Article

1 - PLAN PROJECTIF

2 - ESPACE PROJECTIF À TROIS DIMENSIONS

Article de référence | Réf : AF206 v1

Géométrie projective

Auteur(s) : Gudrun ALBRECHT

Date de publication : 10 avr. 2008

Pour explorer cet article
Télécharger l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !

Sommaire

Présentation

Auteur(s)

  • Gudrun ALBRECHT : Professeur à l'Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis - École nationale supérieure d'ingénieurs en informatique, automatique, mécanique, énergétique, électronique ENSIAME - Laboratoire de mathématiques et leurs applications de Valenciennes LAMAV

Lire cet article issu d'une ressource documentaire complète, actualisée et validée par des comités scientifiques.

Lire l’article

INTRODUCTION

Ce dossier a pour but de présenter les bases de la géométrie projective bi- et tridimensionnelle. Pour cette présentation, notre point de départ est la géométrie affine. La géométrie projective possède bien des avantages par rapport à la géométrie affine, sans perdre pour autant ses notions de bases qui peuvent facilement être récupérées, l'espace affine étant contenu dans l'espace projectif. L'avantage majeur de la géométrie projective est de permettre une formulation plus uniforme et homogène que dans la géométrie affine. Par exemple, dans le plan projectif, il n'existe pas de notion de parallélisme de droites, deux droites se coupant toujours en un point. Aussi, pour la représentation d'une transformation projective, il suffit d'une matrice. Elle ne nécessite pas de vecteur de translation comme son homologue affine. Nous verrons également que la géométrie projective englobe, outre la géométrie affine, de nombreuses géométries, comme par exemple la géométrie euclidienne et des géométries non euclidiennes, dites géométries de Cayley-Klein.

Nous traitons en particulier :

  • les notions de repère, de coordonnées et de transformations projectifs ;

  • la notion de birapport de quatre points alignés, l'analogue projectif du rapport affine de trois points alignés ;

  • le principe de dualité mettant en correspondance les points et les droites du plan projectif (respectivement les points et les plans de l'espace projectif tridimensionnel) et permettant d'obtenir de nouveaux théorèmes à partir de théorèmes connus en les dualisant ;

  • des théorèmes classiques, tels que les théorèmes de Desargues, Pappus et Pascal, ainsi que leurs correspondants duaux ;

  • le programme d'Erlangen de Felix Klein identifiant « la géométrie » avec « la théorie des invariants d'un groupe de transformations » et le rôle de la géométrie projective pour les géométries euclidienne et non euclidiennes.

Les applications des ces notions sont nombreuses, notamment dans les domaines de la CAO (conception assistée par ordinateur), de l'informatique graphique et de la physique.

En CAO, le standard initial pour les courbes et surfaces était celui des représentations polynomiales, voir par exemple [8]. Grâce aux méthodes de la géométrie projective, les courbes et surfaces rationnelles ont aujourd'hui été intégrées dans la majorité des logiciels de CAO sous le terme de « NURBS » signifiant « Non-Uniform Rational B-Splines ». Pour une introduction aux NURBS et ses liens avec la géométrie projective voir [7]. De nombreuses articles de recherche actuelle dans le domaine de la CAO utilisent des résultats de la géométrie projective, par exemple :

  • pour satisfaire des contraintes projectives comme l'incidence, la colinéarité, l'intersection, dans le cadre du dessin en perspective assisté par ordinateur [22] ;

  • pour récupérer des quantités géométriques de coniques à partir de leur représentation rationnelle [1] ;

  • dans le cadre de l'interpolation de points discrets dans un plan, la courbe d'interpolation peut être mieux contrôlée par des données tangentielles en les points donnés. L'article [2] présente une estimation de tangentes à partir de points discrets à l'aide du théorème de Pascal.

En informatique graphique, pour la représentation des transformations géométriques, on se sert habituellement des coordonnées homogènes provenant de la géométrie projective [10]. Récemment, voir par exemple [4], des travaux sur le calcul de visibilité exacte entre polygones font intervenir les coordonnées de Plücker, des coordonnées de droites utilisées en géométrie projective.

En physique, l'apport des géométries non euclidiennes est important. Par exemple, l'espace pseudo-euclidien de dimension quatre, appelé aussi espace de Lorentz ou espace de Minkowski, est à la base de la théorie de la relativité restreinte de A. Einstein, voir par exemple [11].

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 93% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

DOI (Digital Object Identifier)

https://doi.org/10.51257/a-v1-af206


Cet article fait partie de l’offre

Mathématiques

(202 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS

Lecture en cours
Présentation

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 94% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

Cet article fait partie de l’offre

Mathématiques

(202 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS

Sommaire
Sommaire

BIBLIOGRAPHIE

  • (1) - ALBRECHT (G.) -   Determination of geometrical invariants of rationally parametrized conic sections  -  . In T. Lyche and L.L. Schumaker, eds., Mathematical Methods in CAGD: Oslo 2000, 15-24, Vanderbilt University Press, Nashville, TN, 2001.

  • (2) - ALBRECHT (G.), BÉCAR (J.P.), FARIN (G.), HANSFORD (D.) -   Détermination de tangentes par l'emploi de coniques d'approximation  -  . Revue internationale d'ingénierie numérique, vol. 1, no. 1/2005, 91-103.

  • (3) - ARTZY (R.) -   Linear Geometry  -  . Addison Wesley, Reading, MA, 1965.

  • (4) - CHARNEAU (S.), AVENEAU (L.), FUCHS (L.) -   Calcul de visibilité dans l'espace de Plücker avec les algèbres géométriques  -  . Tech. rep. Laboratoire SIC, Université de Poitiers, http://www.sic.sp2mi.univ-poitiers.fr/charneau, 2006.

  • (5) - CLEBSCH (A.) -   Leçons sur la Géométrie  -  . Tome premier, Gauthier-Villars, Paris, 1879.

  • ...

ANNEXES

  1. 1 Outils

    Cet article est réservé aux abonnés.
    Il vous reste 93% à découvrir.

    Pour explorer cet article
    Téléchargez l'extrait gratuit

    Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


    L'expertise technique et scientifique de référence

    La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
    + de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
    De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

    Cet article fait partie de l’offre

    Mathématiques

    (202 articles en ce moment)

    Cette offre vous donne accès à :

    Une base complète d’articles

    Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

    Des services

    Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

    Un Parcours Pratique

    Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

    Doc & Quiz

    Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

    ABONNEZ-VOUS