#

Maitrise d'oeuvre

Maitrise d'oeuvre dans l'actualité

Toute l'actualité


Maitrise d'oeuvre dans les livres blancs


Maitrise d'oeuvre dans les conférences en ligne


Maitrise d'oeuvre dans les ressources documentaires

  • ARTICLE INTERACTIF
  • |
  • 10 mai 2020
  • |
  • Réf : C71

Marchés et concessions de travaux publics

Certaines règles juridiques sont qualifiées d’"exorbitantes du droit commun", de par le pouvoir accordé aux personnes publiques comparativement aux personnes privées, ou par les contraintes plus rigoureuses qui leur sont imposées. Cela se traduit dans le Code de la commande publique, par une réglementation détaillée de la dévolution de certains types de marchés et par l'énoncé de grands principes gouvernant les procédures de passation, le règlement des marchés, la sous-traitance autorisée et les garanties exigées des titulaires. Le cahier des clauses administratives générales est le document de référence déterminant les modalités d'exécution de la plupart des marchés de travaux (de Bâtiment ou de Génie Civil) lancés par les collectivités publiques.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 sept. 2017
  • |
  • Réf : TBA528
  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 mars 2018
  • |
  • Réf : TBA715

Le règlement de chantier et le compte prorata

Trois documents sont fortement conseillés pour la réalisation d’un chantier : le règlement de chantier, le compte prorata, et le compte interentreprises ; leur importance est fonction de la taille du chantier. Le règlement de chantier est la base de l’organisation et du fonctionnement du chantier. C’est le « qui fait quoi » entre l’équipe de la maîtrise d’œuvre et les entreprises. Le compte prorata regroupe les dépenses engendrées pour l’action commune des entreprises et réparties entre elles suivant une clé définie. C’est le « combien dois-je la communauté en dépenses communes ». Le compte interentreprises gère les dépenses faites par une ou plusieurs entreprises dans l’intérêt de certaines entreprises ; c’est le « qui doit à qui et combien ».

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 22 sept. 2016
  • |
  • Réf : 0465

Maîtriser la maintenance de l’outil de production

Sans fiabilité de l’outil de production, il n’y a pas de satisfaction du client, pas de compétitivité ni de performance. La maintenance, autrefois simple entretien du matériel, est ainsi devenue un processus support des activités de réalisation du produit, qui, comme tous les processus, doit être maîtrisé pour atteindre les objectifs de l’entreprise en termes de qualité, coûts et délai de fabrication.

La version 2015 de la norme ISO 9001 accorde une place plus importante à la gestion des risques associés à l’activité et donne ainsi une dimension stratégique au processus maintenance, garant de la disponibilité des équipements.

Mais comment mettre en place une maintenance efficace de l’outil de production ? Nul besoin de théorie révolutionnaire ni d’outils sophistiqués ! Il s’agit d’abord de bien définir la stratégie à appliquer, puis de mettre en œuvre le PDCA : planifier, mettre en œuvre, suivre l’efficacité du processus maintenance grâce à des indicateurs pertinents et l’améliorer en continu.

Amélioration des performances, Certification ISO 9001, Management intégré...

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 09 juin 2017
  • |
  • Réf : 0468

Maîtriser les processus externalisés

Vous confiez la réalisation d’une partie de vos activités à des sous-traitants et souhaitez connaître vos droits et obligations vis-à-vis des normes ISO 9001 et 14001. Externaliser tout ou partie de ses processus est possible d’un point de vue normatif sous réserve d’en assurer la maîtrise.

Cette fiche précise donc les modalités à mettre en œuvre pour assurer la maîtrise des processus externalisés.

Amélioration des performances, Certification ISO 9001, Management intégré...

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 24 sept. 2021
  • |
  • Réf : 1408

Comment maîtriser la compétence du personnel ?

Les référentiels de systèmes de management – ISO 9001, ISO 13485, ISO 17025, EN 9100, ISO 16949… – permettent de répondre, par leur mise en œuvre, à l’enjeu du développement et du maintien de la connaissance de l’organisation.

Comment construire un système agile qui permette :

  • d’évaluer l’impact de vos formations à la fois sur le développement professionnel du personnel et sur l’objectif d’évolution de l’organisation ?
  • de répondre à des problématiques plus opérationnelles lorsque votre personnel influe potentiellement sur l’activité ?

Vous trouverez dans cette fiche des outils pouvant contribuer à votre amélioration.

Les fiches pratiques répondent à des besoins opérationnels et accompagnent le professionnel en le guidant étape par étape dans la réalisation d'une action concrète.


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !