Logo ETI Quitter la lecture facile

En ce moment

Invention : le parapluie anti-vent !

Posté le par La rédaction dans Matériaux, Biotech & chimie

Ca nous est arrivé à tous : une rafale de vent un peu plus forte que la moyenne, et le parapluie se plie, les baleines se cassent, et on reste sous la pluie sans moyen de protection.

Des incidents de ce type arrivent plus de 900 millions de fois chaque année, conduisant à la perte de 240.000 tonnes de métal, assez pour construire plus de 20 fois la tour Eiffel. Le problème va peut être bientôt disparaitre : un parapluie réalisé entièrement en polypropylène, 100% recyclable et capable de résister à des rafales de vent sans se déformer a été mis au point. Le projet s’appelle Ginkgo et a été financé par la Fondation Polytechnique de Milan.

Les deux inventeurs de Ginkgo sont l’ingénieur Gianluca Savalli et le designer Federico Venturi qui ont eu cette idée à l’occasion d’un énième parapluie cassé par le vent. « Nous nous somme dit : pourquoi ne pas penser à un parapluie simple, mais résistant et durable ? De là est partie notre envie d’examiner les points faibles des parapluies traditionnels, qui ont un cycle de vie très bref et qui utilisent des matériaux comme le polyester et le fer difficile à éliminer », raconte Federico Venturi.

Le fer est le polyester ont été remplacés par un matériau unique extrêmement flexible et robuste, le polypropylène, qui garantit l’élasticité des éléments les plus sollicités (structure, bouton de vérouillage…), points de faiblesse des parapluies traditionnels. Même le design a été simplifié, en diminuant de 80% les éléments composant un parapluie traditionnel, augmentant la robustesse du parapluie et facilitant la production et l’assemblage.

Le résultat est un parapluie robuste et flexible, facile à produire et capable de résister aux vents les plus violents. Le produit a déjà convaincu le jury d’Idea to Product Competition Italy 2011, la compétition pour le développement de nouveaux produits organisée par la Fondation Polytechnique de Milan qui a financé le projet à hauteur de 2.000 euros. Ginkgo a également été semi-finaliste du James Dyson Award, prestigieux prix international de design dont le but est de mettre en valeur des objets non seulement beau, mais aussi fonctionnels, et utiles dans la vie quotidienne.

A Savalli et Venturi, s’est ajouté Marco Righi, ingénieur qui s’occupe de développement commercial dans le but de créer une startup qui commercialisera le nouveau parapluie.

Source : www.bulletins-electroniques.com

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !