Logo ETI Quitter la lecture facile

En ce moment

La densification, solution miracle pour financer la rénovation énergétique ?

Posté le par Matthieu Combe dans Matériaux, Biotech & chimie

À cause de la crise économique, la rénovation énergétique devra être financée sans endetter davantage l’Etat, les collectivités, les banques et les ménages. Il faut donc développer des modes de financement innovants ; la densification pourrait être la solution.

Un nouveau mode de financement de la rénovation énergétique a été identifié par le rapport « Les financements innovants de l’efficacité énergétique », piloté par Olivier Ortega et Inès Reinman et remis à Philippe Pelletier, Président du Plan Bâtiment durable le 18 février dernier. Il s’agit d’améliorer la densification des bâtiments. 

L’idée est d’obtenir des dérogations au code de l’urbanisme pour densifier horizontalement ou verticalement. Concrètement, la densification verticale consiste à surélever un immeuble et la densification horizontale à valoriser une partie du terrain d’une maison individuelle en tant que nouvelle parcelle constructible.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les nuisances liées à la réalisation des travaux sont souvent très limitées. Les travaux de surélévation de bâtiments habités se font en ateliers, puis les modules sont installés rapidement, en quelques semaines au maximum.

Des avantages économiques, mais de nombreux obstacles

Les dérogations au code de l’urbanisme seraient conditionnées au fait que le produit de la vente soit affecté à la rénovation énergétique du bâtiment lui-même. « C’est une piste très intéressante qui permet sans que cela coûte à l’Etat, sans que cela coûte aux collectivités locales et sans que cela coûte aux propriétaires du bâtiment […] de financer toute la mise à niveau énergétique du bâtiment sans avoir à débourser d’argent », note Olivier Ortega.

Toutefois, plusieurs difficultés juridiques restent à résoudre. Il faudra également passer outre les visions traditionnelles selon lesquelles ces travaux atteindraient au paysage urbain, notamment dans les grandes villes historiques. Dans les copropriétés, le droit de veto du copropriétaire du dernier étage promet des débats houleux. 

La densification devra se faire intelligemment et favoriser les zones fortement desservies par des transports en commun réguliers. Au-delà du financement de la rénovation énergétique et face à la croissance démographique, les projets de densification présentent un intérêt dans la lutte contre l’étalement urbain. Ils permettraient la création de nouveaux logements dans certaines zones urbaines qui en manquent cruellement.

Par Matthieu Combe, journaliste scientifique

 

Découvrez les formations Techniques de l’Ingénieur :

Posté le par Matthieu Combe


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !