Logo ETI Quitter la lecture facile

Recyclage: entrée en vigueur d’un nouveau logo le 1er janvier

Posté le par La rédaction dans Environnement

[Dépêche AFP publiée le 26/12] Un nouveau pictogramme --un bonhomme tendant la main vers trois flèches--, qui a vocation à devenir le logo de référence sur la recyclabilité des produits de consommation, entre en vigueur le 1er janvier, selon un décret paru vendredi au Journal Officiel.

La mise en place de ce logo, né du Grenelle de l’Environnement et baptisé « Triman », était initialement prévue dès 2012. Mais elle s’est heurtée à une forte opposition, notamment des industriels, qui ont invoqué son coût et le fait que, selon eux, il allait encore complexifier la signalétique du tri.

« Tout metteur sur le marché de produits pouvant faire l’objet d’un recyclage de manière effective (….) informe le consommateur par une signalétique commune que ceux-ci relèvent d’une consigne de tri », stipule le décret.

Le pictogramme « doit figurer sur le produit. A défaut, il peut figurer sur l’emballage, la notice ou tout autre support y compris dématérialisé », c’est-à-dire sur un site internet, ajoute le texte. Ces dispositions « entrent en vigueur le 1er janvier 2015 ».

Certains produits recyclables –piles, accumulateurs usagés, déchets d’équipements électriques et électroniques, déchets ménagers des produits chimiques– ne sont pas concernés par le « Triman », de même que le verre.

La mise en oeuvre d’une signalétique commune doit « permettre une importante simplification du geste de tri du citoyen et contribuer à l’augmentation des performances des collectes séparées et du recyclage », souligne le décret.

« On est content. L’intérêt du Triman est de valoriser les produits et emballages recyclables et qui sont effectivement recyclés », se réjouit-on à l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe). « L’ambition à terme » est que ce nouveau logo « devienne un des critères de choix des consommateurs dans leurs actes d’achat et donc un facteur de différenciation pour les entreprises », ajoute-t-elle.

Le Triman est déjà présent sur quelques emballages dont des bouteilles et canettes d’Orangina et de Schweppes.

Les pouvoirs publics espèrent qu’il poussera les industriels à investir dans des produits plus écologiques.

Actuellement, 42% des emballages et papiers collectés par le service public de la gestion des déchets sont recyclés, selon l’Ademe. L’objectif est d’arriver à 60 % en 2025 selon le projet de loi de transition énergétique pour la croissance verte.

L’entrée en vigueur du « Triman » le 1er janvier 2015 figure dans une loi sur la simplification de la vie des entreprises promulguée en janvier dernier.

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2014 Agence France-Presse. »

Pour aller plus loin

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !