Logo ETI Quitter la lecture facile

3 questions à

« Créer un réseau de jeunes »

Posté le par La rédaction dans Environnement

3 questions [Hélène MAIRESSE, directrice adjointe de la Fondation d'entreprise Renault]

Hélène MAIRESSE est  directrice adjointe de la Fondation d'entreprise Renault. Elle nous explique les objectifs de la fondation, notamment en termes de formation, en adéquation avec les choix stratégiques de Renault.

Instantanés Techniques : La Fondation Renault fête ses dix ans…

Hélène MAIRESSE : En effet. Nous existons depuis une dizaine d’années. Depuis 2001, nous sommes très centrés sur nos activités d’éducation. Nous avons deux piliers : la mobilité durable et le management multiculturel. Ce sont les deux axes autour desquels nous travaillons pour monter de nouvelles formations et pour attribuer des bourses à environ 70 étudiants par an pour suivre ces programmes.

Parlez-nous des deux programmes mis en place sur le thème « mobilité durable ».

Nous avons accueilli, en septembre dernier, les premiers étudiants du nouveau master « mobilité et Véhicule électrique », lancé en 2010. Nous proposons aussi le master « transport et développement durable », depuis 2004. Nous collaborons avec des écoles d’ingénieurs pour ces formations.
Le fait de travailler avec des réseaux d’écoles permet également à l’entreprise de se questionner continuellement sur ses propres choix stratégiques. On réfléchit, avec les écoles, sur nos besoins relatifs à cette thématique, pour être au plus près des attentes du marché.
Ensuite, l’objectif de ces formations est aussi de créer un réseau de jeunes qui ont des fonctions dans des grandes entreprises internationales. Pour créer ce réseau, il est nécessaire d’établir des liens forts, c’est dans ce sens que nous offrons ces bourses pour permettre aux étudiants qui le souhaitent d’intégrer nos programmes.

Au niveau du recrutement, suivre ces formations peut-il être un plus ?

L’objectif premier n’est pas lié à une éventuelle embauche. Il n’y a aucun engagement réciproque. Nous suivons bien sûr le parcours de nos étudiants avec intérêt, mais comme je vous l’ai dit, les échanges et le tissage de liens forts avec l’enseignement sont notre priorité.

Propos recueillis par Pierre Thouverez.

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !