Logo ETI Quitter la lecture facile

Décryptage

La barre des 500 GW éolien dépassée avant fin 2016 !

Posté le par Xavier Lula dans Énergie

Le rapport à mi-année de l’Association Mondiale de l’Énergie Éolienne (WWEA) fait état d'une capacité éolienne mondiale installée de 456,5 gigawatts fin juin 2016. L'association s'attend à passer la barre des 500 GW d'ici la fin de l'année. La Chine, l'Allemagne, l'Inde et le Brésil contribuent le plus aux nouvelles capacités.

21,7 gigawatts (GW) d’éolien ont été installés sur les 6 premiers mois de l’année, une croissance similaire à l’an passé. Au total, 4 pays ont installé plus de 1 GW sur cette période : la Chine (10 GW), l’Inde (2,4 GW), l’Allemagne (2,4 GW) et le Brésil (1,1 GW). Désormais, l’éolien répond à près de 4,7% de la demande électrique mondiale.

La croissance devrait s’accentuer au deuxième semestre. L’Association Mondiale de l’Énergie Éolienne prévoit une hausse des capacités éoliennes d’au moins 45 GW. La barre symbolique des 500 GW devrait ainsi être atteinte avant la fin de l’année. L’éolien permettra alors de répondre à 5 % de la demande électrique mondiale.

tab-solaire
Evolution des capacités éoliennes mondiale entre fin 2013 et Juin 2016 en gigawatts (GW) ou mégawatts (MW)

Un développement poussé par l’Asie

La croissance mondiale de l’éolien est poussée par la Chine qui représente 46% des nouvelles capacités au premier semestre. Fin juin 2016, la puissance installée en Chine atteint 158 GW, soit 35% des capacités mondiales.

En ce début d’année, la croissance est particulièrement importante pour l’Inde. Sur 6 mois, le pays a installé près de deux fois plus d’éolien qu’au 1er semestre 2015 (1,3 GW) et 2014 (1,1 GW). Les capacités y atteignent désormais 27,15 GW.

Situation contrastée en Europe

L’Allemagne est le leader incontesté de l’éolien en Europe avec une puissance installée de 47,42 GW. Suivent l’Espagne (22,99 GW), le Royaume-Uni (13,94 GW), la France (10,86 GW) et l’Italie (9,10 GW).

Pour la deuxième année consécutive, l’Allemagne et la France sont particulièrement dynamiques. L’Allemagne gagne 2,4 GW, pendant que la France, deuxième pays le plus dynamique en Europe, a installé 568 MW. Le développement devrait s’intensifier en Allemagne d’ici la fin de l’année, avant l’entrée en vigueur d’un système d’enchères pour les nouveaux projets. La baisse des subventions devrait y ralentir le rythme de développement dans les prochaines années. Par ailleurs, l’Italie continue sa faible progression, pour la deuxième année consécutive, avec une hausse de 143 MW de sa puissance éolienne.

Mais la situation n’est pas rose partout. Si l’Espagne représente encore la cinquième puissance éolienne au monde, le pays n’a pas installé de nouvelles capacités depuis fin 2014. Le développement de l’éolien au Portugal est également en stand-by, puisque seulement 6 MW y ont été installés au premier semestre. Au Royaume-Uni, le rythme de développement s’est aussi considérablement ralenti, avec seulement 320 MW d’installé, contre 872 MW dans la première moitié de 2015.

Amérique du Nord contre Amérique du Sud

Sur le début de l’année, la situation est difficile en Amérique du Nord. Les Etats-Unis n’ont installé que 830 MW, contre 1,99 GW sur les 6 premiers mois de 2015. Néanmoins, le marché devrait rapidement reprendre dans le pays. Suite au prolongement du crédit d’impôt en faveur de l’énergie solaire ou éolienne par le Congrès américain à la fin de 2015, plus de 12,5 GW d’éolien sont en effet en construction.

Si le Canada demeure la septième puissance éolienne avec ses 11,3 GW, le rythme de développement s’essouffle. Le pays n’a installé que 109 MW sur 6 mois, contre 510 MW sur la même période en 2015 et 723 MW en 2014.

A l’opposé, le Brésil fait figure de moteur en Amérique latine. Sur le début de l’année, le Brésil surpasse l’Italie et devient le 9e plus gros marché mondial. L’Association Mondiale de l’Énergie Éolienne s’attend à ce que le Brésil continue son fort développement. Il pourrait devenir le sixième marché mondial avant 2018.

Par Matthieu Combe, journaliste scientifique

Pour aller plus loin

Posté le par Xavier Lula

Les derniers commentaires

  • Non aux éoliennes en France ! Sauvegardons ce pays afin qu’il devienne le seul pays au monde qui ne soit pas couvert de ces affreux engins bruyants et inutiles. Vive le solaire et la biomasse !!! Non à l’éolien !


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !