Logo ETI Quitter la lecture facile

BTP : un instrument qui affiche les cotes dans les trois dimensions

Posté le par Frédéric Monflier dans Innovations sectorielles

Destiné aux architectes et aux métiers du BTP, le BLK3D de Leica Geosystems utilise la photogrammétrie pour indiquer rapidement les cotes, profondeur incluse, sur une image numérique.

Répandu sur tous les chantiers de construction, le traditionnel mètre à ruban semble voué à péricliter. Aperçu à plusieurs reprises sur divers salons l’an dernier et désormais disponible à la vente (4 000 € HT), l’instrument BLK3D du suisse Leica Geosystems utilise la photogrammétrie pour indiquer les cotes des arêtes repérées dans une image et délimitant un objet (encadrement de porte ou de fenêtre…) ou marquant la séparation de cloisons. Cette technique de mesure emploie des algorithmes qui détectent les contrastes dans une image numérique puis déterminent les intersections, les droites et les plans.

Si le principe n’est pas neuf, il tend à se démocratiser au sein d’appareils portables qui se présentent aujourd’hui comme des gros smartphones, ce dont témoigne le BLK3D avec son poids de 480 grammes et son épaisseur de 27 millimètres. Et l’analogie ne s’arrête pas là puisque cet imageur 3D, ainsi qu’il est défini par son fabricant, embarque aussi un système d’exploitation Android, le Bluetooth, le Wifi et le GPS. « Notre philosophie est de concevoir des appareils simples et miniaturisés, qui soient accessibles à tout le monde » explique Alexis Picot, responsable du produit chez Leica Geosystems.

Deux appareils photo pour une vision 3D

Cette approche, visant à proposer des outils à l’usage familier et au contact des technologies du numérique, se développe un peu partout en vérité. Par exemple, Stanley a lancé il y a quelques années un télémètre laser se fixant au dos d’un smartphone et permettant aussi de mesurer des dimensions – hauteurs et largeurs – au sein d’une image numérique. Le BLK3D, autonome quant à lui, se différencie toutefois par sa capacité à mesurer les profondeurs, d’où le suffixe 3D.

Ses deux capteurs photo, possédant 10 millions de pixels chacun, réalisent en effet une prise de vue stéréoscopique, que des algorithmes traitent ensuite pour distinguer les arêtes dans toutes les directions et établir des mesures à la demande. La portée s’élève à 20 mètres et la précision serait de +/- 3 mm, pour les dimensions dans les plans de face, et de +/- 6 mm, pour les dimensions dans la profondeur. Le BLK3D est également équipé d’un télémètre laser, afin de mesurer les distances. Les images 3D peuvent être converties au format PDF ou Jpeg puis transmises via Bluetooth, Wifi ou USB. L’application optionnelle Sketch&Document ajoute la création de plans de sol, avec insertion des images 3D, et l’export au format DXF/DWG, reconnus par les logiciels de CAO/DAO et BIM.

Leica Geosystems cible de nombreux métiers du bâtiment – architectes, peintres, poseurs de fenêtres, etc. – qui recherchent un moyen pratique d’accélérer les tâches du quotidien (relevés pour devis…) ou de vérifier l’avancement et la conformité des travaux sur un ouvrage. Les paysagistes et la police scientifique pourraient aussi être intéressés.

Pour aller plus loin

Posté le par Frédéric Monflier


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !