Livres blancs en téléchargement gratuit

Pour accompagner vos abonnements aux ressources documentaires et services, les Éditions Techniques de l'Ingénieur vous offrent les dossiers spéciaux de la rédaction sur des sujets variés, à télécharger gratuitement.

La métrologie, clé de valorisation pour l'industrie du futur

Publié en août 2020

La métrologie permet de garantir la qualité des mesures dans l'industrie. La responsabilité des entreprises qui fabriquent ces appareils est donc immense vis-à-vis des utilisateurs, présents dans tous les secteurs de l'industrie. L'avènement de l'usine du futur bouleversant les usages, les technologies de mesure deviennent ou vont devenir une clé de valorisation importante pour beaucoup d'entreprises.

Les activités de mesure, d'étalonnage, et tout ce qui englobe la métrologie ont une incidence qu'on soupçonne mal : elles permettent de créer, pour les utilisateurs mais aussi pour les clients finaux, la confiance. Cette confiance est vitale, surtout dans des procédés de fabrication complexes faisant intervenir plusieurs mesures. Sans cela, c'est toute la chaîne de fabrication qui se trouve fragilisée, au minimum.

C'est pour cela que le domaine de la métrologie est extrêmement réglementé, et que des institutions comme le laboratoire national d'essais et de mesure (LNE) ou le collège français de métrologie (CFM), interrogés dans ce dossier, ont un rôle capital.

La métrologie est un domaine transversal à toute l'industrie. Les nouvelles technologies permettant une captation quasi complète des datas émises, leur analyse et leur exploitation, donnent à la mesure une dimension nouvelle. L'usine du futur, sujet à la mode mais véritable défi pour toutes les entreprises industrielles, permet d'incarner l'écosystème qui accueillera cette nouvelle métrologie.

Pour quelles finalités ? D'abord une amélioration de la performance industrielle, dans son ensemble : contrôle qualité, contrôle de la chaîne de production, de fabrication... les conséquences pour l'ensemble de l'activité sont potentiellement gigantesques.

Une fois que l'on a dit cela, il faut se projeter sur les infrastructures à mettre en place pour rendre effectif ces nouveaux usages. C'est bien le problème avec tout ce qui concerne l'usine du futur : le passage du théorique au réel.

Dans l'usine du futur, toutes les technologies doivent être implémentées ensemble de manière cohérente pour prendre sens. C'est à cette condition que la « nouvelle » métrologie prendra tout son sens, pour alimenter une nouvelle vision de la performance industrielle.

Ensuite, on peut distinguer deux mondes qui cohabitent dans la métrologie :  le monde des fabricants et celui des utilisateurs. Les fabricants, avec l'aide d'institutions telles que le LNE ou le CFM oeuvrent pour proposer des outils toujours plus performants, pour permettre aux utilisateurs d'améliorer l'efficacité de leurs procédés et leur performance industrielle, de manière globale.

Ces deux mondes sont liés, par une finalité commune : limiter les erreurs, les imprécisions, et améliorer, in fine, la qualité des produits fabriqués.

Dans ce dossier, nous avons interrogé le laboratoire national des essais et mesures, le collège français de métrologie, et des entreprises du secteur de la mesure comme Deltamu, du secteur de l'étalonnage comme Beamex, pour voir comment tous ces acteurs coopèrent pour, au final, apporter une valeur supplémentaire à des processus existants.

Si les clients finaux de ces produits améliorent leur efficacité industrielle, c'est en grande partie grâce aux innovations proposées par les acteurs précédemment cités. A eux d'implémenter le plus largement possible ces solutions.

Vous souhaitez partager ce livre blanc ?    Facebook Twitter Linkedin
Chargement

Merci de patienter ...