Logo ETI Quitter la lecture facile

En ce moment

Acidité des océans, vers une extinction massive des espèces ?

Posté le par La rédaction dans Environnement

Au cours de l'extinction Permien - Trias il ya 252 millions d'années, la plus grande partie de la vie sur Terre a disparu. Des scientifiques de l'Université d'Edimbourg viennent de prouver que l'acidification des océans a joué un rôle clé dans cette extinction. L'acidification actuelle pourrait donc reproduire le phénomène. L'étude a été publiée dans la revue Science le 10 Avril 2015.

Cela est déjà arrivé. L’extinction massive des espèces qui s’est produite il y a 252 millions années, a vu disparaître de la surface de la Terre plus de 90% des espèces animales marines et 66% des espèces terrestres en 60 000 ans. Il s’agit de la plus grande extinction massive ayant affecté la Terre. En cause ? Selon cette nouvelle étude parue dans Science, d’énormes éruptions volcaniques, qui en émettant des quantités importantes de CO2 ont provoqué une acification fatale des océans par dissolution du CO2 atmosphérique. Une autre étude parue dans Science en 2012 révélait déjà que les quantités de CO2 émises par ces volcans avaient aussi entraîné une hausse importante des températures : la température au sol était comprise entre 50°C et 60°C, tandis qu’à la surface des océans équatoriaux, elle avoisinait les 40°C.

Dans un communiqué, Matthew Clarkson, auteur principal de cette nouvelle étude prévient « C’est une découverte préoccupante, étant donné que nous pouvons déjà voir une augmentation de l’acidité des océans aujourd’hui, résultant des émissions anthropiques de carbone ». Selon le dernier rapport du GIEC, l’océan a en effet absorbé environ 30% du dioxyde de carbone anthropogénique émis depuis 250 ans, provoquant l’acidification des océans à un niveau probablement au plus fort depuis des millions d’années. Nous serions donc sur une pente dangereuse. Cette évolution a déjà des conséquences sur la faune marine, notamment sur les coquillages et les coraux. L’acidification actuelle pourrait donc présager d’une nouvelle extinction massive des espèces à venir. Les lecteurs les plus affutés pourront remarquer que celle-ci a par ailleurs probablement déjà commencé pour d’autres raisons : surpêche, réduction d’habitats, braconnage, etc.

Comprendre l’acidification passée pour prévoir les conséquences à venir

Pour faire cette découverte, Clarkson et ses collègues ont étudié des roches aux Émirats arabes unis, englouties dans l’océan il y a des centaines de millions d’années. Ils y ont découvert que les océans se sont acidifiés assez rapidement en termes géologiques – au cours de quelques milliers d’années. Cela a suffi pour détruitre les chaînes alimentaires et provoquer l’effondrement de la plupart de la vie dans l’océan.

La vie aura mis 5 millions d’années pour se reconstruire et voir apparaître les ancêtres des dinosaures. Leurs descendants seront anéantis dans une autre catastrophe près de 200 millions d’années plus tard. 

Par Matthieu Combe, journaliste scientifique

Pour aller plus loin

Posté le par La rédaction

Les derniers commentaires

  • Bonjour,
    si vous aimez la mer,
    soyez gentil avec elle ;

    utilisez de la véritable lessive bio (en magasin spécialisé),
    idem pour le produit à vaisselle, shampooing…

    Du fond du cœur, merci, et parlez-en autour de vous, pour faire changer la situation.
    Je n’oublie jamais que l’eau, l’air, nous font vivre.
    Les éléments se démènent pour s’assainir mais sont submergés par notre pollution..
    Aidons-les. Encore merci.


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !