Logo ETI Quitter la lecture facile

Le chèvrefeuille protégerait des rayons UV

Posté le par La rédaction dans Environnement

Une fine couche à base d'extraits de chèvrefeuille pourrait accroître de manière très significative l'indice de protection contre les rayons ultraviolets, des vêtements qui en seraient recouverts.

La France a connu son printemps le plus chaud depuis une centaine d’années. C’est dans ce contexte de printemps ardent, que des chercheurs ont découvert que des extraits de chèvrefeuille pourraient être extrêmement efficaces dans la protection contre le potentiellement dangereux rayonnement ultraviolet (UV), lors de l’exposition au soleil, en s’en servant de couche extérieure naturelle sur certains vêtements.

Dans un rapport publié dans le journal Industrial & Engineering Chemistry Research de l’American Chemical Society, les chercheurs Ren-Cheng Tang et Sha-Sha Sun font part de leur découverte, en remarquant l’intérêt et l’inquiétude croissants des consommateurs pour les risques de cancer de la peau et de vieillissement prématuré de celle-ci, jusqu’à faire le lien avec la recherche de vêtements permettant de protéger la peau des rayons UV solaires.

Des qualités connues depuis des siècles

Un revêtement naturel protégeant des UV présente de nombreux avantages, tels que de n’avoir qu’un impact environnemental léger à la production, et de pouvoir s’ancrer dans une mode durable, n’étant que la couche extérieure. Les deux chercheurs ont remarqué que le chèvrefeuille était utilisé depuis des siècles dans la médecine chinoise traditionnelle pour soigner les rhumes et faire baisser la fièvre. Un extrait de chèvrefeuille est également utilisé dans la préservation des aliments et dans l’industrie cosmétique pour lutter contre le vieillissement de la peau.

Résistant aux lavages

Les deux cherchers ont désiré vérifier si des extraits de chèvrefeuille pouvaient accroître la capacité de la laine à bloquer les rayons UV. Ils ont découvert que la laine traitée au chèvrefeuille bloquait bien mieux les UV que la laine non traitée, lui donnant même un indice de protection élevé. L’extrait resterait actif même après de longues expositions aux rayons du soleil, et de nombreux lavages.

Par Rahman Moonzur

 

Déjà publié :

La cosmétique séduite par les nanotechnologies

La micro-analyse X au secours des œuvres de Van Gogh

Des panneaux solaires qui « accrochent » la lumière

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !