Logo ETI Quitter la lecture facile

L’éolienne flottante commence à se dresser au large de Fos-sur-mer

Posté le par La rédaction dans Environnement

Le concept du projet Vertiwind permet d’installer des éoliennes en mer à des profondeurs supérieures à 35m.

Vertiwind est un projet d’éolienne innovant. Fini l’éolienne avec un mât vertical surplombé d’un moteur avec trois pâles. Cette nouvelle éolienne offshore, développée par la start-up lilloise Nenuphar en partenariat avec EDF Energies nouvelles et Technip, doit apporter un second souffle au développement de l’éolien en France. L’objectif du Grenelle de l’environnement vise les 8000 éoliennes en service d’ici 2020, soit 25 000 MW dont 6 000 MW fournis par des éoliennes installées en mer. Un objectif ambitieux sachant qu’en 2012, les sources d’énergies renouvelables dont l’éolien  (hors hydraulique) atteignaient péniblement 4,6% de la production totale. Toutefois, l’éolien est l’énergie renouvelable qui progresse le plus. 

L’éolien offshore devrait aider à respecter les engagements du Grenelle. Surtout que la limite maximale des 35m de profondeurs d’eau est en passe d’être levée. En effet, Vertiwind a été conçu justement pour pouvoir être implantée quelle que soit la profondeur. Pour y parvenir, le secret de cette éolienne réside dans son architecture avec un axe vertical et le moteur positionné « en bas ».Ce faisant, le centre de gravité est abaissé en comparaison d’une éolienne classique, le système est moins haut et plus compact, de quoi assurer une stabilité suffisante pour laisser flotter l’éolienne à la surface de l’eau. Du coup, plus besoin de fixer l’éolienne au fond. Cela ouvre des perspectives d’implantations nouvelles. Autre avantage, les ouvriers de maintenance n’auront plus à grimper aussi haut pour travailler sur les pâles ou le moteur.

Fos-sur-Mer, commune des Bouches-du-Rhône située à 40 km à l’Ouest de Marseille,  est plutôt connue pour ses industries et les activités liées au raffinage. Pourtant, depuis quelques années, des sources d’énergie renouvelables s’imposent dans le paysage et des éoliennes fleurissent parmi les cuves et les cheminées. Une évolution cohérente avec l’implantation d’un démonstrateur d’éolienne flottante au large des côtes fosséennes.

D’après le calendrier de Vertiwind, les premiers essais de l’éolienne flottante s’effectueront dès 2015. Les premiers tests se feront proche de rivage puis de plus en plus loin, jusqu’à 20 km au large. Si le succès est au rendez-vous, c’est tout un parc de 13 éoliennes flottantes qui sera bâti au large de Fos-sur-mer, chacune avec une puissance allant jusqu’à 3 MW.

Par Audrey Loubens

Pour aller plus loin

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !