Présentation

Article

1 - ÉLABORATION DU MIEL

  • 1.1 - Insectes producteurs de miels et comportement de butinage
  • 1.2 - Produits de la ruche
  • 1.3 - Mode d’extraction du miel
  • 1.4 - But des diverses analyses des miels

2 - CARACTÈRES DES MIELS DE L’ABEILLE DOMESTIQUE OBTENUS PAR CENTRIFUGATION

3 - FRAUDES

4 - CONCLUSION

Article de référence | Réf : F7000 v1

Fraudes
Les miels

Auteur(s) : Danielle LOBREAU-CALLEN, Marie-Claude CLÉMENT, Vincent MARMION

Date de publication : 10 juin 2000

Pour explorer cet article
Télécharger l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !

Sommaire

Présentation

Version en anglais En anglais

Auteur(s)

  • Danielle LOBREAU-CALLEN : Docteur en sciences d’État, chercheur au CNRSInstitut d’Écologie FR3, laboratoire de Paléobotanique et de PaléoécologieUniversité Pierre-et-Marie-Curie (Paris VI) - Chargée de conférences à l’EPHE (École pratique des hautes études) - Expert près les cours d’appel de Paris

  • Marie-Claude CLÉMENT : Maître en sciencesAgence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA) - Responsable du service de Palynologie-Bactériologie (Sophia-Antipolis) -

  • Vincent MARMION : Maître en économie, auteur du paragraphe Économie des miels

Lire cet article issu d'une ressource documentaire complète, actualisée et validée par des comités scientifiques.

Lire l’article

INTRODUCTION

Le miel est bien connu de tous et largement consommé par toutes les populations depuis les périodes préhistoriques et la plus haute antiquité, au moins depuis 13 000 ans, comme en témoignent les peintures rupestres espagnoles.

Cependant, devant la complexité de sa composition, sa description se révèle délicate. Dans l’ensemble des dictionnaires des XIXe et XXe siècles, le miel est défini comme étant une « substance sucrée, élaborée par certains insectes tels que l’abeille ». Depuis 1976, « on entend par miel, la substance naturelle sucrée produite par les abeilles mellifiques à partir du nectar des fleurs ou des sécrétions provenant de parties vivantes de plantes ou d’excrétions d’insectes laissées sur les parties vivantes de plantes, que les abeilles butinent, transforment et combinent avec des matières spécifiques qu’elles sécrètent, et qu’elles emmagasinent, concentrent et laissent affiner et mûrir dans des rayons de la ruche » [NF V 35 001 (1991)]. Les études récentes montrent que la qualité des divers miels consommés dans le monde entier dépend de nombreux facteurs biolo-giques, climatiques, écologiques ainsi que du mode d’extraction.

Pour commercialiser un produit de qualité, la vente du miel est régie par toute une législation. Cependant, de tout temps, certains apiculteurs ou négociants peu scrupuleux n’ont pas hésité et n’hésitent toujours pas à modifier et à falsifier ce produit naturel afin de tenter d’en augmenter la valeur marchande.

L’étude présentée comprend donc trois parties :

  • élaboration du miel ;

  • caractères des miels obtenus par centrifugation :

    • analyses sensorielles, physiques et chimiques. Vieillissement ;

    • analyses des éléments végétaux. Typification et origine ;

  • fraudes et techniques permettant de les cerner.

Dans l’ensemble de ce travail, seules les techniques peu connues des laboratoires apicoles ont été développées. Pour les autres, désormais classiques, les lecteurs pourront se reporter aux diverses publications citées dans le texte, et où elles sont développées.

Dans tout l’article, un grand nombre de familles, genres et espèces (taxons) botaniques sont cités. Pour plus de clarté, leur nom est indiqué en français lorsqu’il est assez précis [1], sinon en latin selon la terminologie employée dans « The Plant-Book » [2].

Remerciements. Ce travail est dédié à la mémoire de R. Darchen qui a consacré toute sa vie de chercheur (CNRS) à la connaissance de la dynamique de la ruche et de l’élaboration du miel.

Certaines données nous ont été communiquées par I. Moussa en chimie (AFSSA), par M. Laniau de la société GEM et par M. Jeanne de l’OPIDA dans le domaine de l’économie des miels. La plus grande partie du matériel pollinique illustrant ce travail provient de l’Herbier national conservé au laboratoire de Phanérogamie du Muséum national d’histoire naturelle à Paris et les observations au microscope électronique à balayage ont été réalisées au Centre interuniversitaire de Microscopie électronique de l’université Pierre-et-Marie-Curie (Paris VI). L’ensemble du manuscrit a été relu et discuté par G. Callen (botaniste, MNHN), R. Coutin (entomologiste, OPIE) et G. Parc (ingénieur-docteur en chimie).

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 92% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

DOI (Digital Object Identifier)

https://doi.org/10.51257/a-v1-f7000


Cet article fait partie de l’offre

Agroalimentaire

(256 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS

Lecture en cours
Présentation
Version en anglais En anglais

3. Fraudes

Le miel est un produit naturel récolté par les abeilles dans lequel il est impossible d’extraire ou d’ajouter quoi que ce soit [réglementation mondiale [60], européenne (directives 74-409) et propre à chaque pays (cf. )]. Cependant, plusieurs pays exportateurs et quelques producteurs peu scrupuleux n’hésitent pas à transgresser les règlements. Les principaux types de fraudes à envisager sont de natures physico-chimique, botanique ou géographique.

3.1 Fraudes de nature physico-chimique

  • Les plus simples consistent à mettre sur le marché des miels « sales », avec de nombreuses traces minérales tels argiles, cristaux, loess, terres (miels de Chine) (figure 10 a), des débris d’épidermes (figure 10 a) ainsi que de cellules renfermant de l’amidon (figure 10 b), des restes d’insectes, des levures inactivées (figure 10 a, b) pouvant même former de véritables tapis (miels de Chine) (figure 10 a, c), un indice diastasique inférieur à 8, des oxydes de fer, des résidus de produits chimiques divers, en particulier de traitements insecticides ou fongicides et autres substances de protection des végétaux, de la pollution atmosphérique ou de traitements vétérinaires des ruches normalement à faire en période de repos des abeilles ([44] [61]...

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 93% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

Cet article fait partie de l’offre

Agroalimentaire

(256 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS

Lecture en cours
Fraudes
Sommaire
Sommaire

BIBLIOGRAPHIE

  • (1) - RAMEAU (J.C.), MANSION (D.), DUMÉ (G.) -   Flore forestière française. Guide écologique illustré  -  . Institut pour le développement forestier, ministère de l’Agriculture et de la Pêche, 3 vol., t. 1, Plaines et collines, 1786 p. (1989) ; t. 2, Montagnes, 2421 p. (1994) ; t. 3, Zones méditerranéennes (en préparation).

  • (2) - MABBERLEY (D.J.) -   The plant-book. A portable dictionary of the higher plants  -  . 2e éd., 858 p., Cambridge University Press (1997).

  • (3) - CRANE (E.) -   Bees and beekeeping  -  . Heinemann Newnes, Oxford, Heinemann Professional publishing Ltd 614 p. (1990).

  • (4) - PROCTOR (M.), YEO (P.), LACK (A.) -   The natural history of pollination  -  . Harper Collins Publisher 479 p. (1996).

  • (5) - LOBREAU-CALLEN (D.), DAMBLON (F.) -   Spectre pollinique des miels de l’abeille Apis mellifera L. (Hymenoptera, Apidae) et zones de végétation en Afrique occidentale et méditerranéenne  -  . Grana 33 Scandinavian University Press p. 245-253 (1994).

  • ...

1 Adresses Internet

Apimondia [http://www.apimondia.org]

FAO (Food and Agriculture Organization of the United Nations): [http://www.fao.org]

CFCE (Centre français du commerce extérieur) : [http://www.cfce.fr]

AOACInternational (Europe) : [e-mail [email protected]] : http://www.aoac.org/

AFSSA (Agence française de sécurité sanitaire des aliments) : [e-mail [email protected]] : http://www.afssa.fr/

Laboratoire de neurobiologie...

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 92% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

Cet article fait partie de l’offre

Agroalimentaire

(256 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS