de monter les structures requises, puis de les démonter et de les utiliser pour de nombreux autres emplois.

Les éléments de ces matériels tiennent compte de la charge limitée à 25 kg que peut porter un homme. Le choix s’est fixé principalement sur le tube circulaire (acier ou alliage d’aluminium), dont le moment d’inertie de la section est le même dans tous les azimuts. Cette section circulaire facilite les assemblages par raccords et permet de reprendre au mieux les sollicitations en compression.

Que ce soit pour les échafaudages « tubes et raccords » ou pour les échafaudages préfabriqués, les tubes les plus utilisés sont les tubes ronds en acier de diamètre extérieur de 48,3 mm, d’épaisseur nominale 3,2 mm (NF EN 39), ou des tubes de même diamètre extérieur mais d’une épaisseur inférieure (voir C126, § 1 Matériaux]).

Ces matériels dont les éléments de base sont peu nombreux, permettent de réaliser des structures d’une très grande diversité.

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 93% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

VERSIONS

Il existe d'autres versions de cet article :

DOI (Digital Object Identifier)

https://doi.org/10.51257/a-v4-c125


Cet article fait partie de l’offre

Droit et organisation générale de la construction

(68 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS

Lecture en cours
Présentation

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 93% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

Cet article fait partie de l’offre

Droit et organisation générale de la construction

(68 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS

Sommaire
Sommaire

BIBLIOGRAPHIE

  • (1) - COPPEL (T.), COULON (J.J.) -   Échafaudages tubulaires – Théorie et Pratique.  -  Dunod (1962).

  • (2) - TIMOSHENKO (S.) -   Théorie de la stabilité élastique.  -  Beranger (1943).

  • (3) - BRAND (R.E.) -   Falsework and access scaffolds.  -  Mc Graw Hill (1975).

  • (4) - BONETAT (C.) -   Technologie – Calcul des coffrages.  -  ITBTP (1985).

  • (5) -   Guide professionnel et d’utilisation des échafaudages.  -  Syndicat Français de l’Échafaudage, du Coffrage et de l’Étaiement, oct. 2005.

  • (6) -   Justification de la stabilité des échafaudages – Manuel de calcul.  -  Syndicat Français de l’Échafaudage, du Coffrage et de l’Étaiement, déc. 2005.

  • ...

NORMES

  • Échafaudages de façade à composants préfabriqués Partie 1 : Spécifications des produits - NF EN 12810-1 - 09-04

  • Échafaudages de façade à composants préfabriqués Partie 2 : Méthodes particulières de calcul des structures - NF EN 12810-2 - 09-04

  • Équipements temporaires de chantiers – Partie 1 : Échafaudages-Exigences de performance et étude, en général - NF EN 12811-1 - 08-04

  • Équipements temporaires de chantiers – Partie 2 : Information concernant les matériaux - NF EN 12811-2 - 08-04

  • Équipements temporaires de chantiers – Partie 3 : Essais de charge - NF EN 12811-3 - 08-04

  • Profils creux pour la construction formés à froid en aciers de construction non alliés et à grains fins – Conditions techniques de livraison - NF EN 10219-1 - 10-97

  • Profils creux pour la construction formés...

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 92% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

Cet article fait partie de l’offre

Droit et organisation générale de la construction

(68 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS