Logo ETI Quitter la lecture facile

Tesla a frôlé la mort en 2018

Posté le par Pierre Thouverez dans Innovations sectorielles

«Tesla cramait du pognon à un rythme de folie» a avoué Elon Musk lors d'un entretien pour le média Axios / HBO. Travailler trop ? «Cela fait mal à mon cerveau et à mon cœur».

Elon Musk a avoué que Tesla était à « quelques semaines » de la mort il y a quelques mois alors que l’entreprise avait du mal à atteindre les objectifs de production de la berline Model 3.

S’adressant via le média Axios / HBO, le milliardaire a révélé à quel point la tension de l’année dernière avait eu un impact négatif sur sa santé physique et mentale.

« Tesla a vraiment fait face à la menace de mort de cette année en raison de la rampe de production du modèle 3», a-t-il déclaré. «Nous étions dans les semaines à un chiffre. »

Musk a déclaré que l’entreprise « brulait l’argent de façon folle et que si nous ne résolvions pas ces problèmes en très peu de temps, nous mourrions et qu’il serait extrêmement difficile de les résoudre. »

Après avoir raté plusieurs échéances qu’il s’est imposé, Tesla a finalement atteint son objectif de production de 5000 Model 3 par semaine au cours des sept derniers jours de juin. Le mois dernier, la société a publié son premier bénéfice trimestriel depuis 2016, ce qui a surpris les analystes.

« Je travaillais sept jours sur sept, dormant dans une usine. J’étais dans l’atelier de peinture, dans celui d’assemblée générale, dans l’atelier de carrosserie », a déclaré Musk.

Lorsqu’on lui a demandé s’il s’inquiétait de lui-même « imploser », Musk a répondu : « Oui, absolument. Personne ne devrait consacrer autant d’heures au travail. Ce n’est pas bon Les gens ne devraient pas travailler aussi dur. Ils ne devraient pas faire cela. C’est très douloureux. Cela fait mal à mon cerveau et à mon cœur. »

Avant d’atteindre son objectif de production, Tesla était confrontée à des remboursements de dette d’un milliard de dollars US – environ 230 millions de dollars US dus en novembre – sans disposer de suffisamment de liquidités pour maintenir la société en activité.

« J’ai déjà dit qu’il fallait prouver que Tesla pouvait être durablement rentable », a-t-il déclaré à la presse lors de l’appel des résultats du dernier mois. « C’était un pas important dans cette direction. »

Musk a informé les patients qui ont versé des acomptes pour leurs modèles 3 dès mars 2016 que les premières livraisons australiennes auront lieu vers la mi-2019.

Après taxes et droits d’importation, le modèle 3 le moins cher coûtera environ 80000 $ en voiture, à égalité avec une Mercedes-Benz C300 ou une Audi A4 2.0 TFSI quattro.

Le chef de la direction du constructeur de voitures électriques a connu une année tumultueuse avec des scandales personnels et professionnels. Il a quitté son poste de président le mois dernier dans le cadre d’un règlement de 40 millions de dollars avec la Securities and Exchange Commission, qui affirmait que Musk avait induit en erreur les investisseurs par une série de tweets suggérant qu’il disposait d’un financement lui permettant de privatiser la société.

Musk est également poursuivi pour diffamation par l’expert britannique en plongée Vernon Unsworth – qui a participé au sauvetage des cavernes thaïlandaises plus tôt cette année – pour l’avoir traité de« pédophile » («pedo guy») dans le cadre d’une pitoyable attaque sur Twitter.

Pour aller plus loin

Posté le par Pierre Thouverez


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !