#

Nvsfsfa1hfvyhkl8pcusohgxxudozcr9m2bietvfmta1j4hlgpr6redaiklnqngw

Nvsfsfa1hfvyhkl8pcusohgxxudozcr9m2bietvfmta1j4hlgpr6redaiklnqngw dans actualités

PublicitéDevenez annonceur

Toute l'actualité


Nvsfsfa1hfvyhkl8pcusohgxxudozcr9m2bietvfmta1j4hlgpr6redaiklnqngw dans les livres blancs


Nvsfsfa1hfvyhkl8pcusohgxxudozcr9m2bietvfmta1j4hlgpr6redaiklnqngw dans les conférences en ligne


Nvsfsfa1hfvyhkl8pcusohgxxudozcr9m2bietvfmta1j4hlgpr6redaiklnqngw dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 mai 2014
  • |
  • Réf : C3306

Actions du vent sur les bâtiments selon l'Eurocode 1 – Partie 1-4

k l  = 1 − 2.10 −4 (log 10   ( z 0 ) + 3) 6 , pour une orographie complexe c 0   (z... et tableau  8 ) ; les toitures à 1, 2, 4 versants ou multiples (figures  21 ,  22 ,  23 ,  24 et tableaux...  : Pour les structures en console  : avec g accélération de la pesanteur = 9,81 m/s 2 , x 1 déplacement... 'octobre 2010    et NF EN 1991-1-4/NA/A2 de juin 2012 – sont destinées aux calculateurs, aux concepteurs...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 juin 1991
  • |
  • Réf : K430

Enthalpie d’échauffement des solides

 235 – 913) = 110,3 J · g –1 H 2 O: 0,019 4 (2 345 – 1 731) = 11,9 J · g –1 soit 283,8 J · g... )] : argile : 0,221 4 × 1,184 × (500 – 20) = 125,8 J · g –1 calcaire : 0,778 6 × 1,050 × (500 – 20... R H 1 ) : 0,221 4 × 933,03 = 206,6 J · g –1 soit une quantité totale de chaleur consommée de 724,8... de cru. d ) Décarbonatation du CaCO 3 à 850  o C [ m Δ R H 2 ] : 0,778 6 × 1 695,8 = 1 320,4...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 févr. 2000
  • |
  • Réf : TE5360

Compressions MPEG-1 à MPEG-4

du test n 2 de la norme MPEG-2 ou encore le VM ( Verification Model ) pour la norme MPEG-4 (cf. [4] et [6... , chacun étant de dimension . Un macrobloc est organisé en 4 blocs de luminance et en 2, 4 ou 8 blocs de chrominance... , 0, 8, 0, –1, 7, 0, 0, 11, 0, ... on codera les couples longueur/valeur suivants : (0, 4), (1, 8... (cf. §  1.1.2.1 ). Schéma de codage/décodage Inter La figure  8 montre un codage et un décodage...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 07 sept. 2012
  • |
  • Réf : 0919

Méthode pour trouver les meilleurs produits par les cartes rough sets

Les idées de projets, comme toutes les données brutes récoltées sur le terrain par votre entreprise, doivent être regroupées et structurées avant d’être utilisées. Cette fiche vous propose d’utiliser une méthode issue de la théorie des Rough Sets (ensembles approximatifs) pour classer vos idées de projets à partir de vos préférences.

Vous désirez savoir comment vous y prendre concrètement :

  • Qu’est-ce que la théorie des Rough Sets ?
  • Comment vous préparer à la méthode préconisée ?
  • Quelles sont les différentes étapes de la démarche ?
  • Exemple d’application sur un cas industriel.

Méthodes, outils, pilotage et cas d'étude

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 17 juin 2014
  • |
  • Réf : 1283

Identifier les facteurs endogènes du processus d’innovation

L’entreprise souhaitant se doter d’une stratégie d’innovation doit d’abord mettre en évidence ses atouts et ses points faibles, pour les confronter aux ressources nécessaires à la mise sur le marché de nouveaux produits et/ou services.

C’est la seconde phase d’élaboration du processus d’innovation, qui vient compléter la « définition fonctionnelle de haut niveau » (DFHN). Elle consiste à dresser un autoportrait sans concession :

  • du périmètre de son domaine d’activité,
  • de ses produits/services et procédés actuels,

ainsi que

  • de son bilan de compétences.

Un outil incontournable pour comprendre, agir et choisir- Nouveauté !

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 06 mars 2015
  • |
  • Réf : 1413

Validation de la robustesse d’une méthode analytique par plan d’expériences

La robustesse d’une méthode d’analyse est une mesure de sa capacité à supporter sans conséquence de petites variations des paramètres internes à la méthode (pH, débit…). Il s’agit de variations de l’ordre de grandeur de celles qui pourraient se produire lors de la mise en application de la méthode en conditions normales d’usage. La robustesse permet donc d’évaluer la fiabilité d’une méthode dans ses conditions d’usage de routine.

Plusieurs guides de référence sont mis à la disposition des qualiticiens pour la validation de méthodes analytiques. Les travaux de la Commission d’harmonisation internationale (ICH pour International Conference Harmonisation) avec le guide Q2 (R1) constituent un des documents de référence en la matière. Notons que si la validation de la robustesse n’est pas listée dans les critères obligatoires définis par l’ICH pour la validation d’une méthode analytique, il est notoire que l’étude de la robustesse doit être considérée à une étape appropriée du développement de la procédure d’analyse.

Les fiches pratiques répondent à des besoins opérationnels et accompagnent le professionnel en le guidant étape par étape dans la réalisation d'une action concrète.


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !