Analyse mathématique - Glossaire | Techniques de l'Ingénieur
#

Analyse mathématique

Analyse mathématique dans l'actualité

Toute l'actualité


Analyse mathématique dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • pdf en anglais
  • pdf
  • |
  • 10 nov. 2020
  • |
  • Réf : AF1403
  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 sept. 2021
  • |
  • Réf : H7422

Datavisualisation au service de la médiation homme-données

Dans le contexte d’essor des big datas, la Datavisualisation est un outil au service de la médiation homme-données. En fournissant un accès aux données, elle constitue un outil de communication, d’explication et d’exploration de données, avec des applications dans de nombreux domaines professionnels et scientifiques. De même, avec internet, elle s’étend à d’autres sources d’informations, pas ou peu appréhendés jusqu’ici. Le défi de la datavisualisation est de fournir un cadre méthodologique et des techniques pour analyser rapidement des données hétérogènes de plus en plus nombreuses, afin de faire émerger des connaissances nouvelles et signifiantes dans le contexte d’utilisation. Cet article présente la discipline pour une compréhension des enjeux, des objectifs et des méthodes couverts par la datavisualisation.

  • Article de bases documentaires : RECHERCHE ET INNOVATION
  • |
  • 10 janv. 2021
  • |
  • Réf : IN131

Nouveaux records de factorisation et de calcul de logarithme discret

Cet article décrit deux nouveaux records établis fin 2019 : un record de factorisation d’entier avec la factorisation du nombre RSA-240, et un record de calcul de logarithme discret de même taille. Ces deux records correspondent à des nombres de 795 bits, soit 240 chiffres décimaux, et ont été établis avec le même logiciel libre (CADO-NFS), sur le même type de processeurs. Ces records servent de référence pour les recommandations en termes de taille de clé pour les protocoles cryptographiques.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 17 mai 2014
  • |
  • Réf : 0428

L’analyse de la valeur

Une solution innovante doit répondre à un nouveau besoin du marché ou améliorer une offre existante, tout en limitant les ressources mises en œuvre. L’analyse de la valeur (AV) permet de mobiliser les compétences requises dans une démarche structurée.

Sa spécificité tient dans la mise en œuvre du raisonnement « valeur », qui vise à augmenter l’utilité et/ou diminuer les coûts pour les parties prenantes :

  • « À quoi ça sert ? » : faciliter et guider l’expression des besoins des parties prenantes, indépendamment des solutions.
  • « Pourquoi ça coûte ? » : relier les coûts de la solution actuelle aux besoins pour repérer les coûts inutiles ou besoins trop coûteux et prioriser les changements.
  • « Changer quoi ? » : faciliter la recherche ciblée et le choix de solutions optimisées avec les parties prenantes, répondant aux besoins aux moindres coûts.

La (re)conception optimale d’un produit ou service avec la méthode d’analyse de la valeur, présentée par les normes AFNOR NF X50-100, 151 et 152 (cf. outil « Cadre normatif »), se fera donc en cinq étapes.

Pour chaque étape seront précisés les questions posées, les réponses recherchées, les sources de ces informations et les moyens de les collecter, ainsi que des outils aidant à leur collecte et leur analyse.

Méthodes, outils, pilotage et cas d'étude

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 27 août 2014
  • |
  • Réf : 1350

Analyse de l’information documentaire structurée

Le recueil des nombreuses informations proposées par les bases de données scientifiques nécessite de s’appuyer sur des outils permettant l’analyse automatique de ces informations. La majorité des bases de données commerciales offrent un format de téléchargement qui structure l’information (même format pour toutes les références).

A partir de celui-ci, on peut combiner l’ensemble des données présentes dans les différents champs documentaires et créer des listes, des réseaux, des matrices. Cette information élaborée permettra de répondre aux questions « qui fait quoi », « où », « comment », « quand », « avec qui » et ainsi de définir de nouvelles orientations scientifiques, d’implémenter les processus d’innovation, de trouver des partenariats, de réaliser le « benchmarking » d’auteurs et d’institutions, etc.

Compte tenu du nombre croissant d’informations accessibles, cette méthode de travail est la seule qui permette d’avoir en un minimum de temps une information pertinente et stratégique sur un sujet donné.

Toutes les clefs pour maitriser la veille technologique

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 03 avr. 2015
  • |
  • Réf : 1414

Initiation à l’analyse de variances

Lorsqu’il est nécessaire de comparer deux populations, on utilise généralement le test de Student. Mais au-delà de deux populations, c’est au test de Fisher que l’on fait appel. Dans ce test, on divise la variance S² « factorielle » par la variance S² « résiduelle ». La variance factorielle correspond à la dispersion obtenue en faisant varier le facteur étudié (par exemple : 3 opérateurs / intersérie). La variance résiduelle correspond généralement à la dispersion des résultats obtenue sous condition de répétabilité (par exemple : 10 mesures / intrasérie). Ainsi, en faisant le rapport des deux variances (S²factorielle/S²résiduelle), on cherche à démontrer que ce rapport est :

  • non significatif, ce qui indique que changer d’opérateur n’a pas plus d’impact sur le résultat que répéter dix fois la mesure ;
  • significatif, ce qui indique que changer d’opérateur a un impact sur le résultat.

Dans cette fiche, on fera une présentation de divers plans d’expériences, base de l’étude, jusqu’à la réalisation d’une analyse de variances et de son interprétation.

Les fiches pratiques répondent à des besoins opérationnels et accompagnent le professionnel en le guidant étape par étape dans la réalisation d'une action concrète.


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !