Logo ETI Quitter la lecture facile

En ce moment

La protection des bâtiments contre le terrorisme pourrait passer par… un plastique !

Posté le par La rédaction dans Matériaux, Biotech & chimie

Une équipe de chercheurs a travaillé conjointement avec l'armée américaine pour réussir à moderniser la construction de bâtiments civils ou militaires, leur permettant de supporter une attaque terroriste, à l'aide du CFRP.

Sarah Orton, professeur assistant de Génie Civil à l’Université du Missouri, s’est concentrée depuis quelques années sur l’utilisation du plastique à renfort fibre de carbone (CFRP), très résistant et très léger, et ayant de nombreuses applications, notamment celle de pouvoir renforcer les bâtiments en cas de tremblements de terre. « Le CFRP a été utilisé dans des régions comme la Californie depuis les années 1980 pour protéger les bâtiments des séismes, mais il a de nombreuses autres applications. Nous nous occupons actuellement des dégâts occasionnés par une attaque à la bombe. Ce polymère peut être un outil de protection des personnes », explique Sarah Orton.

Pour protéger un bâtiment d’une telle éventualité pas si improbable, le CFRP est utilisé pour augmenter la souplesse et la flexibilité des murs et des colonnes. Combiné à un point d’ancrage spécialement conçu par le professeur Orton pour le rendre plus efficace encore, il peut librement atteindre son point d’efficacité maximale plutôt que de se désolidariser du béton.

Le CFRP peut être utilisé pour protéger un mur entier d’une explosion. En collaboration avec l’armée américaine, l’équipe a étudié différentes manières d’employer le polymère, puis a testé la résistance de leurs dalles de béton renforcées à l’aide d’explosifs. La protection était réelle lorsque le CFRP était superposé et correctement ancré, et pourrait même être sensiblement améliorée en ajoutant à la dalle une plaque d’acier. Comme souvent, le prix reste pour le moment un frein au développement de cette technique, en dehors de constructions antisismiques.

Rahman Moonzur

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !