Logo ETI Quitter la lecture facile

L’Actu de l’innovation

Le meilleur de la tech #22 : lithophanie pour déficience visuelle et imagerie dentaire insectoïde

Posté le par Romain FOUCHARD dans Innovations sectorielles

Quoi de neuf dans le domaine de l'innovation ce mois-ci ? « Voir » par le toucher avec les lithophanies et imager les dents humaines à l'aide d'yeux insectoïdes.

Une « vue » tactile pour les aveugles

Et si les aveugles pouvaient « voir » grâce aux lithophanies ? En effet, ce sont près de 40 millions de personnes à travers le monde qui n’ont pas accès aux données graphiques et aux images scientifiques du fait de leurs problèmes de vision. Résultat : une compréhension et des échanges limités avec les voyants. Pourtant, cette situation est loin d’être rédhibitoire ! Une équipe de recherche mené par des chimistes de l’Université Baylor, aux États-Unis, s’est ainsi penchée sur le cas des lithophanies. Il s’agit d’images en trois dimensions, dont le relief varie en fonction de l’intensité des zones sombres et lumineuses du visuel original. Il en existe cinq formes différentes : les électrophérogrammes, les micro-graphes, les illustrations de manuel, les spectres de masse et électroniques. Dans leur article paru le 17 août 2022 dans Science Advances, les chercheurs indiquent avoir testé toutes ces lithophanies sur 360 candidats, à l’aide du toucher ou de la vue. La précision qui en a résulté n’est jamais passée sous la barre des 79 % ! De quoi espérer un dialogue plus homogène à l’avenir entre scientifiques, peu importe la qualité de leur vision.

Une caméra bio-inspirée pour l’imagerie dentaire

Des yeux composés d’un insecte à une caméra pour l’imagerie dentaire. Voilà le tour de force auquel sont parvenus des chercheurs du Korea Advanced Institute of Science and Technology et du Korea Photonics Technology Institute, en Corée du Sud. Leur point de départ a été la structure du complexe visuel de Xenos peckii, un insecte parasite des guêpes. Sur un seul support à main se retrouvent associés une lentille convexe-concave, un éventail de microlentilles inversées, un module LED ainsi qu’un capteur d’image ! La lentille convexe-concave par exemple permet d’atteindre un champ de vue de 143°, quand les microlentilles inversées limitent les aberrations optiques. La caméra biomédicale présentée dans le Journal of Optical Microsystems le 18 août 2022 semble toute désignée pour le milieu dentaire, où les instruments actuels tels que miroirs et écarteurs de joues sont d’un usage malaisé. Les essais cliniques ont connu un véritable succès pour surveiller la dentition humaine en temps réel, que ce soit en zoom, en grand champ de vue, en 3D ou encore en imagerie par auto-fluorescence ! Mais l’invention sud-coréenne pourrait également faire de l’œil aux spécialistes des robots chirurgicaux, ou même dans le domaine de l’endoscopie.

Pour aller plus loin

Posté le par Romain FOUCHARD


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !