Logo ETI Quitter la lecture facile

Salaires 2016 : une bonne année pour les informaticiens

Posté le par Philippe RICHARD dans Informatique et Numérique

Avec la transformation digitale des entreprises, la croissance du e-commerce et le Cloud Computing, le secteur du numérique ne connaît pas trop la crise. Et ses cadres ont bénéficié d’une hausse de salaire cette année.

Lorsqu’on est cadre, mieux vaut travailler dans le numérique. C’est ce qui ressort du dernier baromètre Expectra (Groupe Randstad France) sur le salaire des cadres. Quelque 74 520 fiches de paie ont été analysées, représentant 125 qualifications dont 63 fonctions cadres et 62 fonctions ETAM (employés, techniciens et agents de maîtrise), sur les métiers de cinq grandes filières d’activité : l’informatique et les télécommunications, l’ingénierie et l’industrie, la comptabilité et la finance, les ressources humaines et le juridique et enfin les métiers du commercial et du marketing. Au global, 9 320 entreprises sont représentées, dont 66 % en province et 34 % en Île-de-France.

Cette année, le secteur IT (qui compte environ 346 000 salariés – dont 94 % en CDI – répartis dans environ 17 700 entreprises. Source : OPITEC)) a affiché une rémunération moyenne en hausse de 1,9 % par rapport à l’an dernier. C’est la plus « forte » hausse de ces quatre dernières années.

Les trois plus importantes revalorisations, toutes supérieures ou égales à 6 % (salaire médian de 41 710 €), bénéficient à des métiers de l’informatique et des télécoms. En particulier, le chef de projet infrastructure (+6,8 %), le consultant maîtrise d’ouvrage (6,5 %) et l’ingénieur développement (+6 %). « Ils sont en première ligne face à la digitalisation de l’économie », précise Christophe Bougeard, directeur général d’Expectra.

« Cette même dynamique profite également aux ingénieurs système (+3,4 %) et aux administrateurs de bases de données (+2,6 %), dont les salaires sont aussi tirés par la bonne santé du e-commerce », peut-on lire dans le rapport de ce cabinet.

Ces évolutions salariales s’expliquent par la croissance de ce secteur qui devrait bénéficier d’une croissance de 2,6 % cette année, dont 2,5 % pour le conseil et les services, et 3,6 % pour le logiciel.

Outre-Atlantique, le secteur informatique est également très attractif en terme de salaires. Un récent sondage effectué par la société Puppet souligne que parmi les métiers IT qui payent le mieux il y a les ingénieurs système, les ingénieurs logiciels, les administrateurs système et les architectes DevOps. Ces métiers rapportent en moyenne 100 000 dollars américains par an à leurs praticiens.

Pour autant, cette progression salariale ne rime pas nécessairement avec recul du chômage en France. Tous les informaticiens ne sont pas logés à la même enseigne. Une étude de l’Apec, parue avant l’été, indiquait en effet que seuls certains profils sont très recherchés : ingénieurs et cadres. Mais « ce sont également des métiers où la part de projets difficiles à satisfaire est parmi les plus élevées » (avec 61,7 % de projets de recrutement IT jugés difficiles par les entreprises), souligne l’établissement public.

Selon l’Observatoire des métiers du numérique, les métiers émergents pour les prochaines sont les développeurs java, les développeurs web, les administrateurs système, les ingénieurs de production et les « Business developer ».

Par Philippe Richard

Pour aller plus loin

Posté le par Philippe RICHARD


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !