#

Analyse mathématique

Analyse mathématique dans actualités

PublicitéDevenez annonceur

Toute l'actualité


Analyse mathématique dans les livres blancs


Analyse mathématique dans les conférences en ligne


Analyse mathématique dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 oct. 2018
  • |
  • Réf : AF122

Exemples en topologie I

La topologie générale est la branche des mathématiques qui traite des notions fondamentales utilisées en topologie et de leurs propriétés. Les intérêts théoriques et applicatifs se situent dans toutes les branches de l’analyse et de la géométrie, mais aussi dans de nombreuses autres disciplines scientifiques. Cet article (en deux parties) consiste en une première liste de plus de 70 espaces topologiques et métriques particuliers dont les propriétés ou non-propriétés sont des exemples ou contre-exemples détaillés relatives aux notions topologiques et métriques présentés dans les articles précédents. Cette liste est composée de droites, plans, courbes et autres objets planaires.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 oct. 2018
  • |
  • Réf : AF123

Exemples en topologie II

La topologie générale est la branche des mathématiques qui traite des notions fondamentales utilisées en Topologie et de leurs propriétés. Les intérêts théoriques et applicatifs se situent dans toutes les branches de l’analyse et de la géométrie, mais aussi dans de nombreuses autres disciplines scientifiques. Cet article (en deux parties) consiste en une seconde liste de plus de 70 espaces topologiques et métriques particuliers dont les propriétés ou non-propriétés sont des exemples ou contre-exemples détaillés relatives aux notions topologiques et métriques présentés dans les articles précédents. Cette liste est composée d’espaces produits, de suites, de fonctions et de sous-ensembles.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 janv. 2019
  • |
  • Réf : AF5070

La théorie des singularités

Les méthodes employées dans l’industrie pour modéliser un problème physique fonctionnent généralement par assemblage de modèles élémentaires locaux, requérant le maillage de l’ensemble du domaine. Partant des principes de condensation sur les conditions aux limites et appliquant une technique d’ « intégration virtuelle » les méthodes intégrales ne maillent que la frontière. Très performantes et tirant parti de singularités d’intégration, elles sont adaptées aux problèmes contemporains et sont appelées à se développer. Cet article présente les bases de la méthode des singularités sur des exemples de mécanique (solide et fluide) et propose des extensions à d’autres domaines de la physique.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 12 sept. 2011
  • |
  • Réf : 0415

Analyse des risques sur un produit innovant

Vous êtes en train de développer un nouveau système (produit/service) innovant : vous souhaitez anticiper les risques associés à son fonctionnement dès la phase de conception.

  • Dans un nouveau produit, tout n’est pas forcément innovant : comment focaliser vos analyses de risque sur ce qui l'est vraiment ?
  • Comment assurer l’exhaustivité de vos analyses afin de ne pas oublier un risque qui peut s’avérer critique ?
  • Tous les risques n’ont pas la même criticité : comment les hiérarchiser afin de rendre plus efficace leur traitement ?
  • Comment définir les actions de levée de risque ?

Un outil incontournable pour comprendre, agir et choisir- Nouveauté !

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 27 août 2014
  • |
  • Réf : 1350

Analyse de l’information documentaire structurée

Le recueil des nombreuses informations proposées par les bases de données scientifiques nécessite de s’appuyer sur des outils permettant l’analyse automatique de ces informations. La majorité des bases de données commerciales offrent un format de téléchargement qui structure l’information (même format pour toutes les références).

A partir de celui-ci, on peut combiner l’ensemble des données présentes dans les différents champs documentaires et créer des listes, des réseaux, des matrices. Cette information élaborée permettra de répondre aux questions « qui fait quoi », « où », « comment », « quand », « avec qui » et ainsi de définir de nouvelles orientations scientifiques, d’implémenter les processus d’innovation, de trouver des partenariats, de réaliser le « benchmarking » d’auteurs et d’institutions, etc.

Compte tenu du nombre croissant d’informations accessibles, cette méthode de travail est la seule qui permette d’avoir en un minimum de temps une information pertinente et stratégique sur un sujet donné.

Toutes les clefs pour maitriser la veille technologique

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 03 avr. 2015
  • |
  • Réf : 1414

Initiation à l’analyse de variances

Lorsqu’il est nécessaire de comparer deux populations, on utilise généralement le test de Student. Mais au-delà de deux populations, c’est au test de Fisher que l’on fait appel. Dans ce test, on divise la variance S² « factorielle » par la variance S² « résiduelle ». La variance factorielle correspond à la dispersion obtenue en faisant varier le facteur étudié (par exemple : 3 opérateurs / intersérie). La variance résiduelle correspond généralement à la dispersion des résultats obtenue sous condition de répétabilité (par exemple : 10 mesures / intrasérie). Ainsi, en faisant le rapport des deux variances (S²factorielle/S²résiduelle), on cherche à démontrer que ce rapport est :

  • non significatif, ce qui indique que changer d’opérateur n’a pas plus d’impact sur le résultat que répéter dix fois la mesure ;
  • significatif, ce qui indique que changer d’opérateur a un impact sur le résultat.

Dans cette fiche, on fera une présentation de divers plans d’expériences, base de l’étude, jusqu’à la réalisation d’une analyse de variances et de son interprétation.

Les fiches pratiques répondent à des besoins opérationnels et accompagnent le professionnel en le guidant étape par étape dans la réalisation d'une action concrète.


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !