#

Banque correction

Banque correction dans actualités

PublicitéDevenez annonceur

Toute l'actualité


Banque correction dans les livres blancs


Banque correction dans les conférences en ligne


Banque correction dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires : RECHERCHE ET INNOVATION
  • |
  • 10 août 2008
  • |
  • Réf : IN89

RDISK : une architecture reconfigurable pour l'exploration des banques génomiques

les banques de données génomiques à la volée, c'est-à-dire sans ralentir la lecture d... dans des bases de données (ou banques de séquences) dont la croissance est exponentielle. On estime... à leur production, à leurs fonctionnalités biologiques, aux références bibliographiques, etc. Ces banques... (version 163 du 15 décembre 2007), la banque qui centralise toutes les séquences d'ADN, contient 106...

Les articles Recherche et Innovation présentent des technologies en cours de développement, émergentes, qui n'ont pas encore atteint leur pleine maturité pour un développement industriel mais sont prometteuses.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 nov. 2001
  • |
  • Réf : K40

Banques de données en chimie

chronologiques des banques de données disponibles jusqu’en 1997-98, la réponse des producteurs a été la prise... par propriété Selon le type de source documentaire consulté, les propriétés sont indexées : dans les banques... dans le texte original ; dans les banques de données factuelles, par un champ documentaire dédié qui contient... la valeur numérique ou factuelle de la propriété. Dans les banques de données factuelles, les propriétés...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 avr. 1984
  • |
  • Réf : R7405

Principes généraux de correction

, dans le cas où celle-ci évolue lentement. But de la correction Le concepteur de l’asservissement rencontre... , en spécifications fréquentielles dans le second cas. Le but de la correction est de doter l’asservissement... trois formes élémentaires de correction : la correction proportionnelle P  : u ( t ) =  K 1 ε... ( t ) ; la correction intégrale I  :  ; la correction dérivée D  : . Pour comprendre le rôle...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 30 juil. 2011
  • |
  • Réf : 0181

Utiliser correctement les EPI

Votre évaluation du risque au poste de travail montre la nécessité de faire porter des équipements de protection individuels lors de certaines opérations.

  • Comment s’assurer maintenant que ces EPI sont correctement utilisés ?
  • Quels sont les critères à vérifier ?
  • Quel support, quelle aide apporter à l’utilisateur d’EPI pour s’assurer qu’il l’utilise correctement ?

Cette fiche s’articule autour de trois thèmes dépendants et représentés sur le schéma des critères d’utilisation des EPI ci-dessous.

Cette fiche vous permettra :

  • d’établir une liste des critères à vérifier avant la mise à disposition d’un EPI ;
  • d’établir un guide d’utilisations de l’EPI ;
  • de rester vigilant quant au respect de ces bonnes pratiques en cas de modification d’un des critères d’utilisation.

Deux outils associés et illustrés par un exemple vous permettront d’avancer pas à pas dans cette fiche.

Les fiches pratiques répondent à des besoins opérationnels et accompagnent le professionnel en le guidant étape par étape dans la réalisation d'une action concrète.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 16 mai 2012
  • |
  • Réf : 0539

Quelles banques de données pour les Études de dangers ?

Avec l’émergence des analyses de risques quantifiées (analyses dites « probabilistes »), les banques de données se révèlent être un outil précieux et indispensable pour évaluer la probabilité d’occurrence des accidents industriels.

Pour évaluer la probabilité d’un phénomène, la méthode la plus simple consiste à utiliser des données issues de l’accidentologie, basées sur une analyse statistique des événements déjà observés. Une autre approche possible consiste en l’évaluation de la probabilité par calcul à l’aide de méthodes telles que le nœud papillon, l’arbre de défaillances, l’arbre d’événements ou encore la méthode LOPA. Ces deux approches nécessitent d’utiliser différents types de banques de données. Dès lors, la question qui se pose est la suivante : À quelles banques de données faut-il se référer ?

180 fiches actions pour auditer et améliorer vos réponses aux obligations relatives aux installations classées pour la protection de l'environnement

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 07 sept. 2012
  • |
  • Réf : 0541

Études des dangers : banques de données et pondération des valeurs

La quantification des risques industriels nécessite d’évaluer les deux composantes du risque que sont la probabilité et la gravité de phénomènes dangereux tels que les incendies ou les explosions.

De plus en plus, l’évaluation de la probabilité repose sur la mise en œuvre de méthodologies dites probabilistes qui prennent en compte de nombreux paramètres parmi lesquels on peut citer la fréquence des événements redoutés, les probabilités de défaillances des barrières de sécurité et les probabilités d’inflammation.

Ces différents paramètres peuvent être quantifiés en ayant recours à des banques de données. Cette manière de procéder a pour principal intérêt d’être relativement simple à mettre en œuvre. En revanche, une question subsiste : les valeurs rapportées dans les banques de données sont-elles représentatives du cas étudié ?

Dès lors, afin d’adapter les valeurs issues des banques au cas étudié, il est fréquent que l’analyste « pondère » les valeurs pour tenter de retranscrire certaines spécificités du cas étudié. Dans le cadre des analyses de risques quantifiées, le paramètre le plus fréquemment « pondéré » est incontestablement la fréquence de fuite sur canalisation.

Les fiches pratiques répondent à des besoins opérationnels et accompagnent le professionnel en le guidant étape par étape dans la réalisation d'une action concrète.


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !