Logo ETI Quitter la lecture facile

Nouveaux essais « concluants » pour l’hydrolienne de DCNS en Bretagne

Posté le par La rédaction dans Énergie

Dépêche AFP publiée le 9 avril 2014

La première hydrolienne en opération de DCNS, qui avait connu des débuts compliqués, a terminé quatre mois supplémentaires d'essais sous-marins "concluants" au large de Paimpol (Côtes d'Armor), a annoncé mercredi le groupe français de construction navale.

L' »Arcouest », une turbine sous-marine de 16 mètres de diamètre pouvant produire de l’électricité grâce à l’action des courants, « a tourné au total 1.500 heures en continu, contre 500 heures initialement attendues », indique DCNS dans un communiqué.

« Ces essais concluants », réalisés à 40 mètres de profondeur, « ont permis de démontrer les performances de l’hydrolienne en termes de rendement et de fonctionnement », assure le groupe, qui a pris le contrôle d’Openhydro, le concepteur irlandais de la marchine.

L’énorme turbine de 850 tonnes avait déjà été immergée pour une première phase d’essais d’octobre 2011 à janvier 2012 sur le site de Paimpol-Bréhat, afin de tester son fonctionnement en conditions réelles.

Les résultats avaient été jugés « très encourageants » par EDF, qui mène un projet de parc pilote de quatre hydroliennes sur le site de Paimpol, destiné à devenir le premier du genre en France.

L’hydrolienne avait ensuite connu un incident en septembre 2012, en coulant au fond de la rade de Brest après qu’un treuil de levage eut lâché. Elle n’avait pu être remontée que fin mars 2013.

Depuis, le gouvernement a lancé un appel à projets pour des parcs pilotes d’hydroliennes en France, lors d’une visite de François Hollande à Cherbourg en septembre 2013.

Trois ou quatre fermes, comprenant chacune 5 à 10 hydroliennes, doivent être implantées sur deux sites: le raz Blanchard, au large du Cotentin, et le passage du Fromveur, au large du Finistère.

Chacune des fermes sera subventionnée par l’Etat à hauteur de 30 millions d’euros et le tarif d’achat de l’électricité produite sera fixé à 173 euros par mégawattheure. Les premières mises en service sont prévues pour 2016.

DCNS a également annoncé fin mars qu’il allait installer deux turbines Arcouest au large du Canada, pour une mise en service en 2015. D’autres industriels français, comme Alstom, se sont également lancés dans le créneau des hydroliennes.

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2014 Agence France-Presse. »

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !