Fiche pratique | Réf : 1069

Intégrer de la littérature grise dans une veille scientifique et technique

Auteur(s) : Joachim SCHÖPFEL

Date de publication : 12 nov. 2012

Sommaire

Présentation

Auteur(s)

  • Joachim SCHÖPFEL : Maître de conférences en sciences de l’information et de la communication, Université Lille 3 - Directeur de l’Atelier National de Reproduction des Thèses et membre du laboratoire GERiiCO

Lire cet article issu d'une ressource documentaire complète, actualisée et validée par des comités scientifiques.

Lire l’article

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 94% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

MOTS-CLÉS

littérature grise   |   conférences   |   rapports   |   working papers   |   mémoires

DOI (Digital Object Identifier)

https://doi.org/10.51257/f-1069

Lire la fiche

Cet article fait partie de l’offre

Management et ingénierie de l'innovation

(413 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS

Lecture en cours
Présentation

Page suivante

Sommaire

Riche, abondante, parfois difficile à trouver et obtenir, la littérature grise constitue une source de valeur – dans certains cas – indispensable pour la veille scientifique et technique.

La fiche contribuera à une meilleure utilisation des travaux scientifiques et techniques non publiés ou non commercialisés, en particulier conférences, rapports, mémoires et working papers.

Elle abordera également plusieurs questions en lien avec l’intégration de la littérature grise dans un dispositif de veille scientifique et technique :

  • Que veut dire ce terme peu connu ?
  • Quand intégrer des conférences, rapports, mémoires ou working papers dans un dispositif de veille ?
  • Y a-t-il des différences selon les domaines ou thématiques ?
  • Comment évaluer la qualité de ce type de documents ?
  • Où chercher/trouver ces documents ?
  • La littérature grise est-elle libre de droit ?

Étapes :

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 95% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

Cet article fait partie de l’offre

Management et ingénierie de l'innovation

(413 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS

Lecture en cours
Fiche

Page précédente

Page suivante

Sommaire

Faq

Ces documents sont-ils libres de droit ?
Peut-on faire confiance à la qualité de la littérature grise ?
Où peut-on obtenir ces documents ?
Où peut-on trouver de la littérature grise sur le web ?

Aller plus loin

Bibliographie

  • Accart J.-P. et Rivier A., Mémento de l’information numérique, Paris, Éd. du Cercle de la librairie, 2012
  • Chauvin S. et al., « Les mémoires de Master dans les archives ouvertes », in CIUEN 2010, Strasbourg, 14-16 juin 2010, 2010
  • Farace D. J. et Schöpfel J. (dir.), Grey Literature in Library and Information Studies, Berlin, De Gruyter Saur, 2010
  • Schöpfel J., « Access to European Grey Literature », in Pejsova P. (dir.), Grey Literature Repositories, Zlin, Radim Bacuvcik VeRBuM, 2010, p. 20-33
  • Schöpfel J., « Vers une nouvelle définition de la littérature grise », Cahiers de la Documentation/BladenvoorDokumentatie, 2012, 66 (3), 14-24

Sites Internet

GreyNet : Grey Literature Network Service

OpenGrey : Système pour l’information en littérature grise en Europe

Glossaire

Littérature grise

La littérature grise désigne les documents produits par l’enseignement supérieur et la recherche, par l’administration, les services et l’industrie, n’entrant pas dans les circuits habituels d’édition et de distribution.

Auteur

Joachim SCHOPFEL


Cet article fait partie de l’offre

Management et ingénierie de l'innovation

(413 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS

Lecture en cours
Annexes

Page précédente