Logo ETI Quitter la lecture facile

L’Actu de l’innovation

Première plateforme collaborative REACH pour l’industrie manufacturière et la distribution

Posté le par La rédaction dans Matériaux, Biotech & chimie

Pour gérer toute la difficulté de la mise en conformité avec la directive REACH, en particulier son article 33 sur la traçabilité, et fournir à leurs clients des informations précises dans des délais restreints, deux industriels de l’aéronautique et du textile ont participé au développement puis mis en place la plateforme REACH Garden.com dans leurs services  

Quel est le point commun entre  Messier-Dowty (Groupe SAFRAN) qui, avec ses  l4.500 salariés répartis dans 13 sites dans le monde, est le leader mondial des systèmes de trains d’atterrissage, et René Derhy, créateur de prêt-à-porter, qui crée plus de 2.000 vêtements de style chaque année et fait appel à des fournisseurs asiatiques ? A première vue, il n’y en a pas. Pourtant, tous deux doivent se conformer la directive européenne REACH, en particulier son article 33 sur la traçabilité ainsi que l’annexe XIV qui liste régulièrement les substances extrêmement préoccupantes, contraint l’ensemble des sociétés productrices ou importatrices sur le sol de l’Union Européenne à réaliser l’inventaire des substances chimiques dangereuses présentes dans leurs produits pour être à même de le communiquer à leurs clients, aux consommateurs, ou à l’ECHA qui gère REACH (l’European CHemicals Agency) depuis Helsinki. Réaliser un inventaire régulier est une nécessité car ces mêmes acteurs économiques devront ensuite substituer ces produits dangereux par des substances acceptables sur les plans de l’écologie et de la santé humaine.

Mieux, Messier-Dowty qui se doit d’offrir des solutions techniquement avancées, compétitives et éco-responsables, avec un réseau support proche de ses clients, et René Derhy qui s’approvisionne largement auprès de fournisseurs de textiles basés en Inde et ne connait pas toujours la composition de ces textiles et doit interroger ses fournisseurs, ont décidé  d’utiliser REACH Garden.com de Verteego, la première plateforme collaborative REACH pour l’industrie manufacturière et la distribution qui répond précisément à cet enjeu de la supply chain complexe.

Messier-Dowty a équipé ses équipes d’achat avec la plateforme REACH Garden.com afin de collecter des données REACH auprès de plusieurs centaines de fournisseurs dans le monde représentant des milliers d’articles. Le logiciel a été entièrement configuré pour être adapté à l’organisation des achats afin de minimiser l’impact du déploiement de la plateforme qui permet aux acheteurs de Messier-Dowty gagnent du temps dans la gestion de leurs campagnes REACH et sont ainsi capables de fournir à leurs clients des informations précises dans des délais très restreints.

Gérer facilement une chaîne d’approvisionnement

De son côté, René Derhy a décidé de recourir à cet outil expert pour gérer toute la difficulté de la mise en conformité avec REACH. La plateforme lui a permis de gérer facilement une chaîne d’approvisionnement complexe et de collecter des données REACH auprès de plusieurs centaines de ses fournisseurs étrangers représentant des milliers d’articles.

Cette plateforme web accessible sur abonnement qui, selon les préceptes du SaaS, inclut les mises à jour, l’accès à un site dédié de support, et l’hébergement, a fait l’objet, en partenariat avec ses deux premiers clients (Messier-Dowty et René Derhy), de plus de 15 mois de R&D de la part de l’équipe de développement de Verteego, constitué de compétences en ingénierie logicielle, en chimie, et en environnement. Elle se distingue par :

  • sa simplicité, dans la mise en oeuvre (setup en quelques jours) comme dans l’utilisation ;
  • ses fonctions collaboratives : les fournisseurs peuvent partager leurs données avec leurs clients, qui peuvent eux-mêmes inviter leurs fournisseurs à participer à la collecte d’informations ;
  • son total cost of ownership modéré, parfaitement adapté à la conjoncture économique et à la volonté qu’ont nos politiques de faire de la directive REACH un levier de compétitivité industrielle pour l’Europe plutôt qu’une contrainte réglementaire de plus ;
  • son interopérabilité avec les systèmes d’information en amont (ERP, MRP, SCM, FRP,…) comme en aval (PLM, tableaux de bord de reporting / BI), à des fins d’automatisation totale des campagnes REACH. 

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !