Logo ETI Quitter la lecture facile

En ce moment

Un colorant caramel en trop forte concentration dans des sodas

Posté le par La rédaction dans Matériaux, Biotech & chimie

La Food and Drug doit à nouveau se prononcer sur la dangerosité des colorants caramel de synthèse.

Halte aux colorants caramel. Ces additifs sont présents dans des boissons au cola, dans des confiseries, des soupes mais aussi dans certaines boissons alcoolisées comme la bière, le cidre et le whisky. Mais c’est leur taux élevé dans les sodas qui a attiré l’attention d’une association de consommateurs. Or, un des composés de ces colorants, le 4- méthylimidazole (4-MEI) serait cancérigène.  Interpellée par l’association, la Food and Drug Administration (FDA) doit donc rendre un avis. 

D’après les investigations publiées dans la revue de l’association, Consumer Reports, les produits de l’entreprise PepsiCo ne respectent pas la législation. Celle-ci limite le taux de 4-MEI à 29 µg/canette. Ce seuil a été établi à partir d’études menées sur des animaux et ayant suggéré un effet cancérigène. Au-delà d’un maximum de 29 µg  par personne et par jour, le 4-MEI provoquerait un cas additionnel de cancer pour 100 000 habitants. Les produits dépassant cette valeur doivent en faire le signalement sur le produit. Coca-Cola et PepsiCo s’étaient engagés en 2012 à abaisser le taux présent dans ses sodas. Si Coca-Cola a effectivement pris des mesures en ce sens,  les canettes PepsiOne et Diet pepsi présentent un taux de 4-MEI supérieur au seuil de 29 µg/canette sans pour autant être étiquetées en conséquence. Dans certains Etats, le taux atteindrait régulièrement 200 µg/canette. 

La FDA procède donc actuellement à une réévaluation des informations connues sur le 4-MEI, mais se montre rassurante en indiquant de ne pas considérer le 4-MEI comme un danger pour les Américains. Pourtant, une surexposition est possible. C’est le cas des enfants néerlandais et des adultes belges, tchèques, irlandais, anglais et néerlandais. En cause, une importante consommation de bière contenant un fort taux de colorant caramel.

En Europe, l’autorité européenne de sécurité des aliments a rendu un avis en 2012 concluant qu’aucune population n’était surexposée.

Par Audrey Loubens, journaliste scientifique

Pour aller plus loin

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !