#

Vol rio paris

Vol rio paris dans actualités

PublicitéDevenez annonceur

Toute l'actualité


Vol rio paris dans les livres blancs


Vol rio paris dans les conférences en ligne


Vol rio paris dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 mai 2015
  • |
  • Réf : TRP4032

Charges structurales en vol

Domaine de vol avion... . Ces domaines de vol constituent la référence pour le dimensionnement  réglementaire des structures...  » : aérodynamiques externes (manœuvre, rafale, turbulence), charges en vol internes (pressurisation, interfaces... en outre des charges dues à l'intégration des systèmes aux structures et aux effets dynamiques des commandes de vol...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 août 2017
  • |
  • Réf : TRP4033

Charges structurales en vol

Cet article traite des charges structurales en vol et plus précisément du dimensionnement... à la certification structurale et à la définition des charges en vol, telles que définies par Hadjez F et al... de la pressurisation Le vol en altitude a progressivement rendu nécessaire le conditionnement de la cabine... , et corrélativement à l’allongement de la durée des vols, les problèmes d’hypoxie, voire d’embolie, ont rendu...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 mai 2019
  • |
  • Réf : TRP4034

Charges structurales en vol

et effort tranchant en vol, les méthodes de prédimensionnement des panneaux intrados, extrados et longerons... pour les architectures futures comme l’aile volante, la place disponible pouvant alors être utilisée pour la charge utile... sur un exemple typique d’avion de transport civil. Partant des charges en vol – la référence étant le facteur... pas 3 %, la sollicitation dimensionnante étant la flexion en vol positif. La force P représente...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 19 mai 2014
  • |
  • Réf : 0423

Effectuer un choix ou donner un poids entre alternatives de solution

Dans les projets de conception innovante, lors des phases d’analyse fonctionnelle et au sein d’une approche analyse de la valeur, vous serez à plusieurs reprises en situation soit de comparer des alternatives comme des concepts de solutions innovantes, soit d’attribuer un poids (un pourcentage d’importance) à des situations d’usage, à des fonctions de services ou à des segments de clients de votre produit ou service. Il s’agit donc de savoir déterminer un jeu de poids ou de choisir une meilleure alternative.

Des techniques dites de « tri croisé » existent et sont assez couramment utilisées par les praticiens pour déterminer des poids. Vous utilisez même peut-être un logiciel qui vous aide à générer des poids ou à hiérarchiser l’importance de solutions ou de fonctions. Or, il faut se méfier de ces techniques de « tri croisé », car elles déforment l’avis des experts et peuvent aboutir à des résultats erronés. Pourtant, des méthodes simples et exactes, aussi faciles d’utilisation à l’aide d’une feuille de calcul Excel®, existent et sont connues depuis quarante ans. Elles se dénomment « comparaisons par paires » et sont à l’avènement de l’aide à la décision multicritères (ADMC) comme domaine d’étude.

Cette fiche a pour but de vous aider à :

  • comprendre pourquoi les méthodes de tri croisé sont erronées ;
  • vérifier que votre logiciel utilise une méthode de pondération correcte ;
  • proposer deux méthodes de comparaison par paires simples ;
  • pratiquer la méthode à l’aide d’exemples et d’une première feuille de calcul Excel fournie.

Méthodes, outils, pilotage et cas d'étude

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 25 févr. 2016
  • |
  • Réf : 0425

Pensez cycle de vie pour reconcevoir produits et services

« L’éco-conception est un enjeu national porté par la Direction générale de la compétitivité de l’industrie et des services (DGCIS), l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), les Chambres de commerce et d’industrie (CCI) et qui fait partie des investissements d’avenir pour le développement des entreprises françaises » (Extrait de la mission « Compétitivité durable des entreprises » de la DGCIS de 2011). La Loi de finances rectificative n° 2010-237 du 9 mars 2010 (Grand emprunt - Investissements d’avenir) a ouvert ainsi 250 M€ pour financer l’action « économie circulaire » qui inclut l’éco-conception. Derrière ces effets d’annonce, la conception durable (terme plus général qu’éco-conception) ou encore l’éco-innovation des biens, des produits et des processus s’avèrent être une orientation capitale pour la planète ainsi que pour notre pays. C’est également devenu un des objectifs de compétitivité majeur des entreprises de production de biens et de services, et une thématique de recherche importante des laboratoires universitaires.

La conception durable se définit, quand on se réfère à la définition originale de la durabilité, comme la conception d’un bien, d’un service ou d’un processus ayant des caractéristiques « soutenables ». Depuis quelques années, la conception durable bouleverse déjà considérablement les industries de biens et de services. Cette fiche repère a pour objectifs :

  • d’énoncer les enjeux et les grands principes de la conception durable de produits, services, procédés et organisations comme l’économie circulaire et la comptabilité des impacts environnementaux sur un cycle de vie ;
  • de proposer six axes de progrès en éco-innovation ou conception durable.

Méthodes, outils, pilotage et cas d'étude

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 10 juil. 2017
  • |
  • Réf : 1628

Inventeurs et déposants : qui fait quoi ?

Si, en théorie, le droit au brevet appartient en premier lieu à l’inventeur, la pratique démontre que la plupart des brevets ne sont pas déposés par celui-ci mais par l’entreprise à laquelle il est rattaché.

Cette fiche permet de distinguer les droits et les obligations de chacun sur l’invention et, partant, sur le brevet :

  • Qui est inventeur ?
  • Qui peut déposer la demande de brevet ?
  • Quels sont les droits de l’inventeur par rapport au déposant ?
  • Peut-on s’opposer au dépôt d’un brevet sur une invention ou, au contraire, contraindre le titulaire du droit à déposer un brevet ?
  • Que faire en cas de violation du droit au brevet ?

Les fiches pratiques pour protéger vos innovations.


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !