Article

1 - TYPES D'USAGE DES STI

  • 1.1 - Automatismes
  • 1.2 - Optimisation de l'exploitation et conseils aux usagers
  • 1.3 - Outil sécurisé au service d'une politique publique
  • 1.4 - Support des échanges permanents de données entre les acteurs (société de l'information)
  • 1.5 - STI pour conduire les changements
  • 1.6 - Mobilité multimodale intelligente dans la ville durable

2 - ARCHITECTURE GÉNÉRALE DES SYSTÈMES STI

  • 2.1 - Paiement électronique
  • 2.2 - Gestion des urgences
  • 2.3 - Gestion du trafic routier
  • 2.4 - Transports publics de voyageurs
  • 2.5 - Aides à la conduite
  • 2.6 - Information aux voyageurs
  • 2.7 - Contrôle du respect de la réglementation
  • 2.8 - Transport de marchandises
  • 2.9 - Statistiques, archives, planification, régulation

3 - RECHERCHE ET INNOVATION

  • 3.1 - Principales difficultés à surmonter
  • 3.2 - Pistes de solutions

4 - LA FRANCE DANS L'EUROPE ET DANS LE MONDE

  • 4.1 - Politique européenne des transports
  • 4.2 - Directive STI et ses spécifications
  • 4.3 - Coopérations internationales
  • 4.4 - Grands marchés futurs des STI

5 - CONCLUSIONS

| Réf : TRP1005 v1

Systèmes de transports intelligents - Risques et opportunités

Auteur(s) : Jean-François JANIN

Date de publication : 10 mai 2013

Pour explorer cet article
Télécharger l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !

Sommaire

Présentation

RÉSUMÉ

Les technologies de l'information et de la communication étaient d'abord dans les transports de simples automatismes pour des fonctions spécifiques dans des entreprises isolées les unes des autres. Puis support d'échanges commerciaux, ces systèmes sont devenus les liens permanents avec les systèmes de paiement et les organisations publiques chargées du contrôle des activités de transport. Les perspectives actuelles leur attribuent des rôles très importants dans le pilotage des services de mobilité, ce qui soulève des questions sur leur gouvernance et leur fiabilité.

Lire cet article issu d'une ressource documentaire complète, actualisée et validée par des comités scientifiques.

Lire l’article

ABSTRACT

Intelligent transportation systems - Risks and opportunities

In transportation, information and communication technologies used to be simple automated devices with specific functions in organizations having no relationship with one another. They then became the support of commercial exchanges, and thus permanent links between payment systems and public organizations in charge of the control of transport activities. According to current prospects, they are to play an essential role in the operation of mobility services, which raises questions on their governance and reliability.

Auteur(s)

  • Jean-François JANIN : Ingénieur général des Ponts, des Eaux et des Forêts - chef de la mission Transports intelligents, ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie

INTRODUCTION

Il s'agit de décrire l'intégration des technologies de l'information et de la communication dans le domaine des transports. Cette utilisation apporte des modifications sur l'organisation, ou encore l'usage des véhicules et des infrastructures, conduisant à de nouveaux modes de transport dits « intelligents ». Le secteur des transports emploie en France plus d'un million de personnes, il représente 18 % du PIB (350 Md €), dont la moitié environ correspond à une dépense des ménages. Les collectivités publiques dépensent 30 milliards d'euros par an pour l'entretien, la construction des infrastructures et les dépenses de fonctionnement des systèmes de transport qu'elles prennent en charge .

À défaut d'étude précise sur l'économie des transports intelligents, qui reste à faire, on notera que la conférence nationale de l'industrie qui réunit les représentants des grandes filières professionnelles indique dans son rapport  pour 2011 que « le numérique représente plus du quart de la croissance en France et 40 % des gains de productivité de l'économie ». Bien articuler le monde des transports et le monde de l'informatique, des automatismes et des télécommunications est donc un sujet très important et très urgent. En effet, les transports ont beaucoup de difficultés à répondre aux besoins de mobilité avec une sécurité et une ponctualité acceptables, un bon niveau de confort, en maîtrisant les coûts, les consommations d'énergie, les émissions de pollution et les nuisances. Il faut profiter des évolutions rapides des technologies numériques et de la baisse relative de leurs coûts pour gagner en efficacité dans les modes de transport actuels et pour renouveler leurs usages (voir encadré vélo en libre service et covoiturage).

Les premiers systèmes de transport intelligents (STI) ont été développés pour faciliter la gestion des infrastructures (gestion centralisée des carrefours à feux) et l'exploitation des métros (automatisation). Les politiques publiques, notamment pour le financement des infrastructures et la sécurité routière, ont déjà largement utilisé les STI. L'innovation actuelle porte principalement sur les usages et la comparaison entre les différentes possibilités de réaliser des déplacements (multimodalité), de les décaler dans le temps voire de les éviter (gestion de la mobilité).

Deux aspects de ces systèmes sont complémentaires et à traiter en parallèle : un aspect technique et un aspect organisationnel. Comme au théâtre, on parle « d'acteur » pour désigner celui qui « joue un rôle » dans le monde du transport. Ces rôles sont fixés par des textes juridiques nationaux et internationaux qui fixent notamment les responsabilités de chacun des acteurs et leur permet de s'assurer pour les risques qu'ils prennent. Créer un mode de transport nouveau comme le covoiturage oblige rapidement à trouver un accord avec une compagnie d'assurance qui accepte de faire une police nouvelle pour des risques qui n'avaient pas été répertoriés précédemment.

Les systèmes de transport intelligents sont apparus au début des années 1980 dans l'exploitation des transports, mais le terme lui-même n'est apparu que dans les années 1990, dans le contexte des transports américains dominé par l'automobile. Les laboratoires de recherche qui avaient travaillé au programme « guerre des étoiles » (lancé par Reagan en 1983 et abandonné par Clinton en 1993) ont pensé que les technologies mises au point pour explorer l'espace permettraient de remplacer des voitures par des robots. Le concept de « route automatique » qui a fait l'objet de démonstrations en Californie (San Diego 1997) et au Japon n'a pas pu décoller du fait notamment des questions de responsabilité qui n'avaient pas été anticipées. Il a cependant traversé l'Atlantique sous l'appellation « route intelligente » et « voitures communicantes » puis « transport intelligent » en France (voir encadré Jeux de mots).

Exemples de l'émergence de nouveaux modes de transport : vélo en libre service (VLS) et covoiturage

Les modes de transport se distinguent traditionnellement par les véhicules et les infrastructures utilisés (train à grande vitesse, autobus urbain, voiture sur autoroute...). S'agissant de systèmes dans lesquels le client final est partie prenante, la propriété et les conditions de mise à disposition des éléments fixes (route à péage, place de parking...) et mobiles (voiture personnelle, en location, en libre service...) permettent de créer des combinaisons variées entre les modes (intermodalité). Les systèmes d'information dont disposent les clients contribuent également à la diversification des usages selon les besoins comme le montre les deux exemples suivants :

  • par rapport au vélo utilisé par son propriétaire, le vélo en libre service est un nouveau mode de transport qui doit son succès à un système « intelligent » évolué, tant pour la gestion des relations avec les clients (inscription, information, suivi, paiement...) que pour l'exploitation des stations et de la flotte des vélos (identification, maintenance, repositionnement...) ;

  • de la même manière, une centrale de covoiturage repose sur une gestion de la clientèle, des points de rendez-vous et une évaluation collective de la qualité des services rendus qui en font un mode de transport qui diffère de la voiture utilisée en solo ou en famille, du taxi, du transport à la demande ou du stop.

Jeux de mots

Le premier congrès mondial sur les « transports intelligents » s'est tenu à Paris en 1994. À l'époque, les auditeurs étaient sensibles au fait qu'ITS en anglais évoquait plutôt « information technology system » (« IT system ») et que les transports (en fait les routes) allaient utiliser les techniques de collecte et de traitement de l'information. Ils pouvaient donc se demander si les « Intelligent Transport Systems » auraient l'audace des célèbres agents du « Secret Intelligence Service » (MI6, service de renseignement britannique) et les puissantes techniques d'« intelligence artificielle » de la Central Intelligence Agency (CIA) pour protéger le monde de la congestion ?

Le mot « intelligent » en français peut qualifier les capacités intellectuelles d'une personne mais aussi un comportement responsable dans la société. Le service public d'information routière mis en place par l'État pour éviter les bouchons sur la route des vacances à partir de 1976 s'appelait déjà « Bison fûté ». C'est souvent l'adjectif smart qui est employé dans ce sens en anglais : « smart card » pour la billettique, « smart transport » (voire « green ITS ») pour les systèmes de supervision multimodaux, « smart grid » pour la distribution d'électricité et « smart city » pour la « ville numérique » qui se veut écologique par ses « immeubles intelligents », ses « écoquartiers » et sa « mobilité durable ».

Sur les mots « cognition », « nouvelles technologies » et « intelligence », on écoutera avec profit la brillante conférence du philosophe Michel Serres donnée à l'INRIA en 2007 .

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 95% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

KEYWORDS

mobility   |   logistics   |   transportation   |   transportation   |   telematics and information technologies

DOI (Digital Object Identifier)

https://doi.org/10.51257/a-v1-trp1005


Cet article fait partie de l’offre

Véhicule et mobilité du futur

(80 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS

Lecture en cours
Présentation

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 95% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

Cet article fait partie de l’offre

Véhicule et mobilité du futur

(80 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS

Sommaire
Sommaire

BIBLIOGRAPHIE

  • (1) -   *  -  Comptes des transports en 2001, p. 28-30 http://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/publications/p/1938/873/comptes-transports-2011.html

  • (2) -   *  -  Rapport 2011 de la Conférence nationale de l'industrie § 3.12, p. 66 http://www.industrie.gouv.fr/egi/rapport-annuel-CNI-2011.pdf

  • (3) -   *  -  Conférence de Michel Serres 11 déc. 2007 à l'INRIA http://www.interstices.info/jcms/c_33030/les-nouvelles-technologies-revolution-culturelle-et-cognitive

  • (4) -   *  -  Site du projet européen Instant Mobility pour la multimodalité des biens et des personnes en milieu urbain http://www.instant-mobility.com/

  • (5) -   *  -  ACTIF, aide à la conception de systèmes de transport interopérables en France http://www.its-actif.org/

  • (6) -   Les transports intelligents.  -  Site du...

1 Outils logiciels

ACTIF, aide à la conception de systèmes de transport interopérables en France http://www.its-actif.org/

CHOUETTE est un logiciel libre développé à l'initiative du ministère français chargé des transports, dans le but de faciliter l'échange de données d'offre (théorique) de transport collectif (TC), en s'appuyant pour cela sur la norme NFP 99506, dite Neptune, qui spécifie un profil d'échange XML http://www.chouette.mobi/spip.php?rubrique2

HAUT DE PAGE

2 Événements

Projets et journées d'information http://www.predim.org

HAUT DE PAGE

3 Normes et standards

ISO/CEI 14443-1 à ISO/CEI 14443-4 - Sur la communication à courte portée utilisée en...

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 94% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

Cet article fait partie de l’offre

Véhicule et mobilité du futur

(80 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS