#

Conservation : définition et propriétés

Mécanisme de séparation de phase se produisant dans les solutions de polymères et mettant en jeu la formation de microdomaines riches en polymère (coacervats) coexistant avec une phase continue pauvre en polymère. La coacervation peut être simple (un seul polymère) ou complexe (deux polymères ou plus). La formation de certaines microcapsules cœur-écorce passe par la formation et l’agglomération de coacervats à l’interface eau/huile.

Conservation dans l'actualité

Toute l'actualité


Conservation dans les livres blancs


Conservation dans les conférences en ligne


Conservation dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 févr. 2022
  • |
  • Réf : F273

Confitures

Cette fiche procédé s’intéresse aux confitures, terme générique pour toute une séries de produits, qui sont le résultat d’une réponse à la question de la conservation durable et autonome de matières premières périssables comme les fruits. Après quelques données économiques, pour caractériser ce marché, notre attention se portera sur les différentes opérations de fabrication paramétrées, pour aborder enfin la composition chimique et nutritionnelle des confitures, et le mécanisme de gélification.                           

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 févr. 2022
  • |
  • Réf : FPR273

Confitures

Cette fiche procédé s’intéresse aux confitures, terme générique pour toute une séries de produits, qui sont le résultat d’une réponse à la question de la conservation durable et autonome de matières premières périssables comme les fruits. Après quelques données économiques, pour caractériser ce marché, notre attention se portera sur les différentes opérations de fabrication paramétrées, pour aborder enfin la composition chimique et nutritionnelle des confitures, et le mécanisme de gélification.                           

  • ARTICLE INTERACTIF
  • |
  • 10 oct. 2021
  • |
  • Réf : RE291

Nanoparticules d'oxydes métalliques dans les emballages alimentaires actifs, intelligents et non toxiques

La sécurité des aliments est la principale préoccupation de l'industrie alimentaire et des consommateurs. Cet article rappelle les méthodes de synthèse de nanoparticules d'oxydes métalliques et les techniques de leur incorporation dans les polymères biodégradables pour obtenir des emballages actifs et intelligents. De plus, les méthodes d'évaluation des risques dus à la libération de nanoparticules d’oxydes métalliques du matériau d'emballage, les études de leur cytotoxicité sur cellules humaines, leurs effets sur la barrière intestinale et le microbiote de l’intestin, et la législation européenne relative à l’utilisation des nanomatériaux pour les emballages, sont abordés.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 02 mai 2012
  • |
  • Réf : 0482

Responsabilité environnementale et ICPE : champ d’application

Le dommage environnemental est celui qui affecte de manière grave certaines composantes de l’environnement : les espèces et habitats naturels, les eaux, les sols, les services écologiques.

La « responsabilité environnementale » est un régime de responsabilité spécifique, qui a pour objet la prévention et la réparation de ce dommage.

L’environnement étant un bien non approprié, il convient de souligner qu’une personne victime d’une pollution ne peut demander réparation de son préjudice sur le fondement du régime de la responsabilité environnementale.

La mise en cause de votre responsabilité environnementale vient ainsi s’ajouter aux responsabilités de droit commun :

Il est important d’identifier :

  • les cas dans lesquels votre responsabilité environnementale peut être mise en cause ;
  • les cas dans lesquels votre responsabilité environnementale ne peut pas être mise en cause.

180 fiches actions pour auditer et améliorer vos réponses aux obligations relatives aux installations classées pour la protection de l'environnement

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 29 nov. 2011
  • |
  • Réf : 0601

Réception de plusieurs FDS, comment mettre en place un archivage conforme à la réglementation REACh et qui corresponde à vos besoins opérationnels ?

Vous recevez les fiches de données de sécurité (FDS) de vos fournisseurs, certaines sur support papier et d’autres au format électronique. Comment mettre en place un système d’archivage qui soit conforme à REACh et réponde à vos nécessités opérationnelles ?

  • Quels sont les enjeux de l’archivage ?
  • Archive-t-on de la même manière les FDS sur papier et sur support informatique ?
  • Que faut-il vraiment archiver et pendant combien de temps ?
  • Comment donner une dimension juridique et probatoire à votre archivage de FDS ?

100 fiches actions pour auditer et améliorer vos réponses aux obligations liés aux produits ou substances chimiques : santé et sécurité, usages, scénario d’exposition, autorisations, restrictions, étiquetage…

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 27 oct. 2016
  • |
  • Réf : 1109

Biodiversité : vos principales obligations

La biodiversité, contraction de biologique et de diversité, représente la diversité du monde vivant à tous les niveaux : la faune, la flore, les milieux, les ressources naturelles…

Le Sommet de la Terre qui s’est tenu à Rio de Janeiro, en 1992, a consacré l’existence de la Convention sur la diversité biologique (CDB). L’enjeu de cet engagement international est de développer les stratégies nationales pour la conservation et l’utilisation durable de la biodiversité. Cette convention a été ratifiée à ce jour par environ 190 pays, dont la France le 1er juillet 1994.

À partir de 2004, la France a souhaité concrétiser cet engagement international, en lançant la Stratégie nationale pour la biodiversité (SNB) 2011-2020. L’idée est de mettre en place un cadre cohérent pour que tous les porteurs de projets publics et privés puissent être sensibilisés à la biodiversité et agir en conséquence.

À partir de 2007 est intervenu le processus du Grenelle de l’environnement, qui a conduit la France à adopter notamment la loi n° 2010-788 du 12 juillet 2010, portant « engagement national pour l’environnement » dite Grenelle 2. Cette loi comprend un chapitre sur la biodiversité (chapitre 4, articles 94 et suivants) dont l’objectif est d’assurer un bon fonctionnement des écosystèmes en protégeant les espèces et les habitats.

Dans ce contexte, il est important d’identifier :

  • les acteurs de la biodiversité, auprès desquels vous pouvez notamment recueillir des informations ;
  • les contraintes réglementaires propres à la biodiversité ;
  • les outils d’auto-évaluation des impacts de votre activité sur la biodiversité.

La loi n° 2016-1087 du 8 août 2016 pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages, publiée au Journal officiel du 9 août 2016, contient plusieurs dispositions destinées à protéger la biodiversité.

Les fiches pratiques répondent à des besoins opérationnels et accompagnent le professionnel en le guidant étape par étape dans la réalisation d'une action concrète.


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !