Logo ETI Quitter la lecture facile

EIA : la demande mondiale en produits pétroliers d’ici à 2040 va être soutenue par celle des pays NON-OCDE

Posté le par La rédaction dans Énergie

OPINION [Tribune de Raymond Bonnaterre]

L’Administration américaine, par le biais de l’EIA (Energy Information Administration), vient de publier sa vision mondiale des productions et des consommations mondiales de produits pétroliers d’ici à 2040.

Alors qu’aujourd’hui ces consommations entre pays de l’OCDE et pays NON-OCDE se répartissent en deux parts sensiblement égales autour des 45millions de barils/jour, l’EIA, d’ici à 2040, prévoit une stagnation des consommations des pays OCDE (les gains d’efficacité énergétique compenseront l’accroissement de l’activité économique des Nations) mais aussi une forte expansion des consommations des pays NON-OCDE (voir figure.1)

 

 

Figure.1

 

Cette croissance prévue des consommations de pétrole au sein des pays NON-OCDE (Figure.2) toucherait essentiellement la Chine, l’Asie en général et les pays du Moyen-Orient pour atteindre vers 2040 autour des 75 millions de barils par jour, soit un accroissement du flux des consommations de l’ordre de 30 millions de barils/jour en 26 ans. On retrouve dans ces données l’accroissement annuel estimé des consommations mondiales de pétrole qui sont annoncées à ce jour autour du million de barils par jour, bien sûr en identifiant les ressources en vis-à-vis, et ceci en l’absence de crise économique mondiale majeure ou de bouleversement important des prix à venir du baril de pétrole.

Figure.2

 

Ces données, provenant d’une équipe de spécialistes aux compétences reconnues dans le domaine, nous indiquent que l’ère de la domination mondiale énergétique du pétrole a encore quelques belles décennies devant elle, avant d’aborder une phase inéluctable de pénurie qui se régulera par les prix et l’arrivée de ressources compétitives de substitution (Biocarburants, produits de synthèse à partir de charbon ou de gaz naturel) qui pour l’instant demeurent encore marginales (voir Figure.3)

Figure.3

 

Les productions mondiales de biocarburants et de produits pétroliers de synthèse passeraient, dans le schéma médian de l’EIA, de 1,6 million de barils/jour en 2010 à 4,6 millions de barils par jour en 2040, ce qui me semble peu. Bien entendu, les prix des produits pétroliers seront déterminants dans la vitesse de la course vers les produits de substitution et la rentabilité des opérations.

Par Raymond Bonnaterre

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !