#

Aluminium : définition et propriétés

Métal le plus abondant de l’écorce terrestre, mais aussi le premier des métaux non ferreux de par sa production, l’aluminium possède des propriétés d’inaltérabilité et de faible densité qui lui confèrent une place de choix dans des secteurs comme l’aéronautique et le transport. L’aluminium est très résistant à la corrosion, il se passive rapidement à l’air par la formation en surface d’une couche de son oxyde (l’alumine). Ce métal malléable est également bon conducteur de l’électricité et de la chaleur.

L’utilisation de l’aluminium est très répandue et nous le retrouvons au quotidien dans tous les domaines où  sont recherchées une optimisation du poids, une bonne réaction à l’air et à l’eau et une certaine résistance : ustensiles de cuisine, emballages (alimentaires et de médicaments), canettes de boisson, carrosseries et pièces d’automobiles, de wagons et d’avions, câbles électriques, vélos, matériel de plongée. Mais, l’aluminium est également présent dans  l’industrie alimentaire (additifs), les produits pharmaceutiques, la chirurgie et la cosmétologie…

Le principal minerai de l’aluminium est la bauxite, un mélange d’alumine (40 à 60 %), d’oxyde de silicium (2 à 12 %), d’oxyde de fer (18 à 25 %), d’oxyde de titane (2 à 4 %) et d’eau (10 à 15 %). Les gisements de bauxite sont très nombreux et importants sur tout le globe terrestre. Les plus anciens, aujourd’hui épuisés, étaient situés dans le sud de la France, près des Baux-en-Provence, d’où le nom donné au minerai.

La fabrication de l’aluminium débute par l’extraction de l’alumine de la bauxite, à température et pression élevées au moyen le plus souvent d’une solution de soude caustique (procédé Bayer). Après chauffage, l’alumine (Al2O3) obtenue se présente sous la forme d’une poudre de couleur blanche. Cette alumine est ensuite décomposée par électrolyse, avec dépôt d’aluminium liquide à la cathode, et dégagement d’oxygène à l’anode.

Afin d’améliorer ses propriétés, les traitements thermiques et mécaniques lors de sa fabrication sont choisis selon les performances attendues. La mise en œuvre et la transformation de l’aluminium bénéficient de toutes les méthodes de fonderie. En outre, ce métal peut supporter une grande variété de traitements de surface, comme l’anodisation et le laquage. De plus, l’addition de métaux permet aux différents alliages d’aluminium d’atteindre des résistances mécaniques comparables à celles des aciers trempés, pour une densité qui reste trois fois inférieure à celle de l’acier.

L’aluminium est recyclable à 100 % sans altération de ses propriétés. En France, les affineurs d’aluminium sont chargés de la récupération, du broyage et de la refonte de l’aluminium des décharges, des déchets industriels et ménagers. Cet aluminium de seconde fusion sert essentiellement à la fabrication de pièces de fonderie pour automobiles. Ce taux élevé de recyclage permet de s’affranchir des pollutions dues au processus de production de l’aluminium, la plus importante étant liée aux rejets des boues rouges caustiques de bauxite, sans oublier l’importante consommation électrique nécessaire à l’électrolyse de l’alumine.

 

Ce métal, inutile à notre organisme, semble pourtant potentiellement dangereux pour la santé. Les effets toxiques de l’aluminium semblent porter pour une grande part sur le système nerveux central et sur le tissu osseux lors d’expositions à de très fortes doses. Cependant, aucune étude n’a été conduite sur une population exposée à de faibles doses : par ingestion de produits alimentaires, d’eau de boisson et de médicaments ; par voie cutanée (produits cosmétiques) ou par contact (papier d’aluminium).

Aluminium dans actualités

PublicitéDevenez annonceur

Toute l'actualité


Aluminium dans les livres blancs


Aluminium dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 déc. 2005
  • |
  • Réf : M4661

Propriétés générales de l’aluminium et de ses alliages

à l’oxydation et sa faible densité, l’aluminium est le métal le plus abondant de l’écorce terrestre... par l’étude de la compatibilité alimentaire de l’aluminium et de ses alliages et sa tenue au feu... par la norme NF EN 485-2+A1 (A50-420-2) : Aluminium et alliages d'aluminium - Tôles, bandes et tôles épaisses... les propriétés physiques les plus usuelles de l’aluminium sont répertoriées dans ce dossier dont le lecteur...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 sept. 1997
  • |
  • Réf : M651

Mise en forme de l’aluminium

appliqué industriellement pour l’aluminium qu’au début des années 1920. Depuis, il a connu une utilisation... des profilés en alliage d’aluminium dans le domaine de la menuiserie métallique. Aujourd’hui, le filage... de l’aluminium et ses alliages : d’une part, les progrès accomplis durant ces dernières décennies... , voire même très sophistiqués ; d’autre part, les alliages d’aluminium aptes au filage...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • Réf : TBA1066

L’aluminium

L’aluminium est le métal le plus abondant de l’écorce terrestre, pour autant... importante fait de lui le premier des métaux non ferreux. La fabrication de l’aluminium débute... par l’extraction de l’alumine de la bauxite, l’électrolyse de cette alumine conduit ensuite à l’aluminium. Ce métal... avec l’aluminium des solutions solides lui confère des résistances mécaniques comparables à celles des aciers...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 08 avr. 2014
  • |
  • Réf : 0367

Rédiger la politique qualité

Vous avez dans un premier temps défini le contenu de la politique qualité de votre entreprise et, pour pouvoir la rédiger, vous avez recueilli l’ensemble des informations dont vous avez besoin.

Il vous échoit maintenant d’en rédiger le projet, de le soumettre à votre direction générale qui devra l’approuver avant de le signer, en lui donnant ainsi son statut de document de management. Vous lui proposerez aussi une mise en forme de manière à en faciliter son appropriation par vos collègues et qui marquera vos clients par sa pertinence. C’est ce travail sur la forme qui lui conférera son statut de document de communication.

En rédigeant la politique qualité de votre entreprise, vous devrez garder à l’esprit ces deux questions :

  • Comment chaque client doit-il identifier l’entreprise ?
  • Que doit comprendre et retenir a minima chaque salarié de votre entreprise ?

Voici quelques règles de base de rédaction et de présentation.

Amélioration des performances, Certification ISO 9001, Management intégré...

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 11 juil. 2012
  • |
  • Réf : 0879

Fabrication et importation d’articles : déterminez et respectez vos obligations par rapport à la réglementation REACh

Vous fabriquez ou importez des articles sur le marché européen. Vous vous demandez si la réglementation REACh vous concerne et si oui, quelles sont vos obligations.

Le champ plus élargi de la réglementation REACh (cf. REACh : comprendre les grands principes et les grandes procédures) oblige les fabricants et importateurs d’articles à prendre en compte cette réglementation. En effet, elle impose certaines obligations dans le cas de la mise sur le marché d’article.

  • Mettez-vous vraiment sur le marché un article et non une substance ou un mélange ?
  • Quelles sont vos obligations et peuvent-elles varier suivant les pays de l’Union européenne ?

100 fiches actions pour auditer et améliorer vos réponses aux obligations liés aux produits ou substances chimiques : santé et sécurité, usages, scénario d’exposition, autorisations, restrictions, étiquetage…

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 21 mai 2014
  • |
  • Réf : 1280

Intégrer incertitudes techniques et aléas aux plannings, budget et risques

Au sein d’un projet, les questions suivantes se posent souvent :

  • ce « risque » est-il une incertitude technique ou un aléa ?
  • comment intégrer les incertitudes techniques et les aléas dans le planning ?
  • n’a-t-on pas compté deux fois les mêmes « risques », à la fois dans le budget et dans l’analyse de risques ?

C’est à ce type de questions que cette fiche se propose de répondre.

Gestion et pilotage du projet : les fiches pour évaluer, planifier, communiquer, capitaliser


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !