Logo ETI Quitter la lecture facile

L’écologie digitale, vous connaissez ?

Posté le par Matthieu Combe dans Informatique et Numérique

Le numérique prend de plus en plus de place dans la société. Selon l'ONG Digital for the planet, la pollution numérique est le "prochain enjeu écologique majeur", mais les Français ignorent encore le principe d'écologie digitale.

Une récente enquête menée par le cabinet d’études et conseil Occurence pour l’ONG Digital for the planet s’intéresse à la perception qu’ont les Français de la pollution numérique. Obsolescence programmée, data centers, cloud, D3E : voici des termes connus des Français qui ont intuitivement conscience de l’impact environnemental du digital, même s’ils ne le connaissent pas en détail. Ils sont ainsi 76 % à estimer que les activités digitales produisent aujourd’hui autant ou plus de CO2 que le secteur aéronautique au niveau mondial. Le digital est déjà responsable de 16 % de la consommation électrique mondiale, part qui devrait augmenter de 50% d’ici 2020. Toutefois, 73 % des Français ignorent le principe d’écologie digitale qui découle de la pollution numérique.

Comprendre l’écologie digitale

« L’écologie digitale est la discipline qui étudie l’impact environnemental des différents écosystèmes reliant l’humain et le digital dans le but d’en limiter les effets nuisibles pour l’environnement », avance le cabinet d’études Occurence. Les Français sont 90 % à en avoir une bonne opinion lorsqu’ils en apprennent la définition. Pour Inès Leonarduzzi, CEO de Digital for the Planet, la pédagogie est le premier levier à tirer pour mettre en place une véritable stratégie d’écologie digitale. « On a gagné en pouvoir d’achat ces vingt dernières années, mais perdu en savoir d’achat ; notamment en ce qui concerne le digital, estime-t-elle. Quand on interagit sur un réseau social ou qu’on achète de l’espace de stockage en cloud, on ne nous dit pas ce que ça coûte réellement à la planète ».

Au moment où les Français se tournent de plus en plus vers les achats responsables, seulement 1 Français sur 4 estime que les entreprises se sont déjà saisies du sujet en France. Ils sont pourtant 80 % à indiquer, en tant que consommateur, qu’ils seraient plus fidèles à une marque si celle-ci prenait des engagements forts pour lutter contre sa pollution digitale.

Les Français sont également prompts à inciter le gouvernement français à en faire une priorité stratégique. Ils sont ainsi 77 % à vouloir que « la France devienne en cinq ans le champion international de cette discipline ». Et pour cause : 2 Français sur 3 sont en accord avec l’idée selon laquelle « l’écologie digitale est un indicateur de bonne santé économique ». Dans ces conditions, « les politiques et les entreprises doivent impérativement se saisir de l’écologie digitale s’ils ne veulent qu’elle les rattrape », prévient Assaël Adary, président du Cabinet Occurence.

Par Matthieu Combe, journaliste scientifique

Pour aller plus loin

Posté le par Matthieu Combe

Les derniers commentaires


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !