Logo ETI Quitter la lecture facile

Décryptage

Fin des dinosaures: deux ans d’obscurité sur Terre?

Posté le par Mattieu Combe dans Espace

Il y a 66 millions d'années, l'astéroïde qui a entraîné la disparition des dinosaures aurait conduit à l'embrasement de la planète. D'importantes quantités de suies auraient alors plongé la Terre dans l'obscurité pendant près de deux ans. C'est la conclusion d'une nouvelle étude parue dans les Proceedings of the National Academy of Sciences.

Et si des chercheurs avaient enfin découvert le mystère de l’extinction des dinosaures? Les scientifiques estiment que plus de 75% de toutes les espèces vivantes et l’ensemble des dinosaures non aviaires ont disparu à la limite du Crétacé et du Tertiaire. L’extinction s’est produite suite à l’impact d’un astéroïde de 10 km de diamètre, dans la péninsule du Yucatán. Mais par quels mécanismes?

L’impact de l’astéroïde aurait pu à lui seul faire disparaître de nombreux animaux sur Terre. « Mais les animaux qui vivaient dans les océans ou ceux qui auraient pu creuser un trou sous terre ou plonger sous l’eau temporairement pourraient avoir survécu », rappelle Charles Bardeen, auteur principal de l’étude (NCAR). Selon ces nouveaux travaux, la Terre aurait été plongée dans l’obscurité pendant plus de deux ans. Cela aurait empêché la photosynthèse pendant un an et demi. Et les températures auraient chuté de 28°C au-dessus des continents et de 11°C au-dessus des océans.

La force de l’impact – équivalent à un milliard de bombes atomiques de la puissance de celle d’Hiroshima – a vaporisé des milliards de tonnes de roche dans l’atmosphère. La collision aurait provoqué des tremblements de terre, des tsunamis et même des éruptions volcaniques. Mais ce n’est pas tout. En retombant sur terre, les sphérules de roches chauffent par friction avec l’air. Ils déclenchent des feux mondiaux et brûlent littéralement la surface de la Terre. Des incendies gigantesques se déclenchent alors, émettant environ 15 milliards de tonnes de suie dans l’atmosphère. La suie chauffée par le soleil entraîne la destruction de la couche d’ozone et forme une barrière globale contre la lumière du soleil. L’obscurité a un impact majeur sur le phytoplancton, ce qui entraîne la disparition de nombreuses espèces marines qui s’en nourrissent.

L’accumulation d’eau en haute atmosphère conduit finalement à la dissipation complète de la couche chargée en suie en quelques mois : il pleut de la suie. En l’absence de couche d’ozone s’ensuit un déferlement mortel de rayons UV sur terre. Puis, lentement, la végétation repart. Les espèces survivantes se remettent lentement à prospérer…

Par Matthieu Combe, journaliste scientifique

Pour aller plus loin

Posté le par Mattieu Combe


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !