Logo ETI Quitter la lecture facile

Aujourd’hui, une question essentielle… Comment uriner sans éclaboussures ?

Posté le par La rédaction dans Insolite

Des conseils qui vont peut-être changer votre vie.

Vos relations sociales en ont peut-être un jour pâtis. Parce que votre mère à la maison vous a au moins une fois fait la leçon après avoir découvert quelques gouttelettes sur le dos de la cuvette/lunette/sol, ou encore à cause de votre conjointe qui vous a fait remarquer une trace suspecte sur votre pantalon; vous en avez souffert et vous aimeriez ne plus jamais entendre parler de ce terrible fléau.

Écoutez les conseils de Tadd Truscott et Randy Hurd.

Ces deux physiciens américains de la Brigham Young University se sont penchés sur l’art décalé du pipi propre, celui qui consiste à uriner sans en mettre partout sur la cuvette des toilettes ou ses pieds en cas de soulagement extérieur. Ils viennent de publier « Dynamiques de l’urinoir: le guide tactique » pour en finir avec ces fluides qui nous gâchent la vie, et c’est très sérieux.

Les deux hommes ont conçu un urètre masculin en plastique sous forme d’un cylindre de 8 millimètres sur 3 millimètres à l’aide d’une imprimante 3D. Le tuyau arroseur, fixé à un conteneur sous pression, a été utilisé sous différents débits afin d’observer scientifiquement l’effet des fluides masculins lorsqu’ils frappent des parois. Il en ressort que « viser la surface verticale est préférable (à l’horizontale) dans presque tous les cas ». L’angle choisi est également important: il est préférable de viser vers le bas ou le côté plutôt qu’un « 45 degrés classique » – opéré encore une fois en extérieur ou à l’urinoir.

Mais ce qui compte par-dessus tout, c’est la distance à laquelle vous devez vous tenir de la cuvette. Une proximité entre 10 et 15 centimètres serait l’idéal. Ainsi, le jet d’urine n’aurait pas le temps de s’éclater en une multitude de gouttelettes s’envolant à droite à gauche. Phénomène qui a apparemment déjà été étudié puisqu’on le nomme « instabilité de Plateau-Rayleigh ». Je suis aussi surpris que vous.

La conclusion de tout ça est évidente, privilégiez toujours la position assise, moins dangereuse, elle vous garantira un minimum d’éclaboussures pour un maximum d’hygiène. Le pipi debout est une approche risquée, même les experts risquent de briser l’intégrité du jet en se plaçant trop loin. Mais pour ceux pour qui poser ses fesses sur une lunette pour la petite commission est une atteinte à leur virilité, les auteurs de l’étude préconisent de bien choisir l’angle (inférieur à 45 degrés) et de viser la porcelaine plutôt que l’eau.

Par Sébastien Tribot

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !