Logo ETI Quitter la lecture facile

Le Soylent : la boisson du futur “au goût fade” pour remplacer tous les aliments

Posté le par La rédaction dans Insolite

Afin de manger plus rapidement, un informaticien américain a conçu le Soylent, une boisson qui contiendrait “tous les composants nutritifs d’un régime équilibré”. Une solution, pour l’ingénieur, à la malbouffe ingérée à la va-vite, et à la faim dans le monde.

Pour gagner du temps et de l’argent, Rob Rhinehart, un développeur informatique américain, a conçu (au gré de “ses recherches autodidactes”) en 2013 une boisson nutritive destinée, selon lui, à remplacer les repas. Car manger, c’est connu, est une activité chronophage et coûteuse…

Le “Soylent” (référence au film de science-fiction “Soleil Vert”) est une boisson beige fabriquée à base d’une poudre nutritive, censée contenir tous les nutriments dont notre organisme a besoin. Déjà sur la table de nombre de travailleurs de la Silicon Valley qui n’ont pas le temps de manger à midi, ce substitut alimentaire a été testé par Rob Rhinehart lui-même, à la place de tout autre aliment.

powder_secondary_messaging_block1.24e18f1471e7

“Désintoxification” contre dépression

“Je ne m’étais jamais senti aussi bien. Je ne sais pas s’il y a une science de la désintoxification, mais c’est à peu près comme ça que je me suis senti. C’est comme si j’avais la gueule de bois depuis des années, et tout d’un coup, je ne l’avais plus. Il faut dire que mon alimentation était assez mauvaise avant”, raconte l’informaticien à The Atlantic.

En 2014, un journaliste américain, Brian Merchant, a tenté l’expérience pour Motherboard. Dans son documentaire, “comment j’ai cessé de manger pendant 30 jours« , il reconnaissait avoir perdu du poids en buvant cette boisson “au goût fade de crème sans sucre”, et ne jamais avoir eu faim… mais indiquait aussi s’être senti très fatigué, déconcentré, sans forces. Pire, il se serait senti déprimé (à force de manger “sans plaisir”), à cran, au point de connaître quelques accrochages avec sa femme.

powder_primary_messaging_block.3faa133cfb61

“Tous les composants nutritifs d’un régime équilibré”

Selon Rob Rhinehart, le Soylent pourrait être un substitut alimentaire de premier choix dans les pays du Sud, où la nourriture constitue le gros des dépenses, mais aussi dans les cuisines de “ceux qui ont peu de temps et qui n’ont pas le temps de réfléchir à ce qu’ils vont manger”. Son invention serait aussi la solution à la surpopulation galopante et à la faim dans le monde, promet l’ingénieur.

Et peu importe si les nutritionnistes pointent du doigt le manque de variété d’aliments ingérés : pour Rob Rhinehart, sa “boisson du futur” est sans danger pour la santé. Elle contient même “tous les composants nutritifs d’un régime équilibré”, avec 3 fois moins de calories.

Concrètement, le Soylent contient de la farine d’avoine, de la maltodextrine, des protéines de riz et de soja, de l’huile de colza, des fibres. Dans cette poudre (à dissoudre soi-même dans de l’eau, en utilisant un mixeur), “il y a tout ce dont on a besoin, des vitamines, les minéraux, les macronutriments comme les acides aminés, les hydrates de carbone et les lipides (huile d’olive et de tournesol), ainsi que les glucides (des oligosaccharides)”, expique Rob Rhinehart à VICE.

nui3aYw

Soylent 2.0

Mais le Soylent coûte tout de même un peu cher – 54 $ par mois. Alors l’informaticien a lancé durant l’été 2015 une version “2.0”, qui ne nécessite aucune préparation (“plus de blender bruyant”, garantit Rob Rhinehart), et qui coûte entre 29 et 34 $ par mois. Cette mixture prête à l’emploi, embouteillée, a une durée de vie d’un an, et n’a donc pas besoin d’être conservée au frigo.

Soylent 2.0: Use Less. Do More. from Soylent on Vimeo.

Selon Rob Rhinehart, une bouteille de Soylent 2.0 contient “20% des apports journaliers” en vitamines et en minéraux, avec “un indice glycémique bas et des ingrédients uniquement végétaliens”. Parmi ces ingrédients, on retrouve des protéines de soja.

La farine d’avoine et l’huile de tournesol de la version 1.0 ont cédé la place à de l’huile d’algue, et à de  l’isomaltulose, un sucre présent dans le miel – “ce qui permettra de réduire l’impact écologique de la production alimentaire”, et “d’aller vers un monde où la nutrition optimale est la nouvelle norme”, promet l’ingénieur. Mais à la différence de la poudre originelle, le Soylent 2.0 est considéré par Rob Rhinehart comme “un complément alimentaire, plus que comme un remplacement de repas”.

Par Fabien Soyez

Pour aller plus loin

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !