Livres blancs en téléchargement gratuit

Pour accompagner vos abonnements aux ressources documentaires et services, Techniques de l'Ingénieur vous offre les dossiers spéciaux de la rédaction sur des sujets variés, à télécharger gratuitement.

Comprendre la 5G : forces, faiblesses et acteurs

Publié en novembre 2020

Comme toute invention, la cinquième génération de communications mobiles (5G) est confrontée à une opinion mitigée. La 5G inquiète les Français selon une étude Oracle/Odoxa menée en septembre. Plus d’un sur deux estime que la mise en place de la 5G en France ne devra se faire qu’une fois que son impact environnemental et sanitaire aura été pleinement étudié. 74 % des Français craignent aussi pour l’utilisation malveillante ou le piratage des données personnelles. Rappelons que lorsque le chemin de fer est apparu au XIXe siècle, le train était jugé mauvais pour les yeux et les femmes enceintes. Avant de devenir incontournable, l’électricité était source de méfiance. Explications dans un premier article.

Avant le lancement des premiers forfaits, la 5G a été l’objet de débats passionnés. En cause notamment, l’augmentation de la consommation électrique due au déploiement de nouvelles antennes-relais. Dans son rapport « Green 5G », l’IDATE DigiWorld s’est basé sur différentes études et des faits scientifiques pour étudier cette problématique. Ici un entretien avec Jacques Moulin, directeur général d'IDATE DigiWorld. Ainsi, selon Jacques Moulin : "À débit équivalent, la 5G est moins énergivore que la 4G, car les antennes qui seront utilisées nativement sont moins consommatrices. Il y a eu une amélioration constante portée par les opérateurs et les équipementiers pour réduire la consommation."

Malgré tout, opérateurs et marques comptent sur l’arrivée de la 5G pour relancer un marché en baisse. En effet, les cinq principales marques (dont Apple, Samsung, Xiaomi et Vivo), à l’exception de Huawei, ont été touchées par cette baisse historique des ventes. Malgré le renouvellement plus ou moins régulier de leur gamme, elles n’ont pas réussi à convaincre les consommateurs de changer de téléphone. En revanche, avec le déploiement de la 5G, la nécessité d’acheter un téléphone compatible 5G est une mauvaise nouvelle pour l’environnement : elle pourrait entraîner l’obsolescence prématurée de dizaines de millions de smartphones. Nous détaillons cela dans un troisième article.

Et enfin, alors que la 5G se présente comme la génération de rupture, le réseau 4G ne va pas disparaître pour autant. Dans un premier temps, les antennes-relais seront utilisées pour les deux dernières générations. Cependant, le développement de nouveaux usages professionnels impliquera l’installation de nouvelles antennes. Pour en savoir plus, nous avont interviewé Alain Sibille, professeur à Télécom-Paris, Institut Polytechnique de Paris. "La bande de fréquence étant plus élevée (on passe d’environ 2,6 GHz à 3,4‑3,8 GHz), cela signifie qu’à puissance donnée, la portée est naturellement plus faible en 5G qu’en 4G. Cela impliquera une certaine densification des antennes-relais à plus ou moins long terme et pour certains usages. Mais la 5G s’appuie sur un certain nombre d’innovations avec notamment des antennes (au sens 'objet' du terme) qui sont vraiment nouvelles comme le 'MIMO massif'. ", nous informe Alain Sibille.

Vous souhaitez partager ce livre blanc ?    Facebook Twitter Linkedin
Chargement

Merci de patienter ...