Logo ETI Quitter la lecture facile
moona-big

Buzz de science

Moona, l’objet connecté anti-insomnie

Posté le par Pierre Thouverez dans Innovations sectorielles

Le principe de régulation thermique promu par Moona pourrait aider les mauvais dormeurs à trouver le sommeil.

La filière ô combien grandissante des objets connectés s’intéresse de près à notre bien-être, et donc à notre sommeil. C’est le cas de Moona, qui aide le dormeur à trouver puis à conserver le sommeil, au moyen d’un dispositif de régulation de la température corporelle. «Plusieurs études scientifiques décrivent le lien entre température et qualité du sommeil, explique Coline Juin, co-fondatrice de la start-up éponyme, créée en juin 2016 et incubée à Centrale Paris. La température corporelle doit diminuer de 1° pour qu’une personne puisse s’endormir. Elle descend naturellement jusqu’à 3-4 heures du matin, la phase où le repos est le plus réparateur, avant de s’élever à nouveau le matin.»

Moona se compose d’un fine membrane, qui se glisse dans la taie d’oreiller, et d’un boîtier posé sur la table de nuit, qui assure une circulation hydraulique dans la dite membrane. Pour favoriser l’endormissement, l’eau est rafraîchie; pour le réveil, elle est au contraire réchauffée. «Nous préconisons une température d’utilisation entre 24 et 33°C, agréable pour la plupart des personnes, détaille Coline Juin. Nous avons étudié plusieurs techniques de changement de température – matériaux à changement de phase, détente de gaz… – et avons sélectionné un échangeur basé sur l’effet thermoélectrique, qui présente le meilleur équilibre entre le rendement et la nuisance sonore.»

Machine learning et conseils personnalisés

Le boîtier se connecte au réseau WiFi (qui peut être désactivé pendant la nuit) puis au cloud, à des fins d’analyse de données. «Moona récupère et transmet plusieurs informations – température de la pièce, hygrométrie, luminosité et mouvement de l’utilisateur grâce à un capteur de mouvement – qui sont traitées par un algorithme de machine learning, développé en interne, précise Coline Juin. A partir de ces résultats et d’autres informations renseignées par l’utilisateur sur l’application mobile – âge, poids, sexe, profil de sommeil (petit ou gros dormeur, etc), sensibilité à la température – nous fournissons des conseils personnalisés. La communication avec d’autres objets et plateformes IoT est par ailleurs prévue.»

Moona bénéficiera d’une campagne de financement sur la plateforme Kickstarter à partir du 13 septembre. La commercialisation en magasin n’est pas prévue avant la mi-2018, à un prix de 399 €. Plus de 200 tests ont déjà été réalisés par des volontaires et une étude clinique est conduite par le CHU de Nantes auprès de 15 patients, depuis le mois de juin. Des applications professionnelles sont donc envisageables. «Les maisons de retraite et les hôpitaux pourraient en effet devenir des partenaires, mais ce sera fait dans un deuxième temps» conclut Coline Juin.

Frédéric Monflier

Pour aller plus loin

Posté le par Pierre Thouverez


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !