Logo ETI Quitter la lecture facile

La Chine a dominé le marché éolien en 2018

Posté le par Joël Spaes dans Énergie

Pour la cinquième année consécutive, plus de 50 GW éoliens ont été installés en 2018, selon un communiqué du Global Wind Energy Council (GWEC), l’association faitière mondiale de l’industrie. L’an dernier 51,3 GW éoliens ont été ajoutés, et la Chine mène le bal sur tous les tableaux (terrestre et en mer) avec 23,0 GW installés, dont 1,8 GW en mer.

Si en 2018 les constructions marquent le pas, avec 3,6% de capacités en moins implantées par rapport à 2017 (53,2 GW), le GWEC s’attend à ce que d’ici à 2023, plus de 55 GW par an soient édifiés, notamment porté par les éoliennes en mer, qui devraient représenter 7 GW à 8 GW de nouvelles capacités sur les années 2022 et 2023.

Ces ajouts se feront sur les marchés matures européens et américains, mais un développement significatif est également attendu en Asie et sur le marché mondial offshore, signale le lobby mondial de l’éolien.

Côté éolien terrestre, le recul des installations s’est surtout porté sur les marchés déjà fortement développés en Europe et Outre-Atlantique, mais le GWEC indique que l’Amérique latine, le Sud-Est asiatique et l’Afrique se montrent des « régions très prometteuses », et ont représenté près de 10% des nouvelles éoliennes en 2018. La France occupe la sixième position en termes de nouvelles capacités installées, avec 1,563 GW.

Ces augmentations l’an dernier portent la capacité mondiale en éolien à 591 GW, soit une progression de 9,6% par rapport à fin décembre 2017. L’éolien terrestre progresse de 9% et atteint 568 GW  tandis que l’éolien marin fait un bond de 20% atteignant les 23 GW.

Côté éolien en mer, 4,5 GW ont été ajoutés en 2018 et pour la première fois, la Chine est également en tête des nouvelles implantations, avec 1,8 GW, devant le Royaume-Uni (1,3 GW), pays leader mondial pour l’offshore éolien, et l’Allemagne (0,9 GW). Le lobby éolien mondial estime que, si les engagements des gouvernements demeurent dans la durée, et si l’investissement ne mollit pas dans les projets, l’Asie devrait installer quelque 5 GW par an. Aux Etats-Unis, où la filière offshore est naissante, le GWEC s’attend à un peu plus d’un GW construit dès 2022-2023.

Le rapport annuel du GWEC sera publié dans son intégralité début avril, avec notamment le détail des fabricants mondiaux.

Les dix marchés porteurs de l’éolien terrestre en 2018 (capacité ajoutée dans l’année en MW) :

  • Chine – 21 200 MW
  • Etats-Unis – 7 588 MW
  • Allemagne – 2 402 MW
  • Inde – 2 191 MW
  • Brésil – 1 939 MW
  • France – 1 563 MW
  • Mexique – 929 MW
  • Suède – 717 MW
  • Royaume-Uni – 589 MW
  • Canada – 566 MW

Les cinq marchés porteurs de l’éolien en mer en 2018 (capacité ajoutée dans l’année):

  • Chine – 1 800 MW
  • Royaume-Uni – 1 312 MW
  • Allemagne – 969 MW
  • Belgique – 309 MW
  • Danemark – 61 MW
Pour aller plus loin

Dans l'actualité

Posté le par Joël Spaes


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !