Logo ETI Quitter la lecture facile

L’Actu de l’innovation

Un directeur HSE doit savoir jongler avec l’humain, l’opérationel et la technique

Posté le par La rédaction dans Entreprises et marchés

[3 Questions A] Christian Mathieu - Goodyear

Christian Mathieu, Chef de service Hygiène Sécurité de l'usine Goodyear à Amiens souhaitait faire évoluer son poste vers un niveau de Direction. Dans cette optique, le parcours de formation était un atout supplémentaire. Il nous livre son expérience.

Christian Mathieu, Chef de service Hygiène Sécurité de l’usine Goodyear à Amiens souhaitait faire évoluer son poste vers un niveau de Direction. Dans cette optique, le parcours de formation était un atout supplémentaire. Il nous livre son expérience.

Techniques de l’ingénieur : Qu’est ce qui a motivé votre participation au parcours de formation Directeur Sécurité ?

Christian Mathieu :  » Je gère actuellement une équipe Sécurité composée de spécialistes incendie, ergonomie… alors que le poste de Direction encadre plusieurs chefs de service à l’échelle nationale. Ce nouveau poste est donc moins opérationnel et requière davantage de compétences en management.

Mon objectif était donc double : monter en compétence côté encadrement tout en maintenant un niveau d’expertise métier. Je voulais être sûr que mes compétences techniques actuelles étaient à niveau et en phase, ou, si ce n’était pas le cas, je souhaitais les mettre à jour.

Quels sont les 3 points forts de ce parcours ?

– On balaye bien tout le métier de l’hygiène-sécurité.

– Il y a un bon équilibre entre aspects humains, opérationnels et techniques

– On nous propose de vrais outils du management : il est important d’avoir des outils spécifiques sur la manière de conduire une équipe.

On ne peut pas faire de la sécurité en oubliant 1 des 3 aspects : l’humain, l’organisationnel et la technique.

Qu’avez-vous pu mettre en œuvre depuis ?

Concernant l’aspect technique, je suis rassuré et sur le management, j’ai procédé à un réajustement dès mon retour ! Tout de suite, j’ai cherché à m’adapter aux individus en face de moi. C’est comme une remise à plat de la gestion du quotidien : j’ai instauré, par exemple, une réunion hebdomadaire. « 

 

Son parcours

Titulaire d’un DUT Maintenance Industrielle, Christian Mathieu décroche son premier poste en 1983 au sein de la société sidérurgique Sollac où il occupe, pendant sept ans, le poste de technicien méthodes de maintenance. Un travail qu’il quitte en 1989, après avoir suivi un cycle de formation d’ingénieur en automatique, pour intégrer la société Massey Ferguson en tant qu’adjoint au chef du service maintenance, puis la société GIMA (Groupement International de Mécanique Agricole) filiale de Massey Ferguson et Renault Agriculture. Initialement responsable du service maintenance, il devient en 1996 ingénieur Hygiène, Sécurité, Environnement. Un poste qu’il quitte en 2003 pour devenir chef de service Hygiène Sécurité au sein de Goodyear Dunlop Tires France.

Les fiches métiers afférentes

  • Responsable Santé-Sécurité : Son rôle est de diminuer et de contrôler les risques industriels au sein de l’entreprise. De fait, afin de garantir la conformité des installations et des process de l’entreprise au regard des exigences de qualité, d’hygiène et de sécurité, de la réglementation, l’ingénieur QHSE définit des objectifs en fonction du contexte réglementaire (cadre législatif, labels et certifications obtenus). Pour cela il peut établir des indicateurs QHSE suite à des audits réalisés auprès des services de l’entreprise… En savoir plus sur l’espace Emploi et Réseau des Techniques de l’Ingénieur

 

 

Propos recueillis par Gautier Bernard

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !