Logo ETI Quitter la lecture facile

Décryptage

Ecologie tous azimuts pour des imprimantes

Posté le par La rédaction dans Environnement

Diminution des déchets, recyclage des plastiques et des papiers, économies d'énergie, réduction de l’empreinte carbone, développement de produits et de solutions permettant aux clients de réduire leur impact environnemental : HP dresse un premier bilan de son programme d'engagement.

HP, qui s’était engagé à utiliser plus de 45 millions de kilos de plastique recyclé dans ses produits d’impression entre 2007 et 2010, a produit, à ce jour, plus d’un milliard de cartouches d’encre avec du plastique recyclé. Pour ce faire, l’entreprise a mis au point le premier processus de recyclage de cartouches d’encre en « boucle fermée », utilisant des matières plastiques recyclées provenant des cartouches d’encre usagées retournées par les clients. Résultat : une réduction des émissions de carbone d’environ 22 % et de la consommation totale d’eau de 69 %, par rapport à l’utilisation de matières plastiques vierges. Entre 2005 et 2010, la production de cartouches d’encre avec des plastiques recyclés aura conduit à une réduction de 89 % de la consommation d’eau liée à la production de matières plastiques et à une réduction de 33 % de l’empreinte carbone de HP, tout en tenant compte de l’impact de la collecte, du transport et du traitement des cartouches et des bouteilles en plastique usagées. Tel est le résultat d’une étude de Four Elements Consulting, visant à comparer l’impact environnemental de l’utilisation de plastique polyéthylène téréphtalate (PET) avec celui du PET recyclé (RPET). Ainsi, en 2010, l’utilisation de matières plastiques recyclées dans les cartouches (au moins 50 % du poids) aura réduit de 62 % la consommation d’énergie fossile associée à la fabrication, au transport et au recyclage des cartouches.

Par ailleurs, l’engagement d’HP concernant la production de produits composés de matériaux responsables a abouti au développement de la première imprimante sans polychlorure de vinyle (PVC) sur le marché. Ainsi, la Envy 100 e-All-in-One est conforme à la définition du « sans PVC » dans le document « iNEMI Position Statement on the Definition of Low-Halogen Electronics (BFR/CFR/PVC-free) » et réservée aux pièces en plastique contenant moins de 1000 ppm (0,1 %) de chlore (si le chlore provient de plastique armé de fibres de carbone, de PVC ou de copolymères de PVC). Du reste, certains équipements d’impression sont composés jusqu’à 35 % de plastique recyclé.

Des imprimantes labellisées Energy Star

HP propose des imprimantes qui répondent aux critères du label Energy Star, réduisant ainsi la consommation d’énergie et permettant aux clients de réduire leurs coûts. La plupart d’entre elles offrent une fonction automatisée d’impression recto- verso, permettant de réduire considérablement les déchets associés aux impressions. Selon une étude réalisée en 2010, l’empreinte carbone des imprimantes à jet d’encre MiniLab serait inférieure de 33 % à celle des systèmes à halogénure d’argent. En un an, cela représente une réduction des émissions de gaz à effet de serre équivalant à une baisse de la consommation d’essence de 1 242 litres pour une automobile. Si tous les systèmes d’impression à halogénure d’argent utilisés dans le monde étaient remplacés par une telle imprimante, il en résulterait, selon le calculateur des équivalences des gaz à effet de serre de l’agence américaine de protection de l’environnement (EPA ou Environmental Protection Agency), une réduction des émissions de carbone équivalente à celle de 65 000 voitures par an. Enfin, avec des produits tels que les imprimantes laser couleur « tout-en-un » HP d’un prix inférieur à 440 euros, les PME peuvent réduire de 50 % la consommation d’énergie et le coût par page par rapport aux imprimantes laser concurrentes, et de 80 % les déchets associés aux emballages et aux fournitures sur la durée de vie du produit.

Des consommables crées pour être recyclés

HP a développé nombre de papiers contenant des fibres certifiées, c’est-à-dire répondant à un ensemble d’exigences pour la récolte responsable ou durable. Après avoir lancé l’an dernier le papier photo Everyday certifié par le Forest Stewardship Council (FSC), l’entreprise étend cette certification à sa gamme de papiers spéciaux, offrant la certification PEFC (Programme for the Endorsement of Forest Certification) et des papiers certifiés FSC pour des brochures et des dépliants, ainsi que pour des documents de présentation, destinés aux imprimantes en Amérique du Nord. Quant aux papiers recyclés standards dotés de la technologie ColorLok, ils fournissent une qualité d’impression, équivalente à la plupart des papiers non recyclés. Actuellement, HP effectue des recherches sur ses procédés et produits, en collaboration avec Stora Enso, ainsi que sur les processus de désencrage en collaboration avec les principaux fournisseurs de papier, fabricants de presses numériques et organismes de recherche.  La société coopère dorénavant avec le groupe UPM pour identifier et appliquer les meilleures pratiques en matière d’utilisation et d’élimination du papier couché. Ce travail fait partie d’une collaboration de grande envergure dans le domaine du désencrage des impressions numériques, visant à fournir aux entreprises du secteur des médias numériques des solutions plus robustes, possédant moins d’impact sur l’environnement.

Innovations dans le domaine de l’emballage

Plusieurs produits grand public HP sont emballés dans un sac, offrant ainsi un emballage réutilisable ou recyclable à 99 %.  Dans le cadre de l’emballage de ces produits, HP a, dans la mesure du possible, remplacé la mousse protectrice par des renforts en pulpe recyclés et remplacé les sacs en plastique par des sacs réutilisables. En 2010, la société a constaté des réductions significatives de matériaux d’emballage, évitant ainsi l’utilisation de 550 tonnes de polystyrène (calculs sur la base du volume et l’hypothèse d’une mousse de polystyrène dense d’environ 100 kg/m3) et estime avoir utilisé environ 3 919 tonnes de plastique recyclé dans ses imprimantes grand public. En outre, les équipements d’impression de bon nombre de grandes entreprises sont désormais livrés dans un emballage ClearView, permettant d’économiser jusqu’à 147 tonnes de carton ondulé par an  : au lieu d’une boîte en carton ondulé et d’emballages en mousse, HP utilise un film largement recyclable avec très peu de supports en mousse, réduisant ainsi de 70 % le volume et le poids des emballages.

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !