Logo ETI Quitter la lecture facile

Spectro-imagerie térahertz : pourquoi et comment ?

Posté le par La rédaction dans Informatique et Numérique

Au delà de l'engouement et de la curiosité, qu'est-ce que ces ondes électromagnétiques permettent-elles de faire ? Où en est-on exactement ? Quels sont les dispositifs qui permettent de mettre en oeuvre cette technologie. Le point avec Patrick Mounaix, chargé de recherches CNRS, dans un nouvel article des Techniques de l'Ingénieur.

Terahertz. Aujourd’hui, ces ondes électromagnétiques suscitent à la fois la curiosité et l’engouement de la part des scientifiques et des industriels. Toutefois, cette partie du spectre, qui comprend les ondes millimétriques (30 à 300 GHz) et submillimétriques (300 GHz à 3 THz), reste relativement inemployée en raison, notamment, d’une technologie très délicate et pas toujours maîtrisée. Pourtant, la spectro-imagerie Térahertz offre un potentiel applicatif important, ce qui en fait une technologie très prometteuse. Elle apporte notamment une potentialité de contraste optique novateur, sensible aux niveaux vibrationnels et rotationnels des matériaux. L’aspect spectroscopique dans ce domaine de fréquence peut dès lors mener à une caractérisation très large bande et à une identification unique des matériaux ou des échantillons. De plus, le très fort pouvoir pénétrant de ces ondes permet d’envisager une visualisation d’objets invisibles en surface, en volume ou opaques dans le visible. Ce qui ouvre, en complément des technologies existantes, de nouvelles perspectives dans des domaines aussi variés que la biologie, la sécurité ou encore l’environnement. C’est ce domaine en pleine émergence que Patrick Mounaix, chargé de recherches CNRS au Centre de physique moléculaire optique et hertzienne à Talence (33) nous propose de découvrir au fil de ce nouvel article intitulé « Spectro-imagerie térahertz : voir autrement » de la collection Recherche et Innovation des éditions Techniques de l’Ingénieur. Il y décrit :

  • Les caractéristiques de ce rayonnement et l’intérêt qu’il représente, y compris pour l’industrie ;
  • Les moyens de le générer et de le détecter ;
  • La mise en place d’une technique de spectro-imagerie térahertz bidimensionnelle ;
  • et enfin, son application à la visualisation d’objets opaques grâce à de nombreuses illustrations.
Autant d’éléments qui dressent un état des lieux précis des progrès technologiques réalisés et qui permettent d’envisager des transferts vers l’industrie en complément des techniques existantes. Pour lire l’intégralité de l’article « Spectro-imagerie térahertz : voir autrement » au format PDF, cliquez ici.Sur ce sujet également, le cahier innovation d’Instantanés Techniques « Terahertz, à la conquête d’un nouveau monde« .

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !