Logo ETI Quitter la lecture facile

107 nouveaux projets de centrales solaires au sol en construction

Posté le par Matthieu Combe dans Énergie

107 nouveaux projets de centrales solaires au sol ou d'ombrières de parkings, totalisant 853 MWc, sont lauréats de la sixième tranche de l'appel d'offres lancé par le gouvernement français. Des projets qui font la part belle à la participation citoyenne et aux sols dégradés. Un premier projet bénéficie du déplafonnement du seuil de 30 MWc annoncé en début d'année.

L’appel d’offres CRE4 lancé en 2016 vise le déploiement de 3000 MW de centrales solaires au sol d’ici fin 2019. Pour cette nouvelle tranche de 853 mégawatts crête (MWc), les 107 lauréats bénéficient d’un tarif de rachat garanti par l’Etat de l’électricité produite à 64 € par mégawattheure (MWh) en moyenne. C’est 2% de plus que lors de l’appel d’offres précédent. Dans le détail, le tarif s’élève à  67,5 €/MWh pour les installations de puissance comprise entre 500 kilowatts crête et 5 MWc et à 59,5 €/MWh pour les installations dont la puissance dépasse 5 MWc. Il atteint 88,3 €/MWh pour les installations sur ombrières de parking.

En janvier dernier, le ministre de la transition écologique et solidaire François de Rugy avait annoncé le déplafonnement du seuil de 30 MWc imposé aux projets solaires dans les appels d’offres. Cette mesure est circonscrite aux seules installations situées sur des terrains dégradés. Une première installation de 32,37 MWc portée par Engie bénéficiera de ce déplafonnement en Gironde. Porté par la société ENGIE PV HAZIA 1, le parc  se situera  au lieu-dit « le Hazia », à 50 km au sud de Bordeaux, sur une ancienne plate-forme de stockage de bois.

Des projets solaires sur l’ensemble du territoire

Les projets sont répartis sur tout le territoire français grâce à des bonus octroyés en cas d’installation sur des terrains dégradés, comme une friche industrielle, une ancienne carrière, ou un ancien aérodrome. Ainsi,  44% des projets sont situées en dehors des quatre régions du sud de la France.

Parmi les lauréats, 58% des projets se sont engagés à impliquer des citoyens et des collectivités en pratiquant l’investissement ou le financement participatif. « Ces projets verront leur prime majorée », fait savoir le gouvernement.

« Ces 107 nouveaux projets sont équivalents à près de 10% de la capacité de production installée aujourd’hui de solaire photovoltaïque« , rappelle  Elisabeth Borne. En effet, la capacité de production du parc solaire photovoltaïque s’élève actuellement à 9,1 gigawatts (GW). La programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) vise un objectif de 20.6 GW en 2023 puis entre 35.6 et 44.5 GW en 2028. Les panneaux au sol devront y contribuer à hauteur de 11,6 MWc en 2023 et entre 20,6 et 25 MWc en 2028. Le reste sera fourni par des panneaux sur toitures.

Pour aller plus loin

Posté le par Matthieu Combe


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !