Logo ETI Quitter la lecture facile

News de science

1 500 étiquettes RFID sur chaque Airbus A350 XWB

Posté le par La rédaction dans Matériaux, Biotech & chimie

Pour améliorer la maintenance et la logistique du futur A350 XWB, mais aussi pour éviter les contrefaçons, Airbus a décidé d'intégrer la technologie RFID afin de marquer plus de 1.500 composants et systèmes de chaque avion. Il s'appuiera pour cela sur la solution développée par Maintag et Tego.

Pour améliorer la maintenance et la logistique du futur avion A350 XWB mais aussi pour éviter les contrefaçons, Airbus a décidé de faire appel à la technologie RFID afin de marquer plus de 1.500 composants et systèmes, en zone pressurisée et non pressurisée, de chaque avion. L’A350 XWB sera le premier appareil d’Airbus à utiliser cette technologie d’identification qui sera mis en œuvre avec la participation des équipementiers d’Airbus. Une première mondiale pour la sécurité aérienne.

Ce programme prévoit de déployer des étiquettes RFID durcies à large mémoire qui contiendront les dates et informations de conception ainsi que l’historique complet de l’entretien des pièces de l’avion, ce qui permettra l’optimisation des opérations de maintenance, réparation et révision (MRO : Maintenance, Repair & Overhaul).

Airbus avait lancé un appel d’offres auquel avait notamment répondu de grandes entreprises asiatiques comme Fujitsu. Finalement il a retenu la solution développée et produite conjointement par MAINtag SAS, jeune entreprise française, leader du marché des systèmes RFID et Tego, Inc, fournisseur de puces RFID large mémoire.

Chef de file et principal fournisseur du contrat signé sur plusieurs années avec Airbus, MAINtag qui a relocalisé sa production en France, livrera la solution FLYtag conformes aux spécifications aéronautiques mondiales. Il s’agit d’un tag RFID UHF Gen2 (850 – 960 MHz) destiné à l’identification et la maintenance pour le monde aéronautique. Construit pour des conditions extrêmes d’utilisation (températures comprises entre -25°C et +85°C, accélérations comprises entre -0,5 g et +4g…), il est adhésif et de faible encombrement. La gamme FLYtag qui se décline en 2 modèles, intègre la puce passive RFID à large mémoire TegoChip de Tego qui supporte jusqu’à 32 kbytes de données et est actuellement disponible avec la gamme FLYtag compatible métal, dans une configuration 4 kbytes puis 8 kbytes dès la fin de cette année. Avec 32.000 bytes de capacité mémoire, la puce TegoChip dépasse de loin les 512 bits couramment disponibles aujourd’hui sur le marché.

 » La combinaison de l’expertise de MAINtag et de Tego apporte la technologie RFID la plus avancée sur le marché pour les applications qui nécessitent une grande capacité de mémoire dans des environnements hostiles « , conclut Bruno Lo-Ré, président de MAINtag.

M.C

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !