#

Matériau absorbant : définition et propriétés

Matériau possédant la propriété d’absorber les ondes d’une fréquence donnée.

S’il s’agit d’une onde acoustique, cette caractéristique permet à un matériau d’absorber une partie d’une énergie sonore qui vient frapper sa surface, diminuant ainsi la partie du bruit qu’il réfléchit dans la pièce. Pour qu’un  matériau soit absorbant, il doit présenter une porosité ouverte. Citons comme matériau absorbant les laines minérales, les mousses synthétiques et les matériaux naturels, comme la fibre de bois, la laine de mouton, le chanvre, la ouate de cellulose. Ces matériaux diminuent la réverbération du bruit à l’intérieur d’un local, mais ce ne sont pas des isolants acoustiques, car ils n’empêchent pas le bruit de traverser une cloison. L’énergie acoustique de l’onde sonore incidente est consommée par les frottements entre fibres ou par la déformation de la structure alvéolaire du matériau.  L'absorption d'un matériau, toujours variable en fonction de la fréquence, est caractérisée par son coefficient d'absorption représenté par le rapport de l’énergie sonore absorbée sur l’énergie sonore incidente. L’absorption dans les fréquences élevées est facilement atteignable, à l’inverse l’absorption dans les fréquences basses est plus difficilement atteinte et nécessite des résonateurs. Pour une absorption sur un spectre large, il est donc nécessaire de coupler plusieurs types de matériaux.

Il peut s’agir également d’une onde électromagnétique, c’est-à-dire les longueurs d’onde centimétriques, celles émises notamment par nos multiples appareils électriques, mais également par les systèmes radars. Dans ce dernier cas, l’utilisation de matériaux absorbants a pour but de ne renvoyer aucun signal de retour au récepteur et ainsi de passer inaperçu. Certains assemblages de matériaux (parfois des couches successives de revêtement) appelés RAM ont la particularité d’absorber ou de modifier l’onde incidente, réduisant voire supprimant ainsi l’onde réfléchie.

Dans le domaine nucléaire, des matériaux appelés absorbants sont utilisés pour maîtriser les réactions nucléaires au sein du réacteur. Ces matériaux possèdent des nucléides absorbeurs de neutrons, ils sont caractérisés par la section efficace d’absorption neutronique. Cette grandeur définit la capacité d’un isotope à interagir avec un neutron, soit par capture, soit par fission.

A l’opposé, dans le domaine du visible, une société britannique a mis au point un matériau composé de nanotubes de carbone, qui  absorbe plus de 99,965 % de la lumière.

Matériau absorbant dans l'actualité

PublicitéDevenez annonceur

Toute l'actualité


Matériau absorbant dans les livres blancs


Matériau absorbant dans les conférences en ligne


Matériau absorbant dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 sept. 2020
  • |
  • Réf : BE8212

Rayonnement thermique dans les milieux semi-transparents

Cet article expose les notions fondamentales du transfert radiatif au sein de milieux pouvant absorber, émettre et diffuser le rayonnement thermique de façon volumique. De tels milieux sont dits semi-transparents, ou participants au rayonnement. Ils se rencontrent, notamment, dans les procédés industriels à haute température, la sécurité incendie, la thermique des chambres de combustion, la signature infrarouge d’aéronefs, certaines techniques d’usinage, etc. Les différents mécanismes d’interaction du rayonnement avec la matière sont détaillés. Ils mènent à une équation de transport dont la solution donne accès aux grandeurs énergétiques fondamentales pour le thermicien (flux, sources volumiques).

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 juil. 2019
  • |
  • Réf : E6362

Matériaux absorbants saturables passifs pour lasers à impulsions brèves

De nombreuses méthodes ont été mises en œuvre pour obtenir des fonctionnements laser à impulsions brèves - de quelques femtosecondes à quelques dizaines de nanosecondes - mais c’est bien l’utilisation des matériaux solides dits "absorbants saturables" qui offrent le plus de possibilités et les meilleurs résultats au coût le moins élevé. Cet article fait le point sur les différents types de matériaux utilisés, lesquels se distinguent tant par leur composition que par leur morphologie, en décrivant à la fois leurs caractéristiques optiques respectives sur la base des modèles et expressions théoriques les plus appropriés, ainsi que les régimes de fonctionnement laser qu’ils permettent d’atteindre.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 janv. 2020
  • |
  • Réf : J3008

Actifs cosmétiques anti-lumière bleue

La lumière bleue correspond aux longueurs d’onde courtes du spectre visible (380-500 nm) émises par le soleil mais aussi par les appareils électroniques (ordinateurs, etc.) omniprésents dans notre environnement. Une exposition prolongée à ces longueurs d’onde dérègle le rythme circadien, et affecte la peau en favorisant le stress oxydatif. Conscients de ces méfaits, les fabricants cosmétiques sont toujours plus nombreux à proposer des produits anti-lumière bleue. Après une description de ses effets cutanés, cet article fait le point sur les méthodes permettant de valider l’efficacité d’actifs anti-lumière bleue, avant de présenter quelques actifs et formulations disponibles sur le marché.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 12 sept. 2012
  • |
  • Réf : 0928

Choisir des matériaux en fonction de leur performance électrique

Vous devez concevoir et réaliser une pièce plastique devant répondre à des contraintes électriques et vous devez choisir le meilleur matériau.

Les matériaux plastiques sont généralement classés dans la rubrique « matériaux isolants », dans lesquels figurent l’ensemble des matériaux qui présentent des résistivités supérieures à 106 Ω cm2/cm. C’est bien souvent pour cette propriété qu’ils sont choisis, en plus de leur facilité de mise en œuvre.

Cette fiche vous aidera à répondre aux questions suivantes :

  • Quel type d’isolation voulez-vous atteindre ?
  • Quelles performances demandez-vous à votre pièce ?
  • Comment tester ces performances ?

Un outil incontournable pour comprendre, agir et choisir- Nouveauté !

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 22 avr. 2020
  • |
  • Réf : 1239

Le transport en colis : exemptions pour les marchandises emballées en faibles quantités

Le transport de marchandises dangereuses emballées dans des contenants de faible capacité permet de bénéficier d’exemptions partielles de l’ADR, notamment en ce qui concerne l’homologation des emballages.

  • Quelles sont ces exemptions ?
  • À quelles conditions s’appliquent-elles ?

100 fiches actions pour auditer et améliorer vos réponses aux obligations liés aux produits ou substances chimiques : santé et sécurité, usages, scénario d’exposition, autorisations, restrictions, étiquetage…

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 27 sept. 2013
  • |
  • Réf : 1260

Choisir la soudure par laser

Vous avez un assemblage de pièces complexes, de plaques, de feuilles ou de films à réaliser. Vous recherchez un assemblage permanent et sans nuire à la géométrie initiale des pièces ou sans endommager des composants électroniques ou chimiques avoisinants. La soudure par laser est alors envisagée.

Vous savez que l’investissement est important et :

  • vos exigences de qualité sont très fortes : secteurs médical, aéronautique, automobile, alimentaire, électronique, etc. ;
  • vous avez de très grandes séries à produire ;
  • vos pièces sont uniques et les outillages sont difficiles à réaliser ;
  • la forme des soudures est complexe.

Vous travaillez avec des matériaux thermoplastiques, des métaux, et plus généralement des matières susceptibles de fondre sous certaines fréquences lumineuses. Le laser est une solution qui peut répondre à vos besoins.

Voyons à travers cette fiche pratique quels sont, en première approche, toutes les contraintes pour l’assemblage des matières thermoplastiques.

Un outil incontournable pour comprendre, agir et choisir- Nouveauté !


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !