Logo ETI Quitter la lecture facile
tour-eiffel-big

Décryptage

DEEE : 4500 fois la Tour Eiffel !

Posté le par Pierre Thouverez dans Environnement

L’an dernier, le volume de déchets électroniques a augmenté de 8 %, selon un rapport publié sous l’égide de l’Université des Nations Unies (UNU). Il atteint presque 55 millions de tonnes, soit l’équivalent de 4.500 fois le célèbre monument parisien.

On achète de plus en plus d’appareils électriques et électroniques et on ne jette rien ou presque. Telle est la conclusion, alarmante pour l’environnement et notre santé, de ce rapport.

Les DEEE (ou Déchets d’Équipements électriques et électroniques) regroupent à la fois les piles et batteries, mais également des cuisines professionnelles, des climatiseurs, des distributeurs automatiques, etc.

Résultat, ce volume a augmenté de 8 % en 2016, par rapport à 2014, à 44,7 millions de tonnes. Malheureusement, 80 % de cette montagne de déchets est incinérés ou mis dans des décharges informelles. D’autres restent en l’état. Ils sont stockés chez les consommateurs. Quant aux entreprises, elles ont encore beaucoup du mal à maîtriser leur gestion.

Publié il y a quelques jours par l’association Alliance Green IT, le baromètre 2017 des pratiques numériques écoresponsables indique que moins d’un quart des entreprises interrogées ont intégré le Green IT dans leur stratégie. Deux tiers (76 %) ne font pas appel à des fournisseurs issus de l’économie sociale et solidaire et 22 % disent ne pas savoir.

Métaux rares et chers  

Le rapport de l’UNU estime que chaque personne sur la planète génère désormais 6,1 kilos de déchets électroniques (+5 % comparés à 2014). Il y a les « bons « élèves » ou ceux qui produisent peu de DEEE comme l’Afrique (1,9 kilo) et l’Asie (4,2 kilos). Les mauvais élèves sont l’Océanie (Australie et Nouvelle-Zélande principalement) avec 17,3 kilos, l’Europe (Russie incluse) avec 16,6 kilos et la zone américaine et ses 11,6 kilos.

Le recyclage des DEEE est pourtant essentiel. Il permet en effet de séparer et de valoriser des matériaux qui peuvent être réutilisés (métaux, plastiques, verre…). Cela permet aussi d’en retirer de l’argent, de l’or, du cuivre, du plomb et de nombreux métaux rares et chers.

À partir de 50 000 téléphones portables, on peut récupérer environ 1 kg d’or et 10 kg d’argent. Toutefois, une infime partie de ces appareils est recyclée en Europe.

Trafic international

Mais ces DEEE contiennent surtout des matières dangereuses pour la santé et l’environnement : métaux lourds qui polluent les sols et les eaux, PCB dont la combustion est cancérigène, gaz contenus dans les réfrigérateurs attaquant la couche d’ozone…

Malgré leur dangerosité, ces déchets alimentent un trafic international. L’Organisation mondiale des douanes estime que 10 % du trafic par conteneurs dans le monde concerne des biens dangereux ou illégaux, incluant les déchets électriques et électroniques. Or, la Convention de Bâle, un traité international interdisant l’exportation de déchets toxiques, dont les déchets électriques et électroniques, a été signée en mars 1989 par 190 pays.

Philippe Richard

Pour aller plus loin

Posté le par Pierre Thouverez

Les derniers commentaires

  • Article intéressant pour comprendre les enjeux néanmoins il serait bon de distinguer les résultats en France de ceux du reste du Monde pour se rendre compte comment la France est exemplaire dans la gestion de ses déchets électriques et électroniques. En France 600000 tonnes de DEEE ont été collectés en 2017 pour environ 1600000 tonnes d’équipements mis sur le marché la même année. Les DEEE sont valorisés à environ 85% conformément aux exigences européennes. 100% des DEEE confiés à la filière agréée sont dépolluésés et valorisés en France ou chez nos proches voisins pour les frontaliers (1%). Toutes les informations utiles sur les DEEE d’entreprises sur http://www.e-dechet.com. Toute l’information sur les DEEE en général sur http://www.ecologic-france.com


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !