Logo ETI Quitter la lecture facile

Décryptage

Les informaticiens s’en sortent plutôt bien

Posté le par La rédaction dans Informatique et Numérique

D’après le baromètre de l’Apec et l’enquête annuelle du CNISF qui vient de paraître, les ingénieurs et surtout les informaticiens résistent mieux à la crise. Malgré une baisse des offres, les volumes de recrutement restent élevés. D’autre part, les informaticiens en poste craignent peu pour l’emploi.

L’Apec vient de revoir à la baisse ses prévisions, avec un total de 145.000 recrutements de cadres (tous secteurs confondus), soit un repli de 27 % par rapport à 2008. Cependant, comme nous le signalait dans une interview Pierre Lamblin, le directeur des études de l’Apec, le marché de l’emploi résiste mieux pour les ingénieurs. C’est encore plus vrai en informatique.

Globalement, la fonction informatique n’est pas épargnée par la tendance générale. Entre janvier et mai, on constate une baisse de 37,4 % du volume des offres en informatique, soit une réduction pire qu’en 2002 et 2003 (-19,5 % pour les mêmes mois). Notons cependant que ce chiffre a fortement augmenté de 2004 et 2008, avec une hausse de 31,7 % en moyenne sur les mêmes mois. Le nombre d’offres reste donc élevé en volume, avec un total de 76.132 offres sur un an, ce qui représente 29 % des offres Apec. Par ailleurs, l’association met en avant la raréfaction des candidats, surtout pour les profils pointus.

L’enquête du CNISF (Conseil national des ingénieurs et des scientifiques de France) qui vient de paraître laisse entrevoir la même tendance : l’informatique résiste mieux. Ainsi, 19 % des ingénieurs interrogés dans le secteur des SSII et des éditeurs de logiciels pensent que le secteur ne recrutera pas de cadres techniques en 2009, contre une moyenne de 33 % pour l’ensemble des ingénieurs. Dans l’automobile, ils sont 69 % à estimer que leur secteur ne recrutera pas. Lorsqu’on leur demande s’ils craignent de perdre leur emploi en 2009, seuls 12 % des ingénieurs du secteur SSII et éditeurs de logiciels répondent oui. Dans le domaine du matériel électrique, de l’électronique et de l’informatiques ils sont 20 % à répondre par l’affirmative.

17 % des ingénieurs débutent dans une SSII ou chez un éditeur

A l’issue de la formation des ingénieurs, STIC (électronique, télécommunications, informatique, génie logiciel, maths appliquées) arrive en tête des spécialités, loin devant les autres (23,5 % du total). Pour les ingénieurs en poste, la fonction système d’informations (21 %) est la deuxième après études, recherche et conception (46 %). Les SSII et éditeurs de logiciels emploient 17,3 % des débutants, devant tous les autres secteurs d’activité.

Le salaire médian des informaticiens (source CNISF)

Secteur des SSII et éditeurs de logiciels

Moins de 30 ans

30 – 44 ans

45 – 64 ans

Ensemble

36.000 euros

50.150 euros
 

69.000 euros

44.500 euros

Fonction systèmes d’informations

Moins de 30 ans

30 – 44 ans

45 – 64 ans

Ensemble

37.063 euros

53.448 euros
 

70.000 euros

50.000 euros

L’enquête du CNISF comporte également tout un volet rémunération. Le salaire médian dans les systèmes d’information atteint 50.000 euros. Sans surprise, le sous-segment direction, administration, gestion des SI rapporte le plus, jusqu’à 96.500 euros de salaire médian pour les 45 – 64 ans

C.G.

L’enquête du CNISF
L’édition 2009 de l’Observatoire de l’emploi des ingénieurs diplômés vient de paraître. Cette enquête annuelle très détaillée rapporte la situation au 31 décembre 2008, recueillie dans le courant des mois de mars et avril 2009 auprès de 47.000 ingénieurs.
En savoir plus sur cette étude : enquete.cnisf.org 

&l

Pour aller plus loin

Posté le par La rédaction

Cet article se trouve dans le dossier :

Ingénieur en 2011 : un diplôme, des métiers


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !