Logo ETI Quitter la lecture facile

Décryptage

Innovation dans le recyclage des matières plastiques spéciales

Posté le par La rédaction dans Matériaux, Biotech & chimie

Basée en Bavière, l'entreprise Dyneon GmbH perçoit près d'un million d'euro du Ministère fédéral de l'environnement (BMU) dans le cadre de son "Programme pour l'innovation dans le domaine de l'environnement" (Umweltinnovationsprogramm). A travers un concept innovant de recyclage de matières plastiques spéciales, cette entreprise ambitionne ainsi de faciliter dans le futur une exploitation plus efficace et de meilleure qualité de certaines matières plastiques.

Les matières plastiques spéciales ciblées par Dyneon GmbH font partie du groupe des polymères fluorés et se caractérisent, entre autres choses, par une forte résistance à la chaleur et aux produits chimiques. Elles sont utilisées par exemple dans la construction automobile au niveau des conduites d’alimentation ou, dans le secteur de la technologie environnementale, pour la fabrication de joints et de canalisations dans les usines de désulfuration. Jusqu’à aujourd’hui, il n’existait pas de système de recyclage efficace et de haute qualité pour le traitement des déchets de polymère fluoré.

Dans la nouvelle usine de recyclage, les déchets de polymère fluoré seront exposés à des températures comprises entre 400 et 700 °C et seront ainsi complètement désagrégés. L’objectif est de ne récupérer que le produit de base (le monomère) qui, une fois nettoyé, pourra intégrer et alimenter de nouveau le processus de fabrication. L’usine pilote est actuellement conçue pour traiter 500 tonnes de déchets de polymère fluoré qui proviennent d’une part de l’entreprise elle-même, et d’autre part de ses clients.

Tout l’intérêt du projet repose sur une économie d’énergie de 7 500 KWh et de 10 000 tonnes de déchets d’acide chlorhydrique nécessaires au recyclage habituel de ces matières plastiques spéciales, sans compter une réduction significative des émissions de CO2 qu’entraîne ce genre de traitement. Par ailleurs, ce projet a une dimension bénéfique pour certaines ressources précieuses, comme la fluorine, qu’il tente de protéger et conserver en développant des méthodes de traitement et de recyclage moins abrasives qu’à l’accoutumé.

Le « Programme pour l’innovation dans le domaine de l’environnement » du BMU permet pour la première fois le développement et le financement à grande échelle de technologies et d’applications innovantes dans ce secteur. Le projet sélectionné doit aller au-delà de la pure innovation technique, il doit avoir un caractère de démonstration d’une technologie nouvelle ou d’un procédé nouveau, qui pourra être applicable par la suite à d’autres projets.

Source : bulletins électroniques

Pour aller plus loin

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !