Logo ETI Quitter la lecture facile

En ce moment

Conférence Google I/O 2011 : lancement de Chromebook et accès aux services offline

Posté le par La rédaction dans Informatique et Numérique

La conférence Google I/O 2011, ayant eu lieu ce mercredi 10 mai et destinée aux développeurs, a servi de rampe de lancement pour le tout prochain ordinateur portable de la marque, le Chromebook, uniquement basé sur Chrome OS. Elle a aussi vu l'annonce de la possibilité d'utiliser très bientôt un certain nombre de services tels que la messagerie Gmail sans avoir besoin d'être connecté à internet.

Chromebook

Lors de la conférence Google I/O 2011 des développeurs de la compagnie de Mountain View, tenue à San Francisco ce mercredi, Google a annoncé la venue d’une nouvelle génération d’ordinateurs portables, uniquement basés sur le système d’exploitation Chrome OS. Ce nouveau laptop, d’ores et déjà baptisé « Chromebook », possèdera une interface entièrement basée sur le navigateur Web de Google, Chrome, ce qui veut dire en d’autres termes que tout ce qui pourra se faire avec un Chromebook se fera sur et à travers internet.

En collaboration avec Acer et Samsung

Google s’est associé aux constructeurs informatiques Acer et Samsung pour la construction matérielle du hardware, chacun de ces constructeurs étant à même de produire un netbook. Le modèle du Taïwanais Acer se basera sur un processeur Intel Atom dual-core, équipé d’un écran HD de 11,6 pouces, d’une batterie assurant six heures d’autonomie, d’un boot instant-on (la possibilité de booter presque instantanément), pour un poids n’excédant pas les 1,4 kilos. Il pourra être équipé du Wi-fi ou d’une fonction 3-G en fonction des modèles, et son prix d’appel sera d’environ 350 dollars.

Le modèle du constructeur Samsung est assez similaire, bien que disposant d’un écran un peu plus grand (12,1 pouces). Le Chromebook du Coréen pèserait lui un peu moins du kilo et demi, reposant sur le même processeur Intel Atom dual-core, et posséderait les même ports USB et slots pour cartes SD que le modèle d’Acer. Il devrait par contre bénéficier d’une autonomie très largement supérieure à celle de son concurrent direct, puisque la batterie devrait lui permettre de tenir huit heures et demie. Son prix de lancement devrait être de 430 dollars pour le modèle Wi-fi, et de 500 dollars pour la version 3-G.

Dans la lignée du prototype CR-48

La précédente incursion de Google dans ce domaine s’était faite l’année dernière avec le lancement pour les développeurs et testeurs de 60 000 laptops CR-48, uniquement dédiés au web, dont le programme pilote a compté plus d’un million de participants, dans le but de collecter les retours et critiques. Le feedback, globalement positif, a servi de base pour le Chromebook. Le seul vrai point noir concernait le pavé tactile, le « touchpad », qui aurait été totalement retravaillé et remanié pour le Chromebook, annonce faite par le vice-président de Google Chrome, Sundar Pichai, devant son parterre de développeurs.

Jailbreaking

Dans un clin d’oeil amusé et amical qu’il leur a adressé, le vice-président Pichai a aussi expliqué que le Chromebook viendrait sur le marché avec un mode « Jailbreak » complet leur permettant de toucher au noyau. Ce jailbreak, ou débridage, permet d’outrepasser les restrictions systèmes, généralement grâce à une élévation des privilèges, autorisant ici des modifications du kernel, du noyau du système d’exploitation, ouvrant des possibilités relativement grandes.

Le portable Chromebook sera disponible et mis en vente sur les sites Amazon.com et Bestbuy.com dès le 15 juin prochain, pour le public américain, mais sera aussi disponible dans un petit panel de pays privilégiés, dont la France. Les Anglais, Espagnols, Allemands, Italiens et Hollandais pourront aussi en bénéficier.

Tout-web ?

On peut par contre être sceptique quant au tout-web, bien que cela semble séduisant. Qu’en sera-t-il lorsque le wi-fi sera lent, dans un endroit public ou lors d’un simple ralentissement ? Cela pénalisera la navigation web, comme pour tout ordinateur, mais aussi la plus simple consultation de documents.

Gmail, Google Docs et Google Agenda disponibles… hors-ligne

C’est probablement avec cette idée en tête que la conférence Google I/O s’est aussi orientée sur un autre point important et innovant : la possibilité bientôt de pouvoir accéder à certains services Google… sans être connecté à internet. Pichai a notamment révélé que Google utilisait déjà depuis quelques mois en interne les versions offline de la messagerie Gmail, de la solution programme Google Documents et de l’application Google Agenda. Le grand public pourra accéder à cette fonctionnalité dans le courant de l’été 2011.

Par Moonzur Rahman

Déjà paru : les Instantanés Techniques sur GOOGLE

Posté le par La rédaction

Cet article se trouve dans le dossier :

Google : l'actu du géant d'Internet

Réseaux sociaux
Référencement
Informatique
  • Conférence Google I/O 2011 : lancement de Chromebook et accès aux services offline
e-Commerce

Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !