Logo ETI Quitter la lecture facile

Record mondial dans le solaire PV battu par le chinois Trina Solar

Posté le par La rédaction dans Énergie

Classé numéro un mondial par la Silicon Valley Toxics Coalition pour son respect de l’environnement et de ses employés, le géant chinois TrinaSolar vient de battre un autre record planétaire : le groupe est parvenu à produire un module PV de type p d’une puissance jusqu’à présent jamais atteinte.

Le module, baptisé « Honey Ultra » ce qui signifie « miel de haute qualité », a une puissance de 326,3 watts et est composé de 60 cellules photopholtaïques de 156 mm x 156 mm. La performance a été validée de manière indépendante par l’organisme de certification TUV Rheinland.

Le record précédant de Trina Solar était de 284.7 Watts. Le progrès est donc de 14,6%, ce qui est très significatif. « En tant qu’usine de R&D avancée, notre Laboratoire National pour la Science et la Technologie du PV nous permet la commercialisation de nouvelle cellules solaires à haute efficacité et très fiables », a déclaré le Dr. Zhiqiang Feng, Vice Président de Trina Solar et Directeur du State Key Lab of PV Science and Technology.

Le nouveau module chinois sonne comme une alarme pour les européens 

En 2013 Trina Solar a phagocyté 8,2% du marché mondial des modules photovoltaïques, ce qui le place en seconde position après un autre géant chinois, Yingli (9,4%). Le japonais Sharp (6%) est passé en troisième position grâce à l’émergence d’un énorme marché japonais suite à la catastrophe nucléaire de Fukushima, Canadian Solar en quatrième place et le chinois JinkoSolar en cinquième.

Le nouveau module mis au point par Trina Solar va peut-être lui permettre de devenir le numéro un mondial du solaire. Le groupe est à l’origine de très nombreux brevets qui lui ont permis d’atteindre ce niveau de performance et de qualité. Trina Solar est à la pointe de l’innovation scientifique et technique dans le domaine du PV.

Vers un « airbus » franco-allemand du solaire ?

En France, François Hollande souhaiterait mettre en place une coopération franco-allemande dans le solaire afin que l’Europe ne se fasse plus distancer par la concurrence asiatique. Il s’agit de tenter de reproduire le modèle d’Airbus.

Par Olivier Danielo

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !