Livres blancs en téléchargement gratuit

Pour accompagner vos abonnements aux ressources documentaires et services, les Éditions Techniques de l'Ingénieur vous offrent les dossiers spéciaux de la rédaction sur des sujets variés, à télécharger gratuitement.

L'après-plastique dans l'industrie : entre difficultés et innovations

Publié en juillet 2020

L’industrie française peut-elle se passer de plastique ? Alors que ce matériau polluant fait débat, certaines entreprises lancent dès maintenant des initiatives pour réduire, voire abolir, le plastique de leurs produits. Mais ce remplacement s’avère ardu car le plastique a des propriétés difficiles à reproduire à partir d’autres matériaux : légèreté, propriétés barrières à l’eau, aux graisses et à l’oxygène, bas coût, fortes cadences de production etc. Dans ce dossier, Techniques de l’Ingénieur recense des initiatives d’entreprises françaises, et met en avant les difficultés de certains secteurs comme l’automobile.

Dans la grande distribution, plusieurs projets ont vu le jour. Carrefour et Système U se sont ainsi associés à (RE)SET afin de remplacer le plastique dans plusieurs emballages à usage unique. (RE)SET est une société qui vise à accélérer la transition écologique des entreprises et des industries. Son premier programme, « (RE)SET packaging », se donne un an pour éliminer le plastique des emballages. Géraldine Poivert, co-fondatrice de (RE)SET, et Sophie Lanternier, directrice de l’innovation, reviennent sur les avancées de ce programme qui réunit un consortium de 12 entreprises et industriels et qui lance 30 pilotes industriels d’alternatives au plastique en fibre cellulosique.

En parallèle, TerraCycle et Carrefour ont lancé Loop, en partenariat avec plusieurs marques de l’industrie agroalimentaire et des cosmétiques, afin de tester l'utilisation de contenants consignés. Ce site e-commerce livre à domicile des produits de grandes marques dans des contenants consignés, en vue de leur réemploi puis, en fin de vie, de leur recyclage. Objectif : généraliser le retour de la consigne pour remplacer le plastique à usage unique. L’expérience s’avérant concluante, Carrefour intégrera bientôt Loop à sa plate-forme de livraison, puis dans ses magasins.

Du côté des cosmétiques, la Roche-Posay, une des grandes marques du groupe L’Oréal, a annoncé le lancement de la toute première génération de tubes cosmétiques intégrant du carton. Il s’agit d’une première étape dans la stratégie de la marque pour remplacer le plastique d’origine fossile. La Roche-Posay s’engage également à utiliser 70 % de plastique recyclé en 2025 pour remplacer les trois grands types de plastique vierge que nous utilisons (PET, le polyéthylène et le polypropylène). Nous rencontrons Sébastien Paty, directeur du développement produits, afin d’en apprendre plus sur leurs stratégies.

Mais certains secteurs peinent à remplacer le plastique ; c’est le cas de l’automobile. Selon PlasticsEurope, l’industrie automobile européenne représente 9,9 % de la demande plastique de l’Europe. Et même si elle augmente, la part de plastique recyclé reste minoritaire. Au niveau européen, le contenu en matières plastiques recyclées dans l’industrie automobile ne s’élève qu’à 2 %. Freins principaux à cette utilisation : les plastiques recyclés doivent répondre aux caractéristiques techniques, dans un niveau de qualité reproductible et un volume suffisant, à un prix compétitif. Amaury Cornilleau, chargé de missions techniques et commerciales au Groupement Plasturgie Automobile (GPA), répond à nos questions.

Vous souhaitez partager ce livre blanc ?    Facebook Twitter Linkedin
Chargement

Merci de patienter ...